Ingénieur-maître
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le titre d'ingénieur-maître est un titre décerné par les institut universitaire professionnalisé (IUP), habilités par une commission nationale et sur proposition d'un jury qui se prononce au vu de l'ensemble de la formation accomplie par un étudiant (décret n°92-84 du 23 janvier 1992[1])

Qui délivre ce diplôme ?

Seuls les établissements d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les...) supérieur habilités par le conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) (CNESER) peuvent décerner le titre d'ingénieur-maître (Le titre d'ingénieur-maître est un titre décerné par les institut universitaire professionnalisé (IUP), habilités par une commission nationale et sur proposition d'un jury qui se prononce au vu de l'ensemble de la formation accomplie par un...). Cette habilitation (L'habilitation est la plus haute qualification universitaire qu'une personne puisse recevoir dans certain pays européens. Faisant suite à un doctorat, l'habilitation exige du candidat la...) est délivrée par une commission nationale composée d'enseignants-chercheurs et de professionnels qualifiées (nommés par arrêté ministériel). Cette dualité universitaire/professionnel est l'une des caractéristiques des IUP et se retrouve dans la composition du jury qui décerne le titre. Celui-ci doit être composé, à parité, d'enseignants-chercheurs et de personnalités qualifiées en raison de leur activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) professionnelle.

Quelles différences avec le titre d'Ingénieur ?

Historiquement, les formations d'ingénieurs-maîtres avait pour but de former des ingénieurs universitaires dans des domaines alors délaissés par les écoles traditionnelles[2], notamment former des diplômés aptes à tenir des emplois d'encadrement[3][4]. En pratique, les ingénieurs-maîtres occupent aujourd'hui sensiblement les mêmes fonctions que les ingénieurs. Le titre d'ingénieur-maître a tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même des spécificités :

  • Il s'obtient exclusivement au sein d'un IUP
  • Il sanctionne des études professionnalisées (fortement axées sur les besoins des entreprises)
  • Il est associé à un diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d'un organisme officiel,...) de maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents...)

Pourquoi il est graduellement abandonné ?

En raison de la réforme du LMD. Avant la réforme, le titre d'ingénieur-maître était associé à un diplôme de maîtrise, ce qui le dissociait nettement de son homologue, le titre d'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...). Mais depuis la dite réforme, la plupart des IUP (83,2%[5]) se sont alignés au système LMD en décalant le cycle de formation d'un an, pour arriver au niveau master (Bac +5). La différence entre le titre d'ingénieur et celui d'ingénieur-maître devient donc moins évidente et la pertinence de garder deux titres voisins a amené beaucoup d'universités à l'abandon de ce diplôme. En 2003, le ministre de l'éducation déclarait "Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut...), il n'y a alors plus lieu de délivrer le titre d'ingénieur-maître"[6]. Notons toutefois qu'au moment de la rédaction de cet article, des diplômes d'ingénieur-maître était encore délivré.

L'épilogue

Alignés désormais avec les formations universitaires classiques et les écoles d'ingénieurs, l’assemblée des directeurs d’IUP a décidé de remplacer le titre d'ingénieur-maître par une charte qualité, le "Label IUP"[7], pour se démarquer des autres formations, et "identifier clairement [celles] respectant les principes fondateurs des IUP".

Notes

Page générée en 0.040 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique