Plaque de plâtre
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La technologie de la plaque de plâtre a été amenée en France à la sortie de la Seconde Guerre mondiale par la société Placoplatre (groupe BPB), créée à cette fin par les sociétés Plâtres Lambert, SAMC, Plâtrières de Grozon et Garandeau.

En 1947 la première fabrication commence à Vaujours en Seine-Saint-Denis.

Les plaques de plâtre (Le plâtre est un matériau de construction ignifuge. Il est utilisé sous forme de pâte constituée d'un mélange de poudre et d'eau, ou préparé sous forme de plaques. La matière première est,...) sont des composants industrialisés du bâtiment.

D'autres sociétés fabriquent des plaques de plâtre, notamment les plâtres Lafarge.

En usine, le plâtre gaché avec des adjuvants est enfermé dans des feuilles de cartons, composant ainsi des éléments de faible épaisseur, qui conservent malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) des propriétés mécaniques intéressantes.

Elles se posent par vissage sur des rails ou des montants en bois, des montants métalliques spécifiques, semelle résiliente et profil en U PVC ou par collage direct sur les supports maçonnés au moyen d'un mortier adhésif.

Cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) a permis la création d'une nouvelle profession dans le bâtiment "les plaquistes".

Usuellement, les plaques de plâtre s'appellent aussi "placo", d'après le précurseur. Au Québec, et en Belgique elles sont communément appelées "Gyproc", nom qui est en fait une marque déposée ou appelées plaques de gypse. Pour cette raison, l'Office québécois de la langue française préconise le terme "cloison sèche" qui désigne les cloisons qui sont posées sans liant (Un liant est un produit liquide qui agglomère des particules solides sous forme de poudre. Dans le domaine de la peinture, il permet au pigment d'une...) [1].

Les spécifications techniques en France

Les plaques utilisées doivent répondre aux spécifications de la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. Ce...) NF P 72-302. La norme prévoit trois qualités de plaques :

  • Standard
  • Haute Dureté (Il existe différentes définitions de la dureté : pour un solide (minéral ou métal) et pour l'eau.)
  • Spécial feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.)
  • Hydro H1

Elles sont constituées d'une âme en plâtre recouverte sur chaque face par une feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges des plantes au niveau des...) de carton lisse, servant à la fois d'armature et de parement et dont les bords longs sont :

  • soit amincis BA, afin de permettre la dissimulation des joints, au moyen d'une bande noyée dans un enduit ;
  • soit arrondis SB (sans bande), le joint étant bourré, en général en deux passes, au moyen d'un enduit spécifique, ou au contraire laissé tel quel, sans aucun traitement, l'arrondi (Un arrondi d'un nombre est une valeur approchée de ce nombre obtenue, à partir de son développement décimal, en réduisant le nombre de chiffres significatifs. Le résultat est moins précis, mais plus facile...) affirmant le joint est un motif de décoration ;
  • soit coupés BC, emploi et mise en œuvre identiques aux bords arrondis ;
  • soit droits BD.

Les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son...) commerciales sont :

  • Epaisseurs en mm : 6-9,5-12,5-15-18-20-23-25
  • Largeurs en cm : 40-60-90-120-125
  • Longueurs en cm : 200-240-250-260-280-300-320-360-421

Le modèle le plus courant est le BA13, d'une épaisseur 12,5 mm en plaques de 120x250 cm.

Notes

  1. Cloison sèche: Pas de chaux, plâtre, mortier, ciment (Le ciment (du latin caementum, signifiant moellon, pierre de construction) est une matière pulvérulente, formant avec l’eau ou avec une solution saline une pâte plastique...) entre les éléments constitutifs à la pose. Usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de vis, clous, colle (Une colle ou la glu est un produit de nature liquide ou gélatineuse servant à lier des pièces entre elles. Ces pièces peuvent être de même nature ou de...) sur
    • panneaux base bois
    • panneaux sandwich
    • béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par...) cellulaire
    • carreaux plâtre et fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.)
    • plaques de plâtre
    • plaques base terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...) cuite
    • plaques silico-calcaires
    • staff (Le staff est un matériau malléable composé de plâtre et de fibres de sisal ou de jute. Outre l'architecture intérieure, la restauration, le moulage statuaire, la reproduction d'œuvres originales, la...)
Page générée en 0.071 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique