Philosophie des réseaux
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La philosophie des réseaux est, selon le sociologue Pierre Musso, une doctrine philosophique conçue par Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, développée par la suite par l'école saint-simonienne : Barthélemy Prosper Enfantin, Armand Bazard et Michel Chevalier principalement.

La philosophie des réseaux (La philosophie des réseaux est, selon le sociologue Pierre Musso, une doctrine philosophique conçue par Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, développée par la suite par l'école saint-simonienne :...) s'appuie sur la métaphore des réseaux humains appliqués à des réseaux physiques de la société, et sur la notion de capacité d'un lien physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne...) à assurer une liaison entre des individus.

Pierre Musso considère que la philosophie des réseaux correspond à une idéologie qui s'appuie sur l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par...) technique constitué par le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est...).

Origine : Saint-Simon (comte de)

A l'origine de la philosophie des réseaux, on trouve le comte de Saint-Simon, dont la doctrine s'appuie sur la notion de réseaux physiques.

Saint-Simon prétendait que Dieu était remplacé par la loi universelle de la gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) (une expérience très simple consistant à placer un aimant (Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, c’est-à-dire dont le champ rémanent et l'excitation coercitive sont grands (voir ci-dessous). Cela lui donne des propriétés particulières comme d'exercer une...) sur une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est...) métallique verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) montre que l'aimant ne tombe pas, donc que la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) de gravitation n'est pas la seule force de l'univers).

Cette idée apparaît dès le début de sa carrière philosophique, dans la lettre d'un habitant de Genève à ses contemporains (1803). On peut considérer que Saint-Simon est ainsi l'héritier, avec deux siècles de retard, de la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...) de l'héliocentrisme (L'héliocentrisme est une conception du monde et de l'Univers qui place le Soleil en son centre. Malgré quelques précurseurs, comme Aristarque de Samos, on...), et de la révolution copernicienne (On désigne sous l'expression révolution copernicienne la transformation des méthodes scientifiques et des idées philosophiques qui a accompagné...) qui s'est développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) aux XVIIe et au XVIIIe siècles.

Historique : développement des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau...)

La philosophie des réseaux a inspiré les ingénieurs qui ont construit les réseaux de chemins de fer en France au cours de la Révolution industrielle au XIXe siècle (étoile de Belgrand, du nom de l'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes...) hydrologue Eugène Belgrand sous le Second Empire). Après avoir participé à la colonisation de l'Algérie, Barthélemy Prosper Enfantin a été directeur de la Compagnie du chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures...) Paris-Lyon-Méditerranée. Il a appliqué à cette occasion les principes de la philosophie des réseaux aux chemins de fer.

A cette époque, la métaphore portait sur les réseaux sanguins, le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain...) étant assimilé à l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) qui circulait entre les entreprises et les établissements financiers.

Application actuelle aux réseaux de télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus...)

Pierre Musso nous apprend que la philosophie des réseaux s'applique maintenant aux réseaux de télécommunications, en prenant cette fois la métaphore du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...) et du système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les mouvements...) central. Dans cette métaphore des réseaux neuronaux, ce qui est important , ce sont les synapses, qui font la liaison entre les neurones, et qui représentent les liens de télécommunications, qui se réorganisent dans la société.

En conséquence, la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) de la politique de déréglementation des télécommunications est confiée aux ingénieurs de télécommunications, les politiques n'ayant pas un grand rôle à jouer.

Cette idée fut également un des chevaux de bataille de Richard Buckminster Fuller (Richard Buckminster Fuller (12 juillet, 1895 - 1er juillet, 1983) était un architecte, designer, inventeur et écrivain américain, créateur entre autres du concept du dome géodésique. Le dome géodésique a été...).

Question de la relation à autrui

Ce type de philosophie pose la question de la relation humaine avec autrui.

Exemples de questions qui se posent :

Sommes-nous en relation avec autrui seulement lorsque nous utilisons des techniques informatiques et de télécommunications ? Ne créons-nous pas un objet, un instrument, derrière lequel, comme l'affirme Pierre Musso, se cache une idéologie ? Ne confondons-nous pas communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...), et télécommunications, ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de techniques et d'instruments qui devraient être au service de la communication humaine ?
La transmission technique d'un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de...) fournit-elle la garantie que le message est bien perçu par le destinataire : ne confond-on pas transmission et échange (exemple de l'arme des transmissions dans l'armée) ?

Cela comporte certains risques :

  • Celui de couper la relation avec autrui, de remplacer la relation humaine, qui est une relation de sujet à sujet, par une relation de sujet à objet, pour reprendre les termes de Carl Gustav Jung,
  • Celui de privilégier la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre...) par rapport à la qualité : la capacité n'étant liée qu'à la quantité de matière (La quantité de matière est une grandeur de comptage d'entités chimiques ou physiques élémentaires. L'unité qui lui correspond est la mole.) transportée dans un réseau de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies...), ou la quantité d'octets véhiculée par un réseau de télécommunications (Un réseau de télécommunication est un réseau d'arcs (liaisons de télécommunication) et de nœuds (commutateur, routeur, ...), mis en place de façon à ce que des messages puissent être transmis d'un bout à l'autre...).

Les conséquences peuvent alors être graves :

  • En théorie de la connaissance, on peut sous-estimer totalement l'importance des sciences cognitives, avec les conséquences pratiques que cela peut avoir sur les politiques d'innovation, sur l'intelligence économique et la gestion des connaissances : on ne verra que des réseaux de télécommunications alors que l'on a au moins autant besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les...) de structurer des contenus,
  • En économie, on peut surestimer les valeurs d'échange par rapport à d'autres types de valeurs, dans les transpositions économiques du modèle, et ignorer le coût total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...) de possession,
  • En sociologie, on peut brider les dynamiques de groupe, ce qui peut avoir des conséquences importantes sur les modes de décision politique (Décision politique est un épisode de la série télévisée Stargate SG-1. C'est le vingt-et-unième épisode de la saison 1 et l'histoire...).

En communication, le linguiste russe Roman Jakobson a conçu un modèle linguistique de communication centré sur le message lui-même, et non sur sa transmission. Ce type de modèle évite les risques d'instrumentalisation des outils techniques de communication.

Voir : schéma de Jakobson (Le schéma de Jakobson est un modèle décrivant les différentes fonctions du langage. Il a été développé à la suite des études de Karl Bühler.)

Voir aussi : philosophie du langage.

Bibliographie

  • Pierre Musso, Télécommunications et philosophie des réseaux, la postérité paradoxale de Saint-Simon, PUF, 1997. ISBN 2130483976
  • Marc Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.), L'empire des réseaux, Descartes et Cie, 1999.
Page générée en 0.322 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique