Nuage interstellaire - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

En astronomie, nuage interstellaire est le nom générique donné aux accumulations de gaz et de poussières dans notre Galaxie. L'hydrogène contenu dans un nuage interstellaire peut, selon la densité, la taille et la température du nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de la lumière...), être neutre (région HI), ionisé (région HII) ou moléculaire (nuage moléculaire).

Composition chimique

L'analyse de la composition des nuages interstellaires est réalisée en étudiant le rayonnement électromagnétique (Un rayonnement électromagnétique désigne une perturbation des champs électrique et magnétique.) qu'ils émettent. Les grands radiotélescopes balayent le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) de fréquences particulières de rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) électromagnétique qui sont caractéristiques du spectre de certaines molécules. Les nuages interstellaires sont froids et tendent à n'émettre qu'à de grandes longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de...). Nous pouvons cartographier l'abondance de ces molécules afin de comprendre les différentes compositions de ces nuages.

Les radiotélescopes peuvent aussi balayer les fréquences émises par un même point (Graphie) du ciel et enregistrer ainsi les intensités de chaque type de molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui...) présent dans cette région du ciel. L'intensité du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...) reçu est proportionnelle à l'abondance de l'atome (Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se...) ou la molécule correspondant à cette fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot...).

Découvertes de molécules inattendues

Jusque récemment on supposait que les taux de réactions dans les nuages interstellaires soient très lents, très peu de composés étant produits à cause de la faible densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à...) et la faible température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) de ces nuages. Cependant, on a observé dans les spectres des grandes molécules organiques que les scientifiques ne pensaient pas trouver dans ces conditions. Les réactions nécessaires à leur création ne se produisent normalement que à des températures et à des pressions beaucoup plus élevées. Le fait qu'elles ont été trouvées indique que les réactions chimiques existant au sein des nuages interstellaires se produisent plus rapidement que l'on ne le pensait. Ces réactions sont étudiées dans l'expérience CRESU.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.026 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique