GRASS GIS
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Quantum GIS avec GRASS GIS
Quantum GIS avec GRASS GIS

GRASS GIS est un logiciel de système d'information géographique (SIG) libre (GPL) de conception modulaire réalisé par le GRASS Development Team. La version stable actuelle est GRASS 6.

GRASS existe pour différentes plate-formes et sous différents systèmes d'exploitation à noyau UNIX (Solaris, GNU/Linux, MacOSX etc.) Différents paquetages sont disponibles en fonction de la distribution utilisée, mais il est aussi possible de le compiler soi même (utilisateurs UNIX avancés).
GRASS existe aussi pour Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990,...) Xx en intéraction avec le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous...) Cygwin (Cygwin est une collection de logiciels libres à l'origine développés par Cygnus Solutions permettant à différentes versions de Windows de Microsoft d'émuler un système Unix. Il vise principalement l'adaptation à...).

GRASS est de conception modulaire, c'est-à-dire qu'à chaque fonction du logiciel correspond un module, ce qui permet d'économiser la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et la CPU de votre ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits...) en ne lancant que les modules dont vous avez besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...). Ces modules sont regroupés en familles : r.* pour les fonctions rasters, i.* pour les fonctions de traitement d'image, r3.* pour les fonctions volumiques (rasters tri-dimensionnels), v.* pour les fonctions vectorielles, db.* pour les fonctions ayant trait aux bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire,...) liées (ou pg.* si vous utilisez spécifiquement la base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations...) Postgres), d.* pour les fonctions d'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à...), ps.* pour la production de cartes Postscript, ou encore g.* pour les fonctions générales de GRASS telles que manipulation/suppression/renommage de fichiers ou le paramétrage (En mathématiques, le paramétrage est un des procédés fondamentaux de définition des courbes, surfaces, et plus généralement des...) du Secteur ("location" en particulier système de géoréférencement choisi pour le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution,...) ou résolution des fichiers rasters), de la région ("region", c'est-à-dire la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du projet mais aussi la zone sur laquelle porteront calculs, analyses, ou exportations), ou du jeu de données ("mapset", répertoire de travail de l'utilisateur sur lequel il a droit de lecture et d'écriture tandis que les autres utilisateurs ont le seul droit de lecture).

Ses fonctionnalités font de GRASS, en particulier à partir de sa version 6, un logiciel extrêmement puissant et polyvalent puisqu'il hérite des puissantes fonctionnalités de GRASS 5 en traitement d'image et en analyse raster (cf. algèbre (L'algèbre, mot d'origine arabe al-jabr (الجبر), est la branche des mathématiques qui étudie, d'une...) de carte) et que s'y ajoutent des fonctionnalités vectorielles 2D et 3D (rappelons que GRASS est un logiciel topologique). Il accepte une multitude de formats propriétaires ou d'échange en importation, ainsi qu'une grande variété de formats en exportation grâce à son interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de...) avec les bibliothèques autonomes GDAL et OGR. De plus, la refonte de son interface en Gestionnaire SIG et l'arrivée de nouvelles interfaces telles que QuantumGIS (ou QGIS) ou JavaGRASS (ou JGRASS) lui confèrent un confort d'utilisation accru en particulier pour la numérisation (La numérisation est le procédé permettant la construction d'une représentation discrète d'un objet du monde réel.) de données ou la mise en page cartographique à l'intérieur de GRASS. Il est aussi reconnu comme étant particulièrement adapté dans le cadre d'un travail collaboratif (Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, c'est-à-dire qu'il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à atteindre un but commun. La notion de travail collaboratif...) grâce à sa gestion des "jeux de données" utilisateurs.

Page générée en 0.099 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique