Jour épagomène
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Un jour épagomène (du grec : ?παγομενα ?μερα, jour supplémentaire) est un jour ajouté à la fin de l’année d'un calendrier pour combler le décalage entre des mois de longueur régulière et les 365,2425 jours d’un calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes pour mesurer, diviser et...) solaire.

Calendrier aztèque (S'intéresser au calendrier aztèque sans être envahi par son côté sacré est assez difficile. Mais pourquoi devrait-il en être autrement ? Ce calendrier est en effet intimement lié aux dieux et la cosmogonie même du monde. Cet...)

Dans le calendrier aztèque, composé de 18 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de 20 jours (= 360 jours), les 5 derniers jours sont des jours épagomènes que l'on considère comme des jours néfastes, des jours de malheur.

Calendrier égyptien

Dans le calendrier égyptien, ce sont les 5 ou 6 jours restants aux 12 mois de 30 jours que compte une année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Ils correspondent à la naissance des cinq Dieux, Osiris, Horus, Seth, Isis et Nephtys. Pour les Egyptiens, ces cinq jours étaient considérés comme "maléfiques". C'étaient les jours du malheur.

Calendrier éthiopien (Le calendrier éthiopien est le principal calendrier utilisé en Éthiopie. Il est construit d'après l'ancien calendrier égyptien, mais à l'instar du calendrier julien ajoute un jour épagomène tous les 4 ans, et débute l'année...)

Le calendrier éthiopien compte 12 mois de 30 jours auxquels s’ajoutent un 13e mois de cinq ou six jours. Le sixième jour épagomène (Un jour épagomène (du grec : ?παγομενα ?μερα, jour supplémentaire) est un jour ajouté à la fin de l’année d'un calendrier pour combler le décalage...) est ajouté tous les quatre ans, le 29 août du calendrier julien (Le calendrier julien a été choisi par Jules César en 46 av. J.-C., en qualité de pontifex maximus, ce qui lui donnait la responsabilité de fixer le début de chaque...).

Calendrier bahá'í

Le calendrier Badi`, utilisé dans le bahaïsme, compte 19 mois de 19 jours, ces mois étant comptés à partir de l’équinoxe de printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées,...) (le 21 mars du calendrier grégorien), auxquels s’ajoutent 4 jours intercalaires entre les deux derniers mois (entre le 26 février et le 1er mars du calendrier grégorien). Un cinquième jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...) épagomène est inséré tous les quatre ans avant le dernier jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) à ce mois intercalaire (le 29 février des années bissextiles du calendrier grégorien).

Page générée en 0.030 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique