Sage-femme - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Étymologie du terme

Une étymologie d'abord contestée

En Grèce antique, on parlait de maïeutique, ou l’art d’accoucher, qui avec le temps et sous l’influence de Socrate a fini par désigner un mode d'échange philosophique.

Dans sage-femme, le mot sage est dérivé de sapiens (la connaissance, l'expérience, sources de sagesse) et le mot femme fait référence à la femme qui a pour métier - du fait de son expérience et donc de ses connaissances - d'aider les autres à accoucher. Du fait de cette activité professionnelle, la sage-femme s'est distinguée de la matrone, choisie dans le village sur des critères surtout religieux.

Et pourtant l'origine du mot composé reste contestée. En effet, l'expression se réfèrerait non pas à la praticienne mais à la parturiente : lorsque la femme allait accoucher, on considérait jadis qu'elle était à l'orée d'un nouveau savoir et que l'acte de mettre au monde constituait en soi la frontière vers cette connaissance. Mais cette explication ne correspondrait à rien de reconnu par la tradition, par l'érudition, ni dans les traités d'obstétrique (= l'art des accouchements) les plus anciens eux-mêmes.

La définition donnée dans la première édition (1694) du Dictionnaire de l'Académie Françaiseest la suivante : « On appelle ainsi celle dont le mestier, la profession est d'accoucher les femmes ».

Définition du Littré : Sage-femme Sage-femme Nature : s. f. Prononciation : sa-je-fa-m' Étymologie : Sage, dans le sens d'habile, et femme, wallon, seg-damm.

« Celle dont la profession est de faire des accouchements ». Cette définition serait peut-être correcte si, d'une part, elle n'était pas réductrice (la sage-femme est loin de ne faire que des accouchements), et si, d'autre part, elle n'affirmait pas (par le celle) quelque chose qui est aujourd'hui sujet à controverse.

Enfin, le terme anglais midwife ne fait allusion qu'à la parturiente (mid = avec, du vieil anglais mid, dérivé de l'allemand mit + wife = la femme, celle qui accouche), et non pas au sexe de l'intervenant. De ce fait, les livres anciens anglais de « midwifery » précisent toujours lorsqu'il s'agit d'un intervenant masculin : male midwife (ce qui correspond, à la même époque (XVIe et XVIIe siècles), en France, au terme de Chirurgien-barbier accoucheur).

Depuis, une position tranchée

Sage-femme n.f. est attesté sous cette forme en 1212

On trouve aussi les variantes « femme sage » ainsi que « sage-mère » (XIVe siècle) et « mère sage » (1609). Sage-femme signifie « expert, habile dans son art (1155, « sage » en ce sens) auprès des femmes ». La profession s'ouvrant aux hommes (depuis 1982), on a proposé « sage-homme », « matron » (sur le féminin « matrone »), « maïeuticien » (proposé par l'Académie française) ou « maïeutiste » (hellénismes savants), « parturologue », termes finalement écartés au bénéfice de « sage-femme » pour les deux sexes.

(Le Robert - Dictionnaire historique de la langue française - Alain Rey et coll., Paris 1992).


Le pluriel de sage-femme est sages-femmes.

Page générée en 0.050 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise