La Gloire
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
La Gloire
Gravure de l'U.S. Naval Historical CenterGravure de l'U.S. Naval Historical Center
Histoire
A servi dans : Marine nationale française Pavillon
Quille posée : 4 mars 1858
Lancement : 24 novembre 1859
Armé : Août 1860
Statut : Radié en 1879, détruit en 1883
Caractéristiques techniques
Type : Cuirassé
Longueur : 77,8 mètres
Maître-bau : 17 m
Tirant d'eau : 8,4 m
Déplacement : 5 630 tonnes
Propulsion : 1 100 m² de voilure, 1 machine à vapeur (La machine à vapeur est une invention,dont les évolutions les plus significatives datent du XVIIIe siècle. C'est un moteur thermique à combustion externe, il transforme l'énergie...) horizontale à deux cylindres, 1 hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme d'hélice est dit hélicoïdal.) à six pales, 8 chaudières ovales
Puissance : 2 500 ch
Vitesse : 13 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage : 120 mm de plaques en fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau...) forgé
Armement : 36 canons chargés par la culasse de 160 mm modèle (1858/60). Après 1866 : 8 canons de 239 mm and BL modèle 1864, 6 canons de 193 mm BL modèle 1866
Autres caractéristiques
Équipage : 570 hommes
Chantier : Toulon, France

La Gloire (La Gloire fut le premier cuirassé de haute mer de l'histoire. Elle fut lancée en 1859 pour la marine nationale française, juste après la guerre de Crimée, où les canons Paixhans et rayés...) fut le premier cuirassé de haute mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de l'histoire. Elle fut lancée en 1859 pour la marine nationale française, juste après la guerre de Crimée, où les canons Paixhans et rayés avaient fait preuve d'une extrême efficacité contre les bâtiments en bois du fait de leurs obus explosifs.

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution,...) fut dessiné par l'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en...) naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) Dupuy de Lôme. C'était une classique frégate en bois, de 5 630 tonnes, inspirée par celle de la classe Algésiras, avec un seul pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le...) de batterie, mais toute la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) de la coque était recouverte de plaque de fer forgée de 120 mm à la flottaison, s'amincissant à 110 mm pour protéger la batterie.

Son lancement déclencha une course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) à l'armement naval car elle rendait obsolète tous les vaisseaux de ligne, alors en service, obligeant la première puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) navale de l'époque, le Royaume-Uni à réagir dès 1860 avec le HMS Warrior. Sa coque en bois se détériora cependant très vite, et elle fut radiée du service en 1879 et détruite en 1883. La classe Gloire comprenait deux autres navires, l'Invincible et la Normandie qui furent mis en service en 1862.

Page générée en 0.078 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique