OpenWrt
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

OpenWrt est une distribution GNU/Linux historiquement développée pour remplacer le firmware des routeurs basés sur des System-on-Chip Broadcom, par exemple les routeurs WLAN de Asus, Belkin, Dell, Linksys, US Robotics, Viewsonic. Les routeurs les plus populaires pour les utilisateurs de OpenWrt (OpenWrt est une distribution GNU/Linux historiquement développée pour remplacer le firmware des routeurs basés sur des System-on-Chip Broadcom, par exemple les routeurs WLAN de Asus, Belkin, Dell, Linksys, US Robotics,...) sont le Linksys (Linksys est une société fondée en 1988 commercialisant des routeurs avec et sans fil ansi que des cartes réseaux classiques ou au format USB. Linksys a été une des premières sociétés à...) WRT54GS et l'Asus (ASUSTeK Computer, Inc. (en mandarin, 華碩電腦股份有限公司), NASDAQ : AKCZF.PK, est une...) WL500g deluxe. OpenWrt fournit une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) Web avec le firmware (En informatique, un micrologiciel (ou firmware en anglais) est un logiciel qui est intégré dans un composant matériel (en anglais hardware).) Whiterussian et Kamikaze via le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) X-Wrt.

Version des firmwares

Whiterussian

Whiterussian n'est disponible que pour les équipements à base de Broadcom (Broadcom Corporation (appelée plus couramment Broadcom, NASDAQ : BRCM) est une entreprise américaine de l'industrie de l'électronique, qui développe des...) BCM47xx (Linksys WRT54G, Asus WL-500g ...) et utilise un noyau 2.4.30 avec le pilote Wi-Fi (Le wifi ou wi-fi (prononcé /wifi/) est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne et, depuis, devenue un moyen...) propriétaire broadcom (module wl.o). Il intègre une interface web en Ash/Awk appelée Webif. Une centaine de paquets supplémentaires peuvent être installés grâce à l'utilitaire (Le mot utilitaire peut désigner :) IPKG, notamment Tor ou OpenVPN. Whiterussian n'est plus supporté par les développeurs en faveur de Kamikaze

Kamikaze

Kamikaze est disponible pour une nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) beaucoup plus conséquent d'architectures (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.), notamment les SoC Atheros, IDT RC32434, RDC R321x, AMCC Taishan, TI AR7, Infineon ADM5120, Atmel AT91RM9200, AMD Alchemy, ATMEL AVR32, Broadcom 47xx/53xx/63xx, Axis Etrax 100LX, Intel IXP425, x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits) par Intel pour ses processeurs à partir...) ... Cette version fournit près de 250 paquetages, une abstraction ( En philosophie, l'abstraction désigne à la fois une opération qui consiste a isoler par la pensée une ou plusieurs qualités d'un objet concret pour en former une représentation intellectuelle, et le produit de cette opération. En...) de la gestion des cartes Wi-Fi et des configurations réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...), des noyaux Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau Linux. Par extension, Linux désigne...) 2.6.x actuels avec des pilotes libres (excepté pour brcm-2.4 et IXP42x).

Développement et structure de Kamikaze

Kamikaze a été développé dans le but de fournir un support adapté à l'apparition de nombreuses architectures matérielles et d'un ajout de paquetages plus facile.

Ces contraintes ont notamment obligé les développeurs à se débarrasser de l'utilisation d'une NVRAM qui était spécifique aux équipements Broadcom BCM47xx. Les configurations se font désormais grâce à des fichiers de configurations présents dans /etc/config/ et qui sont interprétés par l'utilitaire UCI.

En outre, les pilotes de carte Wi-Fi Broadcom n'étant plus les seuls supportés, une abstraction de la configuration Wi-Fi afin de supporter les cartes Broadcom BCM43xx, Atheros, Ralink ... ainsi que les différentes couches 802.11 (propriétaires Broadcom, couche Atheros, softmac, mac80211) étaient nécessaires.

Controverse Sveasoft

Le 11 mars 2006, les développeurs d'OpenWrt ont annoncé(lien) que Sveasoft avait violé la licence GPL et qu'il utilisait des portions d'OpenWrt. En retour Sveasoft clamait(lien) au contraire que OpenWrt utilisait du code propriété de Sveasoft et de Broadcom et que les développeurs d'OpenWrt avaient placé ce code sous licence GPL sans l'accord des propriétaires. Les deux groupes réfutent ces accusations respectives.

Les développeurs d'OpenWrt ont utilisé du code Broadcom dont la license avait été explicitement clarifiée par le constructeur afin d'éviter tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) problème légal. Au cours des années de développement certaines parties de code ont changé de license et les fichiers incriminés furent soient remplacés, soient supprimés du dépôt.

Page générée en 0.119 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique