Serge Dassault
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Serge Dassault
Serge Dassault crop.jpg

Mandat(s)
Sénateur de l'Essonne
Actuellement en fonction
Depuis le 1er octobre 2004
Élection 26 septembre 2004
Maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans...) de Corbeil-Essonnes
juin 1995 - juin 2009
Élection 18 juin 1995
Réélection(s) 11 mars 2001
16 mars 2008
Prédécesseur(s) Marie-Anne Lesage
Successeur(s) Jean-Pierre Bechter
Biographie
Nom de naissance Serge Bloch
Date de naissance 4 avril 1925 (1925-04-04) (85 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...), France
Nationalité Française
Parti(s) politique(s) UMP
Diplômé(e) de École polytechnique
SUPAERO
Profession Chef d'entreprise

Blason ville fr Corbeil-Essonnes2 (Essonne).svg

Serge Dassault, né Serge Bloch le 4 avril 1925 à Paris, est un chef d'entreprise et homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...) politique français, sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonnes.

En 2010, selon le magazine Forbes, il est le 89e homme le plus riche du monde (Le mot monde peut désigner :) avec une fortune estimée à plus de 7,6 milliards de dollars.

Biographie

Origines et études

Alors qu'ils s'appelaient Bloch (nom d'origine juive, sera converti au catholicisme en 1950 sous le nom de Dassault), ses parents, son frère et lui furent arrêtés par la Gestapo puis internés à Montluc et ensuite à Drancy. Son père, Marcel Dassault, est déporté à Buchenwald en août 1944, pour avoir refusé d'apporter aux nazis son savoir-faire aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère...). Les Dassault sont sauvés huit mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard par Marcel Paul, membre du Parti communiste, et Albert Baudet.

Serge Dassault effectue ses études secondaires au lycée Janson-de-Sailly (Le lycée Janson-de-Sailly (JDS) est la plus grande cité scolaire publique de Paris avec 3 250 élèves et 575 membres du personnel dont 247 enseignants permanents....) puis au lycée Saint-Louis, et intègre l'École polytechnique en 1946. Par la suite, il entre à l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace, d'où il sort diplômé (promotion 1951).

Carrière industrielle

À peine sorti de SUPAERO, il entre à Générale Aéronautique Marcel Dassault comme ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits,...) au bureau d'études des avions de série. En 1955, il est nommé directeur des essais en vol (premier vol du Mirage I) et six ans plus tard, il est nommé directeur de l'exportation et lance le Mystère 20 à l'exposition de la National Business Aviation Association à Pittsburg, en 1962.

Après avoir exercé plusieurs fonctions de direction dans le groupe, il est nommé, en 1987, président-directeur général de Dassault Industries, devenue depuis, le Groupe Dassault (La société GIMD (groupe industriel Marcel Dassault) est un holding de sociétés basées en France, appartenant à la famille Dassault et dirigé par Serge Dassault.). En 2000, il devient président d'honneur de Dassault Aviation (Dassault Aviation est un constructeur aéronautique basé en France. Il construit surtout des avions d'affaires mais également des avions...).

Patron de presse

Serge Dassault suit l'exemple de son père, éditeur en son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de Jours de France.

Le 8 juillet 2004, il devient président de la Socpresse, groupe de presse publiant Le Figaro, ainsi que les magazines du groupe Express-Roularta, qui ont depuis changé de propriétaire. À ce titre, il devient l'actionnaire principal du Football Club de Nantes jusqu'à l'été 2007, et la relégation du club en Ligue 2 ; il revend alors le club à l'homme d'affaires franco-polonais Waldemar Kita pour une somme estimée entre 8 et 10 millions d'euros.

Carrière politique

1974 - 1983 : débuts

Issu d'une famille proche de celle de Jacques Chirac, il adhère au Centre national des indépendants et paysans, en janvier 1974. Il se présente pour la première fois aux élections municipales de 1977 à Corbeil-Essonnes, où il affronte le député-maire sortant, Roger Combrisson. Dans cette ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations...) communiste de longue date, ce dernier est confortablement réélu dès le premier tour de scrutin. Malgré cet échec, Serge Dassault décide de briguer les suffrages des électeurs lors des élections législatives de 1978, mais il est battu d'une courte tête par Combrisson. De nouveau candidat en 1981, il essuie un nouvel échec, puisque le socialiste Michel Berson est élu député de la 1re circonscription de l'Essonne.

1983 - 1995 : premiers mandats locaux

Il décroche son premier mandat à l'occasion des élections municipales de 1983, où la liste de droite qu'il conduit obtient 47 % des voix et neuf sièges au conseil municipal de Corbeil-Essonnes. Ayant tenté sans succès de conquérir un siège de conseiller général en 1985 et de député en 1986, il est néanmoins élu conseiller régional grâce au scrutin proportionnel, le 16 mars 1986. Le mois suivant, Dassault rejoint les rangs du RPR, et annonce la mise en sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution...) de son « Parti libéral ».

En 1988, il remporte de justesse les élections cantonales dans le canton de Corbeil-Essonnes-Est, face à la candidate communiste sortante. Aussi, il décide de briguer une troisième fois la mairie de Corbeil-Essonnes. Après une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est caractérisée par...) active, il subit une nouvelle défaite, plus sévère, et démissionne de son mandat de conseiller municipal. Après avoir envisagé de se retirer de la vie (La vie est le nom donné :) politique, il est réélu au conseil régional d'Île-de-France en 1992 et au conseil général en 1994.

Depuis 1995 : maire de Corbeil-Essonnes, sénateur

L'hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa définition de l’hôtel, l’Agence Mondiale de Notation...) de ville de Corbeil-Essonnes.

Dix-huit ans après sa première candidature, Serge Dassault est de nouveau en lice, lors des élections municipales de 1995, cette fois-ci à la tête d'une liste d'union de la droite allant du CNI à Génération écologie. Avec plus de 55 % des voix, sa liste l'emporte et Serge Dassault est élu maire de Corbeil-Essonnes ; il abandonne alors son mandat au conseil régional d'Île-de-France. Durant son premier mandat municipal, il lance de grands projets immobiliers, tels que la construction de 400 logements en bord de Seine. Il est réélu à la tête de la mairie le 11 mars 2001, dès le premier tour de scrutin. Candidat aux élections législatives de 2002 dans la 1re circonscription de l'Essonne, il est battu par le socialiste Manuel Valls qui recueille 52,97 % des suffrages.

En 2004, il décide de briguer un mandat sénatorial sous l'étiquette UMP : malgré la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) des voix de droite, il parvient à conquérir son premier mandat national, le 26 septembre 2004, à 79 ans. Trois mois plus tard, le Conseil constitutionnel, saisi par le bureau du Sénat, juge (Le juge peut être un professionnel du droit, désigné ou élu pour exercer son office. Il peut également être un simple citoyen appelé temporairement à rendre la justice : c'est notamment le cas des personnes...) sa nouvelle fonction compatible avec la direction de Dassault Aviation. Après son élection, il démissionne de ses fonctions de conseiller général.

Reconduit dans ses fonctions de maire en mars 2008, la réélection de Serge Dassault est remise en cause par l'opposition, qui argue du fait que certains habitants auraient reçu des sommes d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) de la part de la municipalité sortante, en échange de leurs votes.

Après les élections sénatoriales de 2008, où Paulette Brisepierre ne se représentait pas, Serge Dassault devient le doyen d'âge du Sénat, à 83 ans. À ce titre, il préside la séance d'élection du président, le 1er octobre 2008.

Le 8 juin 2009, le Conseil d'État invalide le scrutin municipal à Corbeil-Essonnes, pour irrégularités des comptes de campagne des deux listes menées par Serge Dassault et son adversaire communiste, et prononce une inéligibilité d'un an au mandat municipal à leur encontre. Saisi de deux recours de Serge Dassault, l'un en révision de la décision, l'autre en rectification d'erreur matérielle, le Conseil d'État confirme sa décision le 7 septembre 2009. Le 4 octobre suivant, Jean-Pierre Bechter, candidat UMP, remporte l'élection municipale partielle de Corbeil-Essonnes, et précise que Serge Dassault continuera à tenir un rôle prépondérant dans la gestion dans la ville, déclarant : « Il fera tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) et je ferai le reste ».

Lors de l'été 2010, il annonce qu'il va déposer au Sénat une proposition de loi visant à rendre la majorité pénale applicable dès l'âge de 16 ans et non plus 18, estimant qu'« aujourd'hui, ce sont les jeunes de 16 à 18 ans qui commettent le plus d'agressions sachant être protégés par la loi ».

Situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un...) familiale

Marié le 5 juillet 1950 à Nicole Raffel, ils ont quatre enfants : Olivier, député de l'Oise ; Laurent, chargé des investissements du groupe Dassault dans le domaine de la viticulture et président du Conseil d'Artcurial ; Thierry, spécialisé dans l'intelligence économique ; Marie-Hélène, responsable de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs...) et du mécénat.

Page générée en 0.610 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique