Larme
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « larme » sur le Wiktionnaire.

Point lacrymal inférieur
Glande lacrymale.
a : Glande lacrymale
b : Point (Graphie) supérieur lacrymal
c : canal lacrymal supérieur
d : Sac lacrymal
e : Point lacrymal inférieur
f : canal lacrymal inférieur
g : canal nasolacrymal
La partie la plus rose à droite de l'œil s'appelle la caroncule lacrymale

Tous les mammifères, dont l'être humain, sécrètent des larmes. Ce liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) lacrymal est un fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les...) biologique salé, secrété par les glandes lacrymales au niveau des yeux. Ce liquide nettoie et protège l'œil en facilitant l'évacuation des corps étrangers (poussière, insecte) qui pourraient y pénétrer.

Les larmes sont produites lorsque le liquide lacrymal déborde de l'œil ou bien quand les glandes lacrymales sont bouchées. Elles se présentent sous forme de gouttes qui coulent le long des joues : le verbe qui désigne la production de larmes est pleurer (ou parfois larmoyer).
Une production (réflexe) accrue de larmes est activée par certains stimuli, par exemple si le système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les...) détecte un danger au niveau de la cornée tel qu'un contact avec un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale....) ou un acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) (ex : l'acide qui attaque l'œil quand on épluche un oignon ; dans ce cas larmoyer permet de diluer l'acidité et de la chasser de la paroi oculaire).

Les larmes trahissent le plus souvent un état de désespoir, de tristesse ou de douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond...), mais peuvent aussi apparaître en d'autres circonstances émotionnelles : joie, rire… Pleurer est normalement un acte réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces activités musculaires sont...), mais certains comédiens peuvent produire des larmes en évoquant intérieurement des circonstances provoquant la tristesse.

Dans diverses cultures, des pleureuses étaient ou sont encore appelées pour pleurer les morts.

Composition

La composition du liquide lacrymal varie légèrement selon la place qu’il occupe sur l’œil, mais sa composition principale (dioxygène, nutriments et lysozyme) reste partout identique.

On distingue trois couches :

  • La couche superficielle est surtout composée d’eau, elle contient également des corps gras pour limiter l’évaporation. Elle est secrétée par les glandes Meibomius situées sur la paroi interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le...) des paupières.
  • La couche intermédiaire est fortement aqueuse, elle contient surtout les différents nutriments et s’occupe du transfert du dioxygène (Le dioxygène est une molécule composée de deux atomes d'oxygène, notée O2, qui est à l'état de gaz aux conditions...) et du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et dont la formule brute...). Elle est secrétée pas les glandes lacrymales appelées “accessoires”.
  • La couche la plus profonde (qui adhère à la cornée) est un fin film visqueux qui contient principalement des protéines. Cette couche permet la stabilisation de la couche aqueuse sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est...) des cellules cornéennes épithéliales (cellules qui sont en contact avec les larmes) et qui normalement (c'est-à-dire, sans la couche profonde) sont hydrophobes (repoussent l'eau). Cette couche est exceptionnellement sécrétée par les glandes muqueuses et cellules glandulaires de la conjonctive. On peut malgré cela parler d’une sorte de larmes.

Le liquide produit et sécrété lors du larmoiement est essentiellement aqueux, contenant - entre autres - du chlorure de sodium (Le sodium est un élément chimique, de symbole Na et de numéro atomique 11. C'est un métal mou et argenté, qui appartient aux métaux alcalins. On ne le trouve pas à l'état de corps pur dans la...) (qui donne aux larmes leur goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)) salé) et du lysozyme.

Soulagement des tensions psychiques

Pleurer est souvent un acte réflexe qui soulage les tensions psychiques fortes, telles : anxiété (L'anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et comportementale, un état d'alerte, de tension psychologique et somatique, en rapport avec un sentiment désagréable de peurs, d'inquiétude,...), angoisse, peur, tristesse, ou tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autre trop-plein de tension (La tension est une force d'extension.) même positive ("pleurer" de joie). Les larmes ont donc aussi un rôle protecteur psychique. Elles sont un des moyens de communication non verbale (La communication non-verbale exprime un type de communication qui n'utilise pas les mots, autrement dit qui ne passe pas par les signes linguistiques du...) dont dispose l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...), notamment quand il est bébé (L'onomatopée bébé désigne l'être humain en bas-âge. En puériculture on distingue plutôt le nouveau-né (le premier mois), le nourrisson (d'un mois à deux ans) et...), enfant ou vieillard ou qu'il n'est pas en état de parler.

Page générée en 0.089 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique