Dassault Aviation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Logo de Dassault Aviation

Logo de Dassault Aviation
Création 1936 Création de Société anonyme des Avions Marcel Bloch
Dates clés 1971 Breguet est absorbée,
1990 Avions Marcel Dassault-Breguet Aviation (AMD-BA) devient Dassault Aviation (Dassault Aviation est un constructeur aéronautique basé en France. Il construit surtout des avions d'affaires mais également des avions militaires. La société a été fondée par Marcel Dassault et est...)
Personnages clés Marcel Dassault, Serge Dassault (Serge Dassault, né Serge Bloch le 4 avril 1925 à Paris, est un chef d'entreprise et homme politique français, sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonnes.), Charles Edelstenne
Slogan(s) « Engineering with passion »
Siège social FranceSaint-Cloud (France)
Activité(s) Aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.)
Produit(s) Mirage 2000, Rafale, Falcon 2000Ex,Falcon 2000Lx, Falcon 900Ex, Falcon 7X (Le Falcon 7X est l'avion d'affaires haut de gamme de la société Dassault Aviation. C'est un triréacteur (Pratt & Whitney PW307-A) qui est certifié pour franchir une...)
Société mère Groupe Dassault (La société GIMD (groupe industriel Marcel Dassault) est un holding de sociétés basées en France, appartenant à la famille Dassault et dirigé par Serge Dassault.)
Filiale(s) Dassault Falcon Jet,
Dassault Falcon Services,
Dassault Procurement Service,
Sogitec
Effectif 11 649 (2009)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) Dassault-aviation.com
Chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d’affaires 3,42 Md€ (2009)
Résultat net 315 millions d'euros (2009)

Dassault Aviation est un constructeur aéronautique (L' industrie aéronautique et spatiale est le secteur économique qui regroupe les activités des secteurs de l'aéronautique et de l'aérospatiale. Ces secteurs sont étroitement...) basé en France. Il construit surtout des avions d'affaires mais également des avions militaires. La société a été fondée par Marcel Dassault et est actuellement dirigée par Charles Edelstenne.

Dans les avions d'affaires à réaction haut de gamme, Dassault Aviation occupe une position de leader en 2005 avec une part de marché de 40 %. L'américain Gulfstream (General Dynamics) et le canadien Bombardier sont ses principaux concurrents sur ce segment.

Histoire

Suite à la nationalisation des entreprises aéronautiques (voir Front populaire), les usines de Marcel Bloch ont été intégrées à la Société Nationale de Constructions aéronautiques du Sud-Ouest (SNCASO). Disposant librement de son bureau d'étude, Marcel Bloch crée le 12 décembre 1936 en regroupant ses moyens la Société anonyme des Avions Marcel Bloch (SAAMB) dans le but de concevoir et réaliser des prototypes qui seront fabriqués par les sociétés nationalisées. Mais l'indépendance ne durera pas. Le 17 février 1937, le Ministère de l'Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) intègre le bureau d'étude à la SNCASO.
Pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) Guerre mondiale, Marcel Bloch est arrêté, considéré comme dangereux pour la défense nationale et la sécurité publique. Les occupants chercheront vainement à obtenir sa collaboration, ce qu'il refusera s'appuyant sur sa santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) fragile. Pendant ce temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), ses collaborateurs se chargent de préserver au maximum les intérêts de la Société anonyme des Avions Marcel Bloch (SAAMB). Déporté au camp de Buchenwald le 17 août 1944, il manquera d'être pendu en refusant une nouvelle fois de collaborer. Ce seront des militants communistes qui lui sauveront la vie (La vie est le nom donné :) en substituant son matricule à celui d'un mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez...). Il en sera libéré le 11 avril 1945.

L'industrie aéronautique française mal-en-point en 1945, Marcel Bloch intègre à la SAAMB les usines de Saint-Cloud, Boulogne et Talence. Le 10 novembre 1945, les actionnaires l'adaptent à son nouveau fonctionnement en la transformant en une Société à responsabilité limitée qui s'appellera Société des Avions Marcel Bloch. Il crée des filiales pour faciliter la gestion de la société : le 6 décembre 1945, l'usine de Saint-Cloud sera la Société des Moteurs et Hélices Marcel Bloch qui deviendra le 12 septembre 1945, Saint-Cloud Avions Marcel Bloch. De même, le même jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...), sont constituées les sociétés Boulogne Avions Marcel Bloch (à Boulogne-Billancourt) et Talence Avions Marcel Bloch à Talence.

Marcel Bloch change plus tard son nom en Marcel Dassault, ce patronyme ayant été, pendant la guerre, le pseudonyme de son frère Paul, un des chefs de la Résistance. Aussi la Société des Avions Marcel Bloch devient-elle la Société des Avions Marcel Dassault le 20 décembre 1947.

Le 9 mai 1949, le Conseil d'administration de la Société Talence Avions Marcel Dassault décide d'ouvrir une usine sur l'aérodrome (Un aérodrome est une surface (sur terre ou sur l'eau) destinée à être utilisée (en totalité ou en partie) pour l'arrivée, le départ des aéronefs et pour leurs...) de Mérignac pour le montage et les essais en vols du Flamant. C'est surtout pour prévenir une éventuelle fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) de l'usine de Talence, située en ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations...). En effet, c'est la volonté du Ministère de l'Air de l'époque. Par la même occasion, Talence Avions Marcel Dassault devient Mérignac Avions Marcel Dassault.

Le 22 février 1950, le Colonel Auguste le Révérend est nommé gérant directeur général des trois filiales. Cela répond à la demande de Marcel Dassault qui souhaite se présenter aux élections législatives. Il conserve la direction technique et industrielle en tant qu'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la...) conseil.

Continuant sa politique de création de filiales correspondant à leur implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) géographique, il crée la Société Villaroche base aérienne Marcel Dassault. Sa gérance en est confiée à Auguste le Révérend et la direction à Pierre Robert. Elle fabrique des éléments d'avions mais surtout effectue la mise au point (Graphie) des prototypes pour le compte de Saint-Cloud Avions Marcel Dassault.
Le 27 juin 1952, le Conseil d'administration de la Société Villaroche base aérienne Marcel Dassault décide de fusionner avec Saint-Cloud Avions Marcel Dassault.

La Société des Avions Marcel Dassault se spécialise. En 1953, le Département Réacteurs est créé. L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante, c'est le Département Electronique qui s'installe à Argenteuil.

Le 1er janvier 1956, la Générale Aéronautique Marcel Dassault (GAMD) est créé en réunissant les trois sociétés Mérignac Avions Marcel Dassault, Boulogne Avions Marcel Dassault et Saint-Cloud Avions Marcel Dassault sous l’égide de cette dernière.

En 1957, est créé le Département Engins pour l’étude d’engins air-sol et sol-sol.

La coopération de Sud-Aviation (Sud-Aviation est un constructeur aéronautique français né le 1er mars 1957 de la fusion entre la société nationale des constructions aéronautiques...) avec la Générale Aéronautique Marcel Dassault (GAMD) amorcée auparavant se poursuit dans les années 1960 pour des avions civils (Super-Caravelle, Mercure) et militaires (Balzac, Mirage III V, Spirale). Cela se réitère avec le Concorde (Le Concorde est un avion de transport supersonique construit par l’association de Sud-Aviation (devenue par la suite l’Aérospatiale...), avec la British Aircraft Corporation et Sud-Aviation.

Le Département des Ventes à l’étranger qui est chargé de la prospection et de la vente, est réorganisé le 26 avril 1961, séparant les deux activités de façon distincte.

L’activité électronique de Dassault s’étant beaucoup développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.), il devient le Centre d’études et de recherches électroniques (CEREL) et s’installe à St Cloud. Le 31 mars 1962, il change de statut pour être une SARL, Electronique Marcel Dassault, puis, le 28 janvier 1963, une Société anonyme en gardant le même nom. En 1962, un nouvel ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) industriel est créé à Argonnex (appelé depuis Argonay).

En 1965, Marcel Dassault décide de changer la raison sociale : le nom de Générale Aéronautique Marcel Dassault ne reflète plus l’activité de la société du fait du départ du Département Electronique. Il en revient donc à son nom d’origine : Société des Avions Marcel Dassault.

Le 27 juin 1967, la Société rachète Breguet Aviation qui garde son individualité juridique, technique, industrielle et commerciale. Son bureau d'études travaille avec celui de Dassault mais il conserve son homogénéité. À compter du 1er avril 1971, les deux sociétés se rapprochent aboutissant à une fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour...). Elle sera approuvée le 14 décembre 1971 (avec effet rétroactif au 1er janvier 1971). La raison sociale est aussi modifiée en Avions Marcel Dassault-Breguet Aviation (AMD-BA).

Finalement, la société adopte le nom Dassault Aviation le 19 juin 1990.

Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique