Auguste Bravais
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Auguste Bravais (c. 1850).
Auguste Bravais (c. 1850).

Auguste Bravais (23 août 1811, Annonay - 30 mars 1863, Le Chesnay, France) fut un physicien français, réputé notamment pour ses travaux en cristallographie (cf. les réseaux de Bravais et les lois de Bravais).

Il suivit ses études au Collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) Stanislas à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre...) puis intégra l'École Polytechnique en 1829. Il devint officier de marine à la fin de ses études. Grand aventurier, il embarqua sur le Finistère en 1832, puis sur le Loiret et coopéra à des travaux d'hydrographie (L'hydrographie est l'étude et la description des cours d'eau et des étendues d'eau (océans, mers, lacs...) qu'on peut observer à la surface de la terre. Le terme désigne aussi l'ensemble des cours d'eau d'une région donnée,...) le long des côtes algériennes. Il participa à l'expédition de la Recherche, envoyée au Spitzberg et en Laponie au secours de la Lilloise.

Il professa un cours de mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les...) appliquées à l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés...) à la Faculté des sciences à Lyon à partir de 1840. Puis, il succéda à Victor Le Chevalier à la chaire de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) de l'école Polytechnique entre 1845 et 1856, date à laquelle il fut remplacé par Hureau de Sénarmont. Il publia un mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) traitant de cristallographie en 1847. Cofondateur de la Société météorologique, il succéda à Roussin à l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus éminents, en tenant des séances au cours desquelles des travaux sont présentés...) en 1854.

Précédé par Auguste Bravais (Auguste Bravais (23 août 1811, Annonay - 30 mars 1863, Le Chesnay, France) fut un physicien français, réputé notamment pour ses travaux en cristallographie (cf. les réseaux de Bravais et les lois de Bravais).) Suivi par
Victor Le Chevalier Chaire de physique n°1 de l'École polytechnique Hureau de Sénarmont
Page générée en 0.166 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique