Albatros Flugzeugwerke
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La société allemande de construction aéronautique 'Albatros GmbH', Albatros Werke AG ou Albatros Flugzeugwerke était l'une des plus anciennes au monde. Elle avait été fondée en 1909 par Walter Huth et construite sur le site de l'aérodrome (Un aérodrome est une surface (sur terre ou sur l'eau) destinée à être utilisée (en totalité ou en partie) pour l'arrivée,...) de Berlin-Johannisthal. Elle se consacre au cours des premières années de son existence à la réparation et la fabrication sous licence d'avions étrangers (entre autres des Farman (Les frères Henri Farman et Maurice Farman furent des constructeurs d'avions et pilotes français.) et Antoinette). En 1913 le jeune ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre...) Ernst Heinkel (Heinkel Flugzeugwerke était une entreprise de fabrication d'avions allemande fondée par Ernst Heinkel. Elle a construit de nombreux bombardiers pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale et a apporté un certain...) dessine pour Albatros un biplan (Un biplan est un avion pourvu de deux paires d'ailes, l'une au-dessus de l'autre. Si une des ailes est moitié plus petite que l'autre, on parle plus précisément de sesquiplan.) biplace moderne, et dès 1914 Albatros livre à l’Idflieg de robustes biplans d’observations. En 1916 Ernst Heinkel devient responsable du bureau d’études de Hansa Brandenburg|Hansa-Brandenburgische Flugzeugwerke, Albatros conçoit alors des avions de reconnaissance et des bombardiers biplaces. Robert Thielen conçoit de son côté des chasseurs monoplaces.

Certaines réalisations battirent des records du monde (Le mot monde peut désigner :). Suite à l'augmentation des commandes dûes à la Première Guerre mondiale, elle construit une deuxième usine au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées,...) 1914 appelée Ostdeutsche Albatros-Werke située à Schneidemühl. En avril 1914 est créé à Vienne-Stadlau, Autriche, Österreiche Albatros Werke (Atelier Autrichien Albatros), qui devient un des principaux fournisseurs de l’aviation austro-hongroise. O.A.W. est revendu en janvier 1917, devenant Phönix Flugzeugwerke AG.

Pendant le conflit elle fabrique des avions de reconnaissance, des chasseurs, des avions de soutien à l'infanterie (appui-sol) et des avions de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...). Les plus célèbres sont le D.III et le D.V, qui aident alors à rendre à l’Allemagne la suprématie aérienne.

Fin 1918, la production totalise 10 300 avions.

Après la guerre, elle se consacre à la fabrication de planeurs, d'avions de compétition ou de transport.

Recréée à Berlin-Johannisthal en 1923 comme Albatros Flugzeugwerke GmbH, elle crée en 1925 une filiale, Allgemeine Flug-Gesellschaft à Memel, Lituanie, pour contourner les limitations imposées par les Alliés. Elle devient ainsi une des premières à fournir la Reichswehr et les avions Albatros sont utilisés à Lipetsk. Mais la production est alors relativement médiocre et, crise économique aidant, Albatros doit fusionner avec Focke-Wulf (Focke-Wulf Flugzeugbau AG était une société de construction aéronautique allemande, elle reste connue en particulier pour sa production d'avions de guerre, qui équipèrent la...) Flugzeugbau en 1931.

Liste des avions Albatros

1913

  • Albatros B.I, biplace de reconnaissance

Avions construits pendant la Première Guerre mondiale :

1914

  • Albatros B.III (Type L 5), reconnaissance
  • Albatros W.1, hydravion (Un hydravion désigne un avion ayant la capacité de se poser (amerrir) ou de décoller sur l'eau. Ce terme est composé du grec 'υδωρ' = hydros (eau) et du mot « avion »,...) de reconnaissance

1915

  • Albatros B.II, avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) de reconnaissance non armé (devint à partir de 1915 l'avion d'écolage standard)
  • Albatros B (K351B), hydravion d'écolage
  • Albatros C.I (type L 6), avion de reconnaissance
  • Albatros C.III (type L 10), avion de reconnaissance
  • Albatros C.Ia (type L 6), avion de reconnaissance

1916

  • Albatros C.V, biplace de reconnaissance
  • Albatros D.I, chasseur
  • Albatros D.II, chasseur
  • Albatros D.IV, chasseur (prototype)
  • Albatros W.4, chasseur (hydravion)
  • Albatros C.IX, biplace d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) (3 exemplaires)

1917

  • Albatros L 30, avion d'écolage
  • Albatros D.III, chasseur
  • Albatros D.V, chasseur monoplace
  • Albatros D.VII, prototype
  • Albatros Dr.I, prototype (chasseur)
  • Albatros C.X, biplan biplace de reconnaissance
  • Albatros C.XII, biplan biplace de reconnaissance

1918

  • Albatros D.X, prototype (chasseur)
  • Albatros D.XI, prototype (chasseur)
  • Albatros D.XII, prototype (chasseur)
  • Albatros D.VI, prototype (chasseur)
  • Albatros D.IX, prototype (chasseur)
  • Albatros Dr.2, prototype (chasseur)
Page générée en 0.258 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique