Château d'Onet-le-Château

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Château d'Onet-le-Château - Définition

Introduction

Château d'Onet-le-Château
Château d'Onet-le-Château

Période ou style Moyen Âge
Type Château fort (Le château fort est une résidence fortifiée d’un homme et de sa mesnie,...)
Début construction 1518
Fin construction 1519
Propriétaire initial Chanoines de Rodez
Propriétaire actuel Commune d'Onet-le-Château
Protection inscrit MH le 12 septembre 1977

Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre...)
Longitude
44° 23′ 27″ Nord
       2° 32′ 21″ Est
/ 44.390872, 2.539122
  
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) France
Région historique Rouergue
Département Aveyron
Région Midi-Pyrénées
Commune Onet-le-Château

Le Château d'Onet-le-Château a été bâti sur la commune d'Onet-le-Château en 1518-1519 pour les chanoines de Rodez, qui s’en servaient de résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la...) d'été, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en gardant une vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) sur la cathédrale Notre-Dame de Rodez (La Cathédrale Notre-Dame de Rodez (Aveyron) est le siège de l'évêché de...).

Histoire

Son histoire remonte en 1200, une légende raconte qu'au moment de sa construction, une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) obscure démolissait durant la nuit ce qui avait été construit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...). Cette légende pris fin lors d'un mystérieux incendie qui embrasa le chantier. Les frères Girma, présumé incendiaire, périrent brulés sur la place des Olms de Rodez.

Onet fut donné à l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la...) de Bonnecombe par B. Enjalbert. Puis échangés, par les moines de Bonnecombe, en 1292, contre des terres appartenant au chapitre de la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le...). En 1360, les dominicains de Rodez récupérèrent une partie de ces biens.

L'édifice actuel fût construit en 1518-1519 sur les vestiges de l'ancien château. Il servit de résidence d'été et de refuge durant les épidémies, aux chanoines du chapitre de la cathédrale.

Saisi sous la Révolution, son mobilier fut divisé en 36 lots puis vendu à 22 personnes pour 1 328 livres, le 17 décembre 1792. Le château fut vendu à son tour aux enchères le 5 Messidor An IV (23 juin 1796, à Léonard Chivaille (vérificateur) et Antoine Chabbert (receveur de l'enregistrement), deux ruthénois, pour la somme modique de 1800 livres.

Un devis datant de 1810, indique que le château appartient désormais à la commune d'Onet-le-Château.

Chapelle

La chapelle qui est devenue église (L'église peut être :) paroissiale est elle aussi inscrite monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.).

Elle possède un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) classé le bénitier formé de deux chapiteaux de marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande...) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir...) datant de l'époque gallo-romaine, placés l'un sur l'autre, l'inférieur haut de 65cm et le supérieur haut de 45cm et creusé.

Architecture

Une porte ogivale, ornée de deux tourelles coiffées de poivrières en pierres, devait être munie d'une herse de bois dont il ne reste aujourd'hui que les rainures de coulissage. La façade est munies de meurtrières ou de canonnières, le logis et sa chapelle gothiques sont ornées de tours, dont la plupart ont disparu à la Révolution, comme la haute tour donjon (Le donjon est la tour la plus haute d'un château fort, destinée à servir à la...).

La demeure canoniale est munie d'une porte du XV en très bon état. Derrière, on peut découvrir un escalier (L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite...) en pierre à volées droites. On remarquera les larges marches et les voutés d'arêtes.

Il subsiste de grandes cheminées dans les étages et un puits dans la basse-cour.

Galerie

Page générée en 0.090 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique