Revue aerospatiale - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Revue aerospatiale
Revue aero2.jpg

Pays France France
Langue(s) Français Anglais
Périodicité mensuelle
Genre Presse consacrée à l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.)
Diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information),...) 66 000 ex. (1983-2000)
Date de fondation 1970
Éditeur Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...)

Propriétaire Société nationale industrielle aérospatiale (La Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS), plus connue sous le nom d'Aerospatiale résulte de la fusion, en 1970, de trois sociétés...)
Directeur de publication
Rédacteur en chef
ISSN 0994-9003

La Revue aerospatiale est un magazine mensuel d'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un...) édité en France de 1970 à 2000.

La Société nationale industrielle aérospatiale (L'aérospatiale (nom commun féminin singulier) est une discipline scientifique qui rassemble les techniques de l'aéronautique (déplacement dans l'atmosphère, utilisant des avions ou des...) s'est toujours évertuée à diffuser largement les informations de la société. Elle s'est dotée d'une solide Direction de la Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...). Parmi les nombreux moyens mis en place figurait la Revue aerospatiale.

Créée dès janvier 1970, c'était, dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), une revue mensuelle, éditée par PEMA-2B, sous le nom d'aerospatiale. 128 numéros ont été publiés jusqu'en 1983.

A cette époque, elle s'est restructurée avec l'apport de journalistes professionnels, est devenue bilingue (français et anglais) et prit le nom de Revue aerospatiale, Ref BNF FRBNF34414419.

Baptisée Mensuel de l'information aéronautique et spatiales (an aerospace monthly), la revue ne se contentait pas de publier des informations "maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.)", elle relatait également des nouvelles de la concurrence, ce qui lui donna une forte diffusion (plus de 50 000 exemplaires en général).

Elle se présentait sous la forme d'une revue au format A4 comportant 48 pages environ illustrées de photographies noir et blanc (Le noir et blanc sont considérés ou non comme des couleurs selon la discipline qui en parle : imprimerie, photographie, physique, peinture, théorie de la perception. Dans le langage courant, elles sont...) et couleurs. Le contenu de la revue était partagé entre des news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la fin des années 1980 n'a pas connu de succès mais mérite attention...) et des articles sur des avions, des hélicoptères, des engins spatiaux, des armements, des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) et de l'avionique. La revue était publiée à raison de 10 exemplaires par an (numéro unique pour juillet-août et décembre-janvier).

Elle s'arrêta lors de la restructuration d'Aérospatiale en 2000 et la création d'EADS. Elle a été remplacée par le titre trimestriel Planet (Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des...) Aerospace.

Directeurs de la publication

  • René Bourone, premier directeur de la publication
  • Patrice Kreis, dernier directeur de la publication

Correspondants permanents

  • Patrice Prévot, correspondant division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction...) avions
  • Jean-Louis Espes, correspondant division hélicoptères
  • Jean-Claude Salvinien, correspondant division missiles
  • Shirley Compard a été correspondante division espace et missiles balistiques.
  • Guy Lebègue, correspondant division satellites (Satellite peut faire référence à :), « Monsieur Spacebus », après son invention, en 1983, du nom de la famille éponyme, de satellites de télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme synonyme officiel...) européens.
  • Gérard Maoui, correspondant Socata (DAHER-SOCATA est un constructeur et équipementier aéronautique français. Héritier du constructeur Morane-Saulnier cette ancienne...)

Journalistes

  • Gilles Patri, ancien journaliste (Un journaliste est une personne dont l'activité professionnelle est le journalisme. On parle également de reporter (de l'anglais : report, rapporter) car il rapporte des faits...) à L'Aurore, a été le fondateur (Le Fondateur (titre original : Founding Father) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue en février 1965, et publiée en français dans le recueil Cher Jupiter.) et Rédacteur en chef pendant les dix-sept années de la publication. Il disposait d'une équipe importante de correspondants permanents dans les diverses divisions d'Aerospatiale. Après la restructuration et la création d'EADS, il a transformé le magazine en Planet Aerospace, journal du groupe EADS. Il est décédé le 18 juin 2008.
  • André Bloch était adjoint au Direction de la Communication de la société Aerospatiale
  • Stefan Barensky (alias Sébastien Nemo), journaliste spécialisé dans le secteur spatial, a rejoint la rédaction en 1996 pour assister Gilles Patri. Il a continué à écrire dans Planet Aerospace après 2000.
Page générée en 0.172 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique