Comète - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Désignation

Mise à part la comète de Halley, ou celle de Encke, le nom d'une comète est attribué officiellement par une commission de l'Union Astronomique Internationale (UAI, IAU en anglais), dont le siège est à Washington. Certaines comètes historiques ne comportent pas de nom : ainsi parle-t-on de la grande comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de...) de 1843.

Premier procédé

Les noms du ou des deux premiers observateurs d'une nouvelle comète lui sont attribués officiellement ; ainsi on parle de la comète Hale-Bopp (La comète Hale-Bopp (dénomination officielle : C/1995 O1) peut être...), découverte en juillet 1995 par Allan Hale et Thomas Bopp.

Ce procédé comporte des inconvénients, notamment depuis la découverte de nombreuses comètes par des sondes spatiales : le programme LINEAR en a découvert plusieurs dizaines, et la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des...) SoHO (SoHO (Solar and Heliospheric Observatory, soit observatoire solaire et heliospherique) est une...) plusieurs centaines.

Procédé intermédiaire

Avant 1995, une nouvelle comète possédait souvent une double dénomination. La première, provisoire, en attente de la dénomination définitive. Deux ans après sa découverte, le nom définitif lui était attribué selon les critères suivants : l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) du passage au périhélie (Le périhélie est le point de l'orbite d'un corps céleste (planète, comète,...), suivie d'un numéro d'ordre noté en chiffres romains indiquant sa place à l'intérieur de l'année en question (exemple : 1994 IV). Ce procédé comportait aussi de nombreux inconvénients (notamment pour les comètes à courte période). Pour les comètes à courte période, on mettait un numéro d'ordre devant le P/ : comète 19P/Borrelly.

Nouveau procédé

Depuis le 1er janvier 1995, le nom officiel d'une nouvelle comète comporte en sus d'autres indications.

Ainsi le nom officiel de la comète Hale-Bopp est C/1995 O1 :

  • C/ indique qu'il s'agit d'une comète à longue période (éventuellement non périodique) ; on mettra P/ pour une comète à courte période, ou D/ pour une comète disparue ;
  • 1995 indique que la comète a été découverte en 1995 ;
  • O indique qu'elle a été découverte au cours de la deuxième quinzaine de juillet (chaque lettre de l'alphabet, excepté I et Z, correspond à un demi-mois) ;
  • 1 indique enfin qu'il s'agit de la première comète découverte au cours de cette période.

Les missions spatiales

Les connaissances sur les comètes, notamment celles de leurs noyaux, ont considérablement progressé depuis l'avènement des expériences spatiales. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...), ce sont actuellement près de dix missions spatiales qui ont contribué à mieux connaître les noyaux cométaires.

  • La sonde européenne Giotto, lancée le 2 juillet 1985 par une fusée (Fusée peut faire référence à :) Ariane 1 (Ariane 1 est une fusée qui permettait de placer des satellites en orbite autour de la Terre,...) pour approcher le noyau de la comète de Halley (La comète de Halley (1P/Halley) est la plus connue de toutes les comètes. Son demi grand...) à moins de 500 km ;
  • La sonde japonaise Sakigate, en direction de Halley ;
  • La sonde japonaise Suisei, en direction de Halley ;
  • Les deux sondes soviétiques Vega (Vega est un lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA) réalisé en collaboration...) 1 et Vega 2, qui, après avoir détaché un module vers la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Vénus a pris un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de clichés de la comète de Halley ;
  • La sonde américaine Deep Space 1 (Deep Space 1 est la première sonde spatiale du programme New Millenium de la NASA, dont l'objectif...), lancée en 2001, qui a étudié le noyau de la comète 19P/Borrelly ;
  • La sonde américaine Deep Impact, lancée en 2005, avait pour objectif de creuser un cratère ( Pour le cratère d'origine volcanique, voir Cratère volcanique Pour le cratère d'origine...) artificiel par collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de...) entre le noyau de la comète Tempel 1 et un impacteur ;
  • La sonde américaine Stardust, lancée en 2004, était destinée à récolter et à ramener sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) de la poussière cométaire provenant de la comète Wild 2 ;
  • La sonde européenne Rosetta lancée en 2005 en direction de la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko qu'elle atteindra en novembre 2014.
  • La sonde européenne SoHO destinée à étudier le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) en continu et qui de ce fait a permis de découvrir des comètes qui finissaient leur vie (La vie est le nom donné :) en « tombant » dans le Soleil, appelées comètes rasantes ;
Page générée en 0.079 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique