Homme de Cro-Magnon
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Homme de Cro-Magnon
 Crâne de l'un des individus découverts dans l'abri de Cro-Magnon (moulage)
Classification
Règne Animalia
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Sous-ordre Haplorrhini
Infra-ordre Simiiformes
— non-classé — Catarrhini
Super-famille Hominoidea
Famille Hominidae
Sous-famille Homininae
Tribu Hominini
Genre Homo
Nom binominal
Homo sapiens
Linnaeus, 1758

L'« homme de Cro-Magnon » désigne initialement un fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille,...) d' homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) préhistorique découvert dans le site de l'abri de Cro-Magnon aux Eyzies-de-Tayac (Dordogne, France).

Par extension, elle a longtemps désigné tous les représentants de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il...) Homo sapiens ou « Hommes modernes » arrivés en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...) au Paléolithique supérieur entre 40 000 et 10 000 ans avant le présent. Cette deuxième acception est aujourd'hui dépréciée et a tendance à tomber en désuétude dans la littérature scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.).

Découverte

Le nom de « Cro-Magnon » vient du toponyme d'un petit abri-sous-roche situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac, à 150 m environ de la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) sur la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour...) de Tayac. Le nom lui-même provient de l'occitan (cròs = creux, crosa = grotte) et signifierait soit le Grand Trou, soit le Trou de Magnou, nom déformé d'un ermite qui y aurait vécu, ou encore l'abri de monsieur Magnon.

En 1868, le géologue Louis Lartet effectue des fouilles sur le site, l'un des nombreux abris sous roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de minéraux, comportant parfois des...) de la falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut distinguer les falaises basses (hauteur inférieure à 2 mètres), les falaises moyennes...) des Eyzies. Il découvre cinq squelettes associés à d'autres restes fragmentaires. Parmi les cinq squelettes, on compte trois hommes, une femme et un enfant, dans ce qui était probablement une sépulture attribuée alors à l'Aurignacien.

Historique de l'expression

Les squelettes découverts par L. Lartet et surtout celui d'un individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) relativement âgé, surnommé parfois « le Vieillard », ont été utilisés par Armand de Quatrefages et Ernest-Théodore Hamy pour définir en 1874 la « race de Cro-Magnon » en la distinguant d'autres « races » (« race de la Truchère », « race de Grenelle », etc.) selon les conceptions de l'anthropologie physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) de l'époque. Alors que les autres dénominations définies par Quatrefages et Hamy tombèrent dans l'oubli, celle d'« homme de Cro-Magnon » connut un grand succès et fut utilisée pour désigner l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble),...) des fossiles d'hommes modernes peu à peu découvert en Europe occidentale (Dordogne, grottes de Grimaldi, etc.).

À la suite d'autres expressions dérivées furent créées comme Proto-Cro-Magnon, désignant les Homo sapiens du Proche-Orient (Le Proche-Orient est une région d'Asie et d'Afrique comprenant les pays du sud-est du bassin Levantin (mer Méditerranée). On l'englobe souvent dans le Moyen-Orient. Un synonyme plus ancien est le Levant (là où le...) (Qafzeh et Es Skhul), et Cro-Magnoïdes ou Cromagnoïdes désignant ceux d'Europe présents au Mésolithique.

Récemment, une nouvelle datation des fossiles du site éponyme a remis en cause leur attribution à l'Aurignacien. Il s'agirait d'individus de la période plus récente du Gravettien qui auraient été enterrés dans le niveau aurignacien sous-jacent au sol d'habitation.

Actuellement, la communauté scientifique a pratiquement abandonné l'expression vieillissante d'« homme de Cro-Magnon » au profit de celles d'« hommes anatomiquement modernes » et d'Homo sapiens.

Information icon.svg
Page générée en 0.077 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique