IBM PC
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

IBM PC 5150

L'IBM Personal Computer, l'IBM PC, moins connu sous les dénominations de PC/G ou IBM modèle 5150, est le premier ordinateur personnel produit par millions par IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) (à la différence de ses trois prédécesseurs IBM 5100 et 5110 et Système 23 Datamaster qui ne resta au catalogue que quelques semaines). Son architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) ouverte en a fait l'ancêtre de tous les compatibles PC. L'IBM-PC est présenté à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule...), lors d'une conférence de presse dans l'hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. ...) Waldorf-Astoria, le 12 août 1981. Il comportait un microprocesseur Intel 8088 cadencé à 4,77 MHz et une mémoire vive (La mémoire vive, mémoire système ou mémoire volatile, aussi appelée RAM de l'anglais Random Access Memory (que l'on traduit en français...) de 16 Ko pouvant être portée à 256 Ko. Il disposait selon les modèles d'aucun, un ou deux lecteurs de disquettes de 160 ko, était équipé d'un interprète du langage BASIC (En programmation, BASIC est un acronyme pour Beginner's All-purpose Symbolic Instruction Code. qui désigne une famille de langages de programmations de haut...) Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28...) en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) morte et pouvait gérer une unité de cassette externe.

Comme la plupart des micro-ordinateurs de l'époque, il pouvait fonctionner sans charger de système d'exploitation : si lors de la mise sous tension (La tension est une force d'extension.) aucune unité d'amorçage n'était identifiée, l'utilisateur se retrouvait directement dans une session du BASIC Microsoft présent en ROM. Les 26 mots-clés les plus courants du BASIC s'obtenaient par la touche Alt : Alt-F = FOR, Alt-I = IF, Alt-N = NEXT (NeXT Computer, Inc (devenue NeXT Software, Inc) était une entreprise d’informatique fondée par Steve Jobs en 1985 après son départ d’Apple.), etc. Cette possibilité permettait une saisie extrêmement rapide des programmes. Ce Basic disposait également, comme la plupart des autres de la possibilitité dite auto# qui numérotait automatiquement les lignes saisies (par défaut de 10 en 10).

Le PC/XT

En 1983, il fut suivi du PC/XT, ou modèle IBM 5160, qui acceptait un disque dur (Un disque dur est une mémoire de masse magnétique utilisée principalement dans les ordinateurs, mais également dans des baladeurs numériques, des caméscopes, des lecteurs/enregistreurs de...) type ST-506 de 10 Mo. Une anomalie électrique rendait l'un des emplacements de cartes légèrement parasité, ce qui pouvait affecter le fonctionnement de cartes à débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.) rapide. Plutôt que de reconcevoir l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...), IBM livra le PC/XT en standard avec une carte de connexion série RS232C montée à cet endroit. Celle-ci n'était en effet pas affectée par la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) parasite.

Peter Norton, qui n'en avait pas été informé, prit la présence de cette prise pour un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en présence de parasites...) d'IBM incitant les utilisateurs de PC à en faire un outil de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) et le signala dans son livre Inside the IBM PC en ajoutant que c'était là que se jouerait l'avenir du PC. Les hypothèses de départ avaient beau être fausses, la conclusion se révéla exacte.

Page générée en 0.488 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique