René-Maurice Gattefossé - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Recherches parallèles

Si l’œuvre scientifique de René-Maurice Gattefossé a d’abord été connue des Parfumeurs du monde entier, puis des aromathérapeutes, ses écrits philosophiques et archéologiques méritent une mention particulière : ils révèlent une personnalité particulièrement riche et complexe. Inventeur-né, R.-M. G. se caractérise en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) par une inépuisable et infatigable curiosité scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...). Il veille à l’emploi intégral de son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), qu’il s’agisse d’ouvrir des voies nouvelles ou d’en redécouvrir (telle l’aromathérapie, dont il est le père moderne). Moderniste invétéré, il s’intéresse à toutes les techniques introduites par son époque ; il rédige des textes sur la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de...), le freudisme, la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le...) qu’on appelle encore « propagande ». Il pratique très tôt la photographie, et dans la deuxième partie des années 30, le film (il tâte de tous les formats commercialisés alors, couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...) y compris). La lavande (Les lavandes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Lamiacées (ou...) fait ainsi l’objet d’un documentaire de 17 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) intitulé « La lavande Fleur (La fleur est constituée par l’ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes...) française ». Curieux de tous les problèmes scientifiques, il aime à en discuter publiquement, et à proposer aux chercheurs des hypothèses. A ce titre, il acquiert une réputation de conférencier capable de traiter avec aisance d’archéologie, de préhistoire, de psychologie… L’originalité de sa pensée lui permet l’expression de conceptions hardies, qui parfois heurtent les classiques. Pour lui, il s’agit surtout de formuler les bases de futures recherches.

S’appuyant sur l’exégèse des mythes antiques, les légendes traditionnelles et les découvertes archéologiques, il étudie l’origine de l’homme ; il est l’auteur en 1919 d’Adam l’homme tertiaire, dont le titre, en soi, constitue une provocation.

L’homme préhistorique est d’ailleurs pour R.-M. G. une préoccupation permanente (La naissance d’Adam, écrit en 1947 et resté inédit, est un approfondissement d’Adam l’homme tertiaire). Passionné par les écritures primitives, il entreprend de leur trouver des sources communes, relevant leur filiation à partir d’un fonds unique. Voir L’Origine préhistorique de l’écriture, publié en 1925.

Les Sages écritures, essais sur la philosophie et les origines de l’écriture, parues en 1945, fournissent quant à elles des bases solides pour l’étude du symbolisme de la lettre et du nom. Il s’essaye également au roman d’anticipation avec Paradis Société Anonyme. Ici, il expose les moyens de redresser l’axe de la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) par rapport à celui du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...). Redressement qui, selon lui, doit mécaniquement entraîner la suppression des saisons et rétablir le printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...) originel : le paradis sera de nouveau terrestre !

Page extraite de Paradis SA

Etudiant la préhistoire provençale et multipliant les excursions archéologiques sur deux sites qu’il affectionne (la Roque-Pertuse, près d’Aix-en-Provence, et Glanum, tout proche de Saint-Rémy-de-Provence), il rédige le roman Marthe la Salyenne qui sera publié en 1942. Marthe est un héroïne (L’héroïne ou diacétylmorphine, également appelée diamorphine, est...) du folklore local que R.-M. G. s’approprie et fait vivre au moment où arrivent dans la région les premières armées romaines, au deuxième siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...) avant J.C.

C’est dans cette Provence, si chère a son cœur depuis ses premières campagnes en faveur des lavandiculteurs, qu’il acquiert, en 1940, le mas Bellile. Officiellement, cette propriété de huit hectares est destinée à la production de plantes aromatiques et à leur distillation ; dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) difficile et hautement protectionniste, il s’agit d’assurer à l’entreprise un approvisionnement régulier en matières premières. Plus intimement, ce mas est un havre de paix, le paradis « retrouvé » où il écrira ses derniers ouvrages.

Ses nombreux manuscrits restés inédits, conservés par la famille Gattefossé, fourmillent d’idées et d’arguments en faveur d’une meilleur connaissance des facultés de l’homme, sur les relations entre matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) et esprit, et la nature intrinsèque de l’énergie.

Page générée en 0.056 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique