Influence littéraire d'Edgar Allan Poe - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Edgar Allan Poe
L'écrivain en novembre 1848, daguerréotype de W.S. Hartshorn, Providence, Rhode Island
L'écrivain en novembre 1848, daguerréotype de W.S. Hartshorn, Providence, Rhode Island

Autres noms Edgar A. Perry
Activité(s) romancier, nouvelliste, poète, critique littéraire
Naissance 19 janvier 1809
Décès 7 octobre 1849
Genre(s) roman policier ; fantastique ; parodie ; satire

Les œuvres d’Edgar Allan Poe ont eu une large influence sur la littérature américaine et mondiale (parfois même en dépit de ceux qui prétendaient le critiquer), et même, au-delà de la littérature, dans l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) du monde (Le mot monde peut désigner :) de l'art.

Littérature américaine

La réputation littéraire de Poe aux États-Unis est inférieure à ce qu'elle est dans le reste du monde, parce que considéré comme trop macabre, malgré les efforts de ses amis et de ses admirateurs, notamment James Russell Lowell, selon lequel Poe est « le critique le plus exigeant, le plus philosophique et le plus intrépide » d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique....). L'influence des diffamations de Rufus Griswold continuent à le desservir auprès du monde littéraire américain.

Cependant, plusieurs écrivains américains comme Walt Whitman, Lovecraft, William Faulkner et Herman Melville ont été largement influencés par son œuvre. Nathanael West a repris le sujet et l'humour noir de L'Homme qui était refait pour son troisième roman, A Cool Million. Flannery O'Connor, qui a grandi en lisant les textes satiriques de Poe, a revendiqué l'influence de Poe sur son œuvre.

Walt Whitman louait l'écriture de Poe, considérant qu'il était à classer « parmi les feux électriques de la littérature américaine, le brillant et l'éblouissant », bien qu'il ait critiqué son manque de didactisme. T. S. Eliot, qui s'est souvent montré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) à fait hostile à Poe, le décrivant comme ayant « l'intellect d'une personne pré-pubère hautement douée », professait qu'il était impressionné, cependant, par le talent de Poe comme critique littéraire, parlant de lui comme « le plus direct, le moins pédant, le moins doctoral des critiques écrivant à son époque n'importe où en Amérique ou en Angleterre ». Mark Twain (Mark Twain, de son vrai nom Samuel Langhorne Clemens, né le 30 novembre 1835 à Florida dans le Missouri (États-Unis), décédé le 21 avril 1910 à Redding,...) est également un critique acéré de Poe. « Pour moi, sa prose est illisible - comme celle de Jane Austen », écrit-il le 18 janvier 1909 dans une lettre à William Dean Howells.

Royaume-Uni

De France, les œuvres de Poe traversent la Manche. Les vers d'une grande musicalité d'un Algernon Swinburne doivent beaucoup à la technique de Poe. Oscar Wilde appelle Poe « ce merveilleux seigneur de l'expression rythmique » et puise dans l'œuvre de Poe pour son roman Le Portrait de Dorian Gray et ses contes.

Le poète et critique W. H. Auden revitalise l'intérêt pour l'œuvre de Poe, notamment ses travaux critiques. Auden affirme, au sujet de Poe : « Ses portraits d'états anormaux ou auto-destructeurs favorisèrent nettement Dostoïevski, son héros ratiocinant fut l'ancêtre de Sherlock Holmes et ses nombreux successeurs, ses contes futuristes menèrent à Herbert George Wells, ses histoires (Les Histoires ou l'Enquête (en grec ancien Ἱστορίαι / Historíai) sont la seule œuvre connue de l'historien grec Hérodote. Le titre signifie...) d'aventures à Jules Verne (Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français, dont une grande partie de l'œuvre est consacrée à des...) et à Robert Louis Stevenson ».

D'autres écrivains anglais, comme Aldous Huxley (Aldous Leonard Huxley est un écrivain britannique, né le 26 juillet 1894 à Godalming (Royaume-Uni) et mort le 22 novembre 1963 à Los Angeles (États-Unis), plus particulièrement connu du grand...), cependant, l'apprécient nettement moins. Huxley considère Poe comme l'incarnation de la vulgarité en littérature.

L'écrivain anglo-américain Henry James, de son côté, exécute l'œuvre de Poe dans une formule lapidaire restée fameuse : « Un enthousiasme pour Poe est le signe d'un niveau d'intelligence primitif ». Cependant, il lui doit la distinction entre la « fancy » et l'« imagination », et il lui arrive d'imiter son style.

Page générée en 0.064 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique