Leucémie myéloïde chronique
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Classification internationale
des maladies
CIM-10: C92.1 (ICD-O 9863/3)

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une prolifération myéloïde (Le terme myéloïde renvoie à une substance qui prend naissance dans la moelle osseuse, ou qui ressemble au matériel de cette moelle.) monoclonale sans blocage de maturation prédominant sur la lignée granuleuse au niveau médullaire et splénique. Elle fait partie des 4 grands syndromes myéloprolifératifs :

  • La Maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) de Vaquez
  • La Leucémie myéloïde chronique (La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une prolifération myéloïde monoclonale sans blocage de maturation prédominant sur la lignée granuleuse au niveau médullaire et...)
  • La Thrombocytémie essentielle
  • La Splénomégalie myéloïde ou myélofibrose primitive

Cette maladie touche surtout l'adulte entre 30 et 50 ans et est favorisée par l'exposition au benzène (Le benzène est un hydrocarbure aromatique monocyclique, de formule C6H6, également noté Ph-H, φ-H ou encore Ar-H. Ce composé organique incolore (il a d'ailleurs le...) et aux rayons ionisants. C'est l'une des leucémies les plus rares avec par ordre de fréquence :

Leucémie (La leucémie (du grec leukos, blanc, et haima, sang), ou leucose, est un cancer des cellules de la moelle osseuse (les cellules de la moelle produisent les cellules sanguines, d'où le terme...) lymphoïde chronique → leucémie aiguë (La leucémie aiguë est un stade de la maladie de la Leucémie.) → leucémie myéloïde chronique → leucémie à tricholeucocytes.

Anomalies initiales

  • Chromosome (Le chromosome (du grec khroma, couleur et soma, corps, élément) est l'élément porteur de l'information génétique. Les chromosomes...) Philadelphie (Philadelphie (en anglais Philadelphia) est une ville de l'État de Pennsylvanie, aux États-Unis. Quatrième agglomération du pays, Philadelphie comptait 1 463 281 habitants...) (Ph)

C’est un 22 raccourci sur son bras long, résultat le plus souvent d’une translocation réciproque (La réciproque est une relation d'implication.) (9 ; 22) (q34 ; q11) dite standard. Il est présent, sous cette forme ou d’autres, dans plus de 90% des cas.

  • Points de cassure (En minéralogie, la cassure désigne l'aspect de la surface d'un minéral qui, après avoir été soumis à une contrainte, se brise en présentant des surfaces de fractures...) géniques (fig 1)

– Sur le chromosome 9 (où on note un gain de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) sur le bras long), dans le grand intron 1 du gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également définir un...) ABL qui, par son produit, nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) et cytoplasmique, contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.), avec Atm, Rb et p53, la multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) cellulaire, notamment si des lésions de l’ADN requièrent réparation. – Sur le chromosome 22, entre les exons b2 et b3 ou b3 et b4, dans les quelques kb de la zone M-bcr du gène BCR, où les points d’impact de tous les malades sont groupés.

  • Le néogène BCR/ABL (fig 2)

Un néogène chimérique se forme : BCR/ABL. La partie initiale de BCR, avec son promoteur, restée sur le chromosome 22, est mise en continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la variable x, correspondent des...) avec le fragment d’ABL, représentant la presque totalité du gène, venu du chromosome 9. Le messager est traduit en une protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux par des liaisons peptidiques. En général, on parle de protéine...) hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces...), p210 Bcr-Abl (de 210 kDa). Elle domine largement, associée à une faible quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une...) d’une forme plus courte, p190, provenant ici d’un épissage alternatif du messager (isolée, elle caractérise les LA lymphoblastiques).

  • Variantes

– Les translocations complexes (un peu moins de 10 % des cas) impliquent un ou plusieurs chromosomes en plus du chromosome 9 et du chromosome 22, mais ont toujours pour résultat la production de protéines b2/a2 ou b3/a2. – Chez 5% des patients, BCR/ABL peut être mis en évidence alors que le caryotype est normal. Dans ces LMC Ph- BCR/ABL+, d’aspect et d’évolution habituels, c’est le seul marqueur de la population maligne et on doit recourir à la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences...) moléculaire (et/ou l’hybridation in situ) pour identifier ces cas et les suivre. – L’influence respective de ces diverses espèces protéiques reste controversée. Il existe de rares formes, à p230, dites à polynucléaires, avec souvent aussi une hyperplaquettose d’évolution plus lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) et une entité myélomonocytaire, rare, agressive, à p190.

  • LMC dites atypiques

– Environ 5% des cas évoquant avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au départ des LMC n’ont ni Ph ni fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une...) BCR/ABL. Des nuances hématologiques distinguent ces hémopathies, d’évolution plus défavorable. Anomalies secondaires Des anomalies additionnelles chromosomiques (chromosomes surnuméraires + 8, + Ph, + 19, présence d’un iso 17q) et/ou géniques (frappant p53, p16, Rb) sont quasi constantes au moment de la TA. Elles résultent d’une instabilité génomique (La génomique est une discipline de la biologie moderne. Elle étudie le fonctionnement d'un organisme, d'un organe, d'un cancer, etc. à l'échelle du génome, et non plus limitée à celle d'un seul gène. ...), qui dépend de Bcr-Abl et est partie intégrante de la LMC. Elle pourrait être liée, au moins en partie, à une méthylation anormale de divers sites de l’acide désoxyribonucléique (ADN).

Page générée en 0.084 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique