Hernie discale
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Une hernie discale est une saillie que fait un disque intervertébral dans le canal rachidien et qui correspond à l'expulsion en arrière de son noyau gélatineux, le nucleus pulposus.

Cette hernie se produit surtout au niveau des dernières vertèbres lombaires, en raison des fortes pressions qu'elles doivent subir, à l'occasion d'un mouvement de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) ou d'un traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force extérieure, de...), pouvant entraîner une compression des racines du nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus de cellules nerveuses ou neurones. La myélinisation est assurée...) sciatique.

A gauche situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le qualifier à...) normale, à droite une hernie discale (Une hernie discale est une saillie que fait un disque intervertébral dans le canal rachidien et qui correspond à l'expulsion en arrière de son noyau gélatineux, le nucleus pulposus.).

Formes de hernies

  • Dans le plan axial on décrit les hernies :
    • Médianes
    • Postéro latérales ou Paramédianes
    • Foraminales
    • Extra foraminale
  • Dans le plan sagittal on décrit les hernies :
    • Ascendantes
    • Descendantes
  • Les hernies peuvent être :
    • Exclues (vis-à-vis du ligament (Un ligament est une courte bande de tissu conjonctif fibreux composée principalement de longues molécules de collagène. C'est une structure extrêmement solide. Les ligaments connectent les os à d'autres...) longitudinal postérieur)
    • Extrue (par définition)
    • Protrue (forme incomplète de hernie (Une hernie est en médecine la sortie d'un organe ou d'une partie d'un organe hors de la cavité qui le contient normalement, par un orifice naturel ou accidentel.) discale)

Éléments du diagnostic

Protrusions discales en IRM

La clinique est suffisante pour poser le diagnostic de rachialgie ou de radiculalgie. Elle permet parfois de suspecter une hernie discale, mais ne permet pas d'affirmer celle-ci.

Il existe cependant quelques tests cliniques simples comme :

  • le test de Spurling, qui permet de repérer les pathologies foraminales de la douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise...),
  • le test d'Erb (décrit par le neurologue allemand Wilhelm Erb, qui permet de repérer les douleurs d'étirement du paquet vasculo-nerveux constituant le plexus brachial lié à une hernie discale (vrai Erb), d'un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la...) canalaire du membre supérieur,
  • le test de compression axiale qui permet de rechercher un conflit discal et peut aiguiller le diagnostic médical.

Le diagnostic formel de hernie discale est d'ailleurs inutile les premières semaines, puisqu'il n'y a pas d'incidence thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) tant qu'une intervention chirurgicale n'est pas envisagée.

  • La radiographie (La radiographie est l'ensemble des techniques permettant de réaliser des clichés à l'aide de rayons X des structures internes d'un patient ou d'un composant mécanique (la radiographie en...) standard du rachis est utile si les symptômes durent plus de quinze jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...), non pas pour affirmer la hernie discale (radiotransparente) mais pour éliminer d'autres diagnostics et faire un bilan de la statique (Le mot statique peut désigner ou qualifier ce qui est relatif à l'absence de mouvement. Il peut être employé comme :) du rachis.
  • Scanner (Un scanneur, ou numériseur à balayage est l'équivalent du terme anglais scanner, qui vient du verbe anglais to scan, signifiant « balayer » dans le sens de « parcourir une certaine étendue ».) ou IRM du rachis permettent le diagnostic positif de la hernie discale. Ces examens ne sont nécessaires que si la nécessité d'une intervention chirurgicale ou de soins devient probable, devant l'échec d'un traitement médical bien conduit et suffisamment prolongé, ou lorsqu'un autre diagnostic est évoqué.
  • Dans certains cas difficiles, une myélographie ou un myélo-scanner (avec injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) iodée en intra-dural, dans les méninges) peut être utile.
  • L'électromyogramme est en général inutile, sauf doute diagnostique. Il ne permet que d'évaluer le retentissement d'une compression neurologique mais pas d'affirmer une hernie discale.

Symptomatologie

  • Inexpressives parfois.
  • Lombalgies, dorsalgies, cervicalgies
  • Sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales,
  • Paresthésies, parésies, amyotrophies, anesthésies
  • Syndrome de la queue de cheval (Le cheval (Equus ferus caballus ou equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l'une des sept espèces de la famille des équidés. Il a évolué au cours des...) (compression des racines nerveuses sacrées destinées à l'appareil génito-urinaire et au rectum)

Traitement

Le repos, joint aux anti-inflammatoires (éventuellement complété par des infiltrations à la cortisone), aux antidouleurs et aux décontracturants musculaires, une kinésithérapie prudente, permettent souvent la rétrocession des signes douloureux. Mais, en cas d'échec, l'ablation chirurgicale du nucleus hernié est le seul moyen radical.

Page générée en 0.554 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique