Junkers Jumo 211
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211D
Junkers Jumo 211D

Mis à l'étude avant même l'acceptation du Junkers Jumo 210 par la Luftwaffe, le Jumo 211 se présentait comme une version agrandie de son prédécesseur avec une cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et tous les moteurs utilisant un fluide.) de 35 litres. Il fut le concurrent direct du Daimler-Benz DB 601 qui eut un grand succès dans l'équipement des chasseurs allemands, le Jumo 211 eut tendance à se spécialiser comme moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...) de bombardier, équipant entre autres, les Ju 87 et Ju 88, ainsi que le Heinkel He 111 (Le Heinkel He 111 était un avion allemand de la Seconde Guerre mondiale construit par la société Ernst Heinkel Flugzeugwerke à Rostock. C'était un bimoteur qui était conçu aussi bien comme bombardier que...). Ce moteur fut une des plus belles réussite de Junkers (Junkers & Co est une société métallurgique allemande. Elle a été fondée en 1895 par Hugo Junkers à Dessau. Elle produisait à l'origine différentes inventions du fondateur comme des réchauds à gaz. Actuellement, Junkers est...) avec 68 248 exemplaires produits.

Historique

Le Dr. Neugebauer, commença les travaux sur ce moteur, à la demande du RLM dès 1934, une série de prototypes fut construite l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante et essayée. En avril 1937, les premiers exemplaires de série, Jumo 211A sortirent des chaînes de montage de l'usine Jumo de Dessau et commencèrent à être montés dans des avions dès novembre.

En 1940, une refonte lui permit de concurrencer plus efficacement le Daimler-Benz DB 601, introduisant la pressurisation du système de refroidissement, ce qui permettait de fonctionner à de plus haut régime en continu sans chauffe excessive. Ce modèle 211E fut suivi par des versions avec un vilebrequin renforcé et un compresseur amélioré, les 211F et 211J. Ces améliorations permirent de porter le régime maximal à 2600 tours par minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la...) et la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) à 1350 chevaux. Les 211N et 211P, qui en furent dérivés, portèrent la puissance maximale à 1425 et 1475 chevaux, grâce une augmentation de la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) d'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) pendant de courtes périodes.

Par la suite, le dessin fut aussi retravaillé par le Dr. Lichte et donna naissance en 1940 au Junkers Jumo 213.

Description et caractéristiques

Le Jumo 211 héritait sa configuration générale de son prédécesseur en V inversé et un compresseur mécanique (Un compresseur mécanique est un organe mécanique destiné à augmenter par un procédé uniquement mécanique la pression d'un fluide.) à deux vitesses. Par contre, il augmentait le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de soupapes par cylindre (Un cylindre est une surface dans l'espace définie par une droite (d), appelée génératrice, passant par un point variable décrivant une...), qui passait de trois à quatre.

désignation du moteur : Junkers Jumo 211A3
disposition : 12 cylindres en V inversé.
course : 165 mm
alésage : 150 mm
cylindrée totale : 34,97 litres.
rapport de compression : 6,56 pour 1 (A).
rapport d'entraînement de l'hélice : 0.645 pour 1 (A).
masse : 640 kg (Ba) 720 kg (J)
longueur : 2173 mm
largeur : 804 mm
hauteur : 1053 mm
régime maximal : 2300 tours/minute
puissance maximale : 809 kW; 880 kW (1200 cv) à 2400 tr/min (Ba) ; 1045 kW (1420 cv) à 2600 tr/min (J)
puissance de croisière (continue) : 590 kW (800 cv) à 2100 tr/min (Ba); 705 kW (960 cv) à 2250 tr/min (J)
consomation : 279 g/kWh (211F)

Versions

  • Jumo 211
  • Jumo 211A première version 1937, compresseur à deux vitesses, régulateur de régime moteur et de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice...).
    • Jumo 211A0 735 kW
    • Jumo 211A1 790 kW
    • Jumo 211A3 809 kW
  • Jumo 211B augmentation du régime maximum de 2300 à 2400 tours par minute, 1200 chevaux.
  • Jumo 211C modification du rapport d'entraînement de l'hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme d'hélice est dit hélicoïdal.)
  • Jumo 211D modification du rapport d'entraînement de l'hélice
  • Jumo 211E système de refroidissement pressurisé,
  • Jumo 211F vilrbrequin renforcé, rotor de compresseur plus aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des...), régime maximum de 2600 tours par minute, 1350 chevaux.
  • Jumo 211G
  • Jumo 211H
  • Jumo 211J F modifié
  • Jumo 211L
  • Jumo 211M
  • Jumo 211N
  • Jumo 211P
  • Jumo 211Q turbocompressé
  • Jumo 211R
Page générée en 0.199 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique