HMCS Bras d'Or 400
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
HMCS Bras d'Or 400
HMCS Bras d'Or 400HMCS Bras d'Or 400
Noms : FHE 400
Histoire
A servi dans : Forces canadiennes Pavillon
Commandé : 1964
Lancement : 23 juillet 1968
Caractéristiques techniques
Type : Hydroptère (Un hydroptère (du grec hydros, eau, et ptère, aile), hydrofoil en anglais, est un type de bateau dont la coque s’élève hors de l’eau lorsque la...)
Longueur : 45,95 m
Maître-bau : 6,55 m (coque)
19,8 m (avec ailes portantes)
Propulsion : 1 moteur diesel (Fruit des travaux menés par l'ingénieur allemand Rudolf Diesel entre 1893 et 1897, le moteur Diesel est un moteur à combustion interne dont l'allumage n'est pas commandé mais...) PAXMAN 16YJMC (mode détection)
1 moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) de DC-8 Pratt & Whitney (Pratt & Whitney est le nom d'un constructeur de moteurs d'avions américain dont la production est aussi bien utilisée pour les avions civils que pour les avions militaires. La companie fut fondée en...) FT4A-2 (mode attaque)
Vitesse : 12 nœuds sur coque
50-60 nœuds en mode hydroptère
Caractéristiques militaires
Autres caractéristiques
Équipage : 7 officiers, 6 sergents, 12 matelots
Port d'attache : Musée maritime du Québec

Le HMCS Bras d'Or 400 est un hydroptère expérimental de la Marine royale canadienne. Il a été conçu dans les années 1960 pour la détection de sous-marins soviétiques pouvant s'approcher des rives du Canada.

De part sa conception, un hydroptère est plus rapide et moins bruyante qu'une embarcation (Une embarcation est un bateau de faible dimensions. Souvent non ponté, sa propulsion peut être à aviron, à voile ou à moteur. Généralement, une embarcation sert d'annexe à un bateau plus important, pour rejoindre la terre...) standard. Le HMCS Bras d'Or 400 est le prototype d'un navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de...) d'escorte pouvant profiter de cette vitesse (On distingue :).

Historique

HMCS Bras d'Or 400
HMCS Bras d'Or 400

Au début des années 1960, en pleine Guerre froide, la Marine royale canadienne établit une stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) pour la défense des côtes du Canada, notamment contre les sous-marins soviétiques. En 1964, un contrat de conception et de construction est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) avec la compagnie ontarienne DeHavilland Aircraft of Canada. Le bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses activités telles que le transport...) est livré à la Marine royale canadienne en 1968, à Halifax en Nouvelle-Écosse.

La Marine royale canadienne le nomme Her Majesty's Canadian Ship Bras d'Or, en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) du nom du lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une...) du Cap Breton où Alexandre Graham Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier avion à avoir franchi...), inventeur de l'hydroptère, avait fait des essais du premier hydroptère. Il est désigné par FHE-400 (Fast Hydrofoil Escort: Escorte hydroptère rapide).

La première sortie en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) du HMCS Bras d'Or 400 s'effectue le 23 juillet 1968. Par la suite, à cause de problèmes techniques, des ajustements majeurs seront effectués aux ailerons. En 1971, dus aux coûts d'exploitation du navire, aux nombreux ajustements à apporter, le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) d'hydroptère Bras d'Or est abandonné. L'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent être...) devient à cette époque plus efficace pour la détection de sous-marins.

Après 12 ans en cale sèche, en juin 1983, le Marine royale canadienne se départit du HMCS Bras d'Or et le Musée maritime du Québec de L'Islet-sur-mer en devient le propriétaire. Le navire est situé dans la cour arrière où il est possible de l'admirer.

Page générée en 0.098 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique