Tupolev Tu-16 - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Pix.gif Tupolev Tu-16 Badger Silhouette d'un avion militaire
Tu-16 Badger E.jpg

Constructeur URSS Tupolev (Tupolev (russe : Туполев, prononcé : Toupoliev) est une entreprise russe de défense et de conception aérospatiale. Son nom officiel est PSC...)
Rôle Bombardier stratégique
Statut En service
Premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) 27 avril 1952
Mise en service 1954
Date de retrait 1998
Encore en service en Chine
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) construit 1 509
Équipage
6 membres
Motorisation
Moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) Mikouline AM-3M
Nombre 2
Type Turboréacteurs
Poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) unitaire 93 kN
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...)
Tupolev Tu-16 BADGER.png
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 32,93 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa...) 34,8 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 10,36 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) alaire 165 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 37 200 kg
Maximale 75 800 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 960 km/h (Mach 0,78)
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 15 000 m
Rayon d'action 4 800 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en...) 7 canons NR-23 de 23 × 115 mm
Externe 9 000 kg de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) offensive

Le Tupolev Tu-16, désigné Badger dans la nomenclature de l'OTAN est un bombardier biréacteur (Un biréacteur est un avion disposant de deux réacteurs pour sa propulsion.), conçu en Union soviétique, au début des années 1950. Bien que souvent considéré comme obsolète, très polyvalent, il reste en service au sein des forces aériennes russe, ukrainienne et chinoise, ce qui en fait un des rares appareils militaires dont la carrière opérationnelle dépasse le demi-siècle.

Conception et développement

À la fin des années 1940, l'Union Soviétique ne dispose, comme bombardier stratégique, que du Tupolev Tu-4, une copie du Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège social est...) B-29, réalisée à partir de quelques exemplaires qui avaient atterri sur son territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...) après des bombardements au Japon. L'arrivée de la réaction a vu Andreï Tupolev supplanté par son rival Sergueï Iliouchine (Le nom Iliouchine renvoie) pour équiper les VVS avec un bombardier tactique rapide. Son Tupolev Tu-14 s'est révélé bien inférieur à l' Iliouchine Il-28 (L'Iliouchine Il-28 (code OTAN "Beagle") est le premier bombardier à réaction construit en grande série par l'URSS. Il a fait son premier vol en 1948 et a été construit...) de ce dernier et n'a été commandé que par l'aviation navale (L’aviation navale (AVIA) est la nouvelle appellation de l'aéronautique navale française ("l'Aéro"). Elle forme une des quatre grandes...), AVMF, en petites quantités. Il comptait bien prendre sa revanche dans le domaine du bombardement stratégique quand, en juin 1950, les autorités mettent de nouveau en concurrence les deux bureaux d'études, sur une spécification demandant un bombardier équipé de moteurs Lyulka AL-5 et capable d'emporter cinq tonnes de bombes à huit mille kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.) de distance. La possibilité est laissée aux ingénieurs d'utiliser le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) nouveau moteur à réaction (Un moteur à réaction est un moteur reposant sur la projection d'un gaz ou d'un liquide produisant une poussée. La projection créé une force en réaction décalé de 180°, cette force est nommée...) de grande puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) Mikouline AM-3 si celui-ci est prêt à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

L'équipe d'Iliouchine décide de fractionner en deux l'étude, en commençant par concevoir une version agrandie du Il-28, le Il-46, puis de le transformer en Il-46S doté d'une aile en flèche. L'OKB (Les OKB (en russe : ?????? ??????????????? ???? - Bureau d'études spécial) étaient des bureaux d'études expérimentaux du temps de l'URSS. Ils se...) Tupolev entame directement les travaux sur le Tu-88, ou avion N, avec une aile en flèche et deux moteurs AM-3. Le premier prototype vole le 24 avril 1952. En novembre 1952, il commence les essais officiels et les résultats sont décevants. Certes il se révèle supérieur au Il-46, mais il se révèle incapable d'atteindre l'autonomie désirée par les autorités. On décide néanmoins de lancer la production du fait de sa supériorité, en étant conscient que les défauts constatés seront assez facilement éliminés. Le second prototype va donc être entièrement revu : la structure est allégée, le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des...) allongé, et la capacité de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) augmentée. Il réussit ses essais sans aucune restriction en avril 1954, et le Tu-16 est recommandé pour la production en mai suivant. Le programme du Il-46 est, lui, abandonné, sans que le Il-46S n'ait été construit.

Avant même que les essais ne soient finis, le premier Tu-16 de série sort des chaînes de montage, à l'usine n° 22 de Kazan, le 29 octobre 1953. Neuf d'entre eux effectueront un passage lors de la parade du 1er mai 1954, à Moscou (), puis quarante, lors du meeting aérien (Un meeting aérien est une fête aérienne qui permet de faire découvrir le monde de l'aviation au grand public qui peut apprécier les voltiges et les prouesses de...) de Tsuchino, en août. Les experts occidentaux qui le découvrent lui attribuent le surnom de Badger. Si la majorité des Tu-16 sort de l'usine n° 22, vu le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) de l'avion on affecte aussi bientôt l'usine n° 1 de Kouibychev, et quelques exemplaires seront aussi produits à l'usine n° 64 de Voronej. Le dernier Tu-16 produit sortira des chaînes de montage en 1963 à Kazan. Mais, par la suite, ils seront souvent reconstruits et modifiés.

Production du Tu-16
Usine Localité (Une localité est une agglomération habitée de taille indéterminée, en général peu importante, qui peut éventuellement être le chef-lieu d'une circonscription administrative.) Production Période
n° 22 Kazan
  • 650
  • 150 pour l'AVMF
  • 1953 à 1959
  • 1961 à 1963
n° 1 Kouibychev 543
n° 64 Voronej 166 1955 à 1957
Page générée en 0.368 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique