Mouvement d'une étoile
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le mouvement des étoiles sur la sphère céleste est imperceptible en raison de leur extrême éloignement. Les étoiles visibles depuis la Terre n'en sont pas moins animées d'un mouvement réel puisqu'elles sont en rotation autour du centre de notre Galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.), tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...). Mais seul leur mouvement relatif par rapport à la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...) peut être mesuré.

Le mouvement relatif

Du mouvement d'un astre, on peut en mesurer deux composantes :

  1. Le mouvement propre est la vitesse angulaire (En physique, et plus spécifiquement en mécanique, la vitesse angulaire ω, aussi appelée fréquence angulaire, est une mesure de la vitesse de rotation.) de l'astre sur la sphère céleste (La sphère céleste est une sphère imaginaire de rayons quelconques et dont le centre est occupé par la Terre. Ce concept astronomique, hérité de l'antiquité, permet de représenter tous les astres tel qu'on les...), c'est-à-dire son mouvement apparent. Il se mesure grâce aux comparaisons de positions équatoriales sur des périodes suffisamment longues pour le mettre en évidence.
  2. La vitesse radiale mesure la vitesse de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le...) de l'astre le long de l'axe visuel astre-observateur, elle mesure donc la vitesse d'éloignement de l'astre par rapport à la Terre, ou plutôt par rapport au Soleil puisqu'on ne tient pas compte de la rotation de notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa...). La vitesse radiale se déduit des mesures de décalage du spectre lumineux de l'astre.

À condition de connaître la distance de l'astre, il est possible de déduire des deux mesures précédentes :

  • La vitesse transversale. Celle-ci est la composante orthogonale à l'axe visuel, ou plus précisément orthogonale à la bissectrice (La bissectrice d'un secteur angulaire est la demi-droite issue du sommet de l'angle qui partage cet angle en deux angles adjacents de même mesure. Elle forme de ce fait l'axe de symétrie de cet angle.) de l'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) apparent parcouru dans l'intervalle d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...). Cet angle se mesure à partir du mouvement propre ; la vitesse transversale dépend en outre de la distance à laquelle l'astre est situé.
  • La vitesse relative au Soleil. Elle correspond à la vitesse réelle de l'astre par rapport au Soleil et se déduit de sa vitesse radiale et de sa vitesse transversale.

Le mouvement du Soleil

Bien que cela soit imperceptible, le Soleil est également en mouvement, il n'existe en effet aucun repère immobile dans l'espace. On est dans le cadre de la relativité galiléenne pour laquelle le mouvement mesuré dépend de celui de l'observateur. Ce qui nous intéresse dans le mouvement du Soleil, c'est son mouvement par rapport au centre de la Galaxie.

On utilise pour cela un système de coordonnées extra-galactique qui a l'avantage d'être très stable car les points de repère sont extrêmement éloignés et surtout leurs mouvements ne dépendent pas de celui des étoiles de notre Galaxie. Il est donc possible de connaître la vitesse réelle des astres autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) du centre de la Galaxie.

Page générée en 0.348 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique