Système d'information - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un système d'information (SI) est un ensemble organisé d'éléments qui permet de regrouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l'information sur un phénomène donné.

L'utilisation de moyens informatiques, électroniques et la télécommunication permettent d'automatiser et de dématérialiser les opérations telles que les procédures d'entreprise. Ils sont aujourd'hui largement utilisés en lieu et place des moyens classiques tels que les formulaires sur papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres...) et le téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix...) et cette transformation est à l'origine de la notion de système d´information.

Enjeux du système d'information

Le système d'information est le véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un...) de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) dans l'organisation (Une organisation est). Sa structure est constituée de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) des ressources (les hommes, le matériel, les logiciels) organisées pour : collecter, stocker, traiter et communiquer les informations. Le système d'information doit donc être géré. Le système d'information coordonne ainsi grâce à l'information les activités de l'organisation et lui permet ainsi d'atteindre ses objectifs.

Le système d'information se construit autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) de processus "métier" et ses interactions, et non simplement autour de bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) ou de logiciels informatiques. Le système d'information doit réaliser l'alignement stratégique de la stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie...) d'entreprise par un management spécifique.

Composition d'un système d'information d'entreprise

Composition classique

le modèle pyramidal

Dans les œuvres des années 1980 - 1990, la composition « classique » des systèmes de l'information dans d'une entreprise était comme une pyramide (Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant...) des systèmes d'information qui reflétait la hiérarchie de l'entreprise.

Les systèmes qui traitent les transactions fondamentales (TPS) au fond la pyramide, suivis par les systèmes pour la gestion de l'information (MIS), et après les systèmes de soutien des décisions (DSS) et se terminant par les systèmes d'information utilisés par la direction la plus supérieure (EIS), au sommet.

Bien que le modèle pyramidal reste utile, un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de nouvelles technologies étaient développées et certaines nouvelles catégories de systèmes d'information ont apparues qui ne correspondent plus facilement dans le modèle pyramidal.

Composition actuelle

Dans un système d'information d'une grande entreprise, on trouve fréquemment :

  • un ERP - Enterprise Resource Planning (en français : PGI pour progiciel (Un progiciel est un logiciel commercial vendu par un éditeur sous forme d'un produit complet, plus...) de gestion intégré) - qui intègre tous les systèmes informatisés permettant de soutenir le fonctionnement de l'entreprise ;
  • des systèmes appelés « spécifiques » (ou encore : non standards, de conception « maison », développés sur mesure, que l'on ne trouve pas sur le marché, ...), où l'on rencontrera davantage d'applications dans les domaines du calcul de coûts, de la facturation, de l'aide à la production, ou de fonctions annexes.

La proportion entre ERP et systèmes spécifiques est très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle...) d'une entreprise à l'autre. L'urbanisation traite de la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le...) des systèmes de l'entreprise et donc de son système d'information.

Dans les ERP, on trouve des modules couvrant différents domaines d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) (comme la gestion de la production (La gestion de la production est l'ensemble des activités qui participent à :), la gestion de la relation commerciale avec la clientèle, la gestion des ressources humaines, la comptabilité, ...) autour d'une base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou...) commune.

Il est fréquent qu'une entreprise soit équipée de plusieurs progiciels différents selon ses domaines d'activité. Dans ce cas, les progiciels ne sont pas totalement intégrés comme dans un PGI, mais interfacés entre eux ainsi qu'avec des applications spécifiques. On trouvera par exemple des applications de :

  • CRM - Customer Relationship Management (en français : GRC pour Gestion de la relation client) : regroupe toutes les fonctions permettant d'intégrer les clients dans le système d'information de l'entreprise
  • XRM - eXtended Relationship Management (en français : Gestion de la Relation Tiers) : est un système d'information d'entreprise, imaginé par Nelis XRM en 2005, dont les processus relationnels constituent le socle de l'organisation de l'information.
  • SCM - Supply Chain Management (en français : GCL pour Gestion de la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) logistique) : regroupe toutes les fonctions permettant d'intégrer les fournisseurs et la logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une...) au système d'information de l'entreprise
  • HRM - Human Resource Management (en français : SIRH pour la GRH)
  • PDM - Product Data Management (en français : SGDT pour Système de gestion de données techniques) : fonctions d'aide au stockage et à la gestion des données techniques. Surtout utilisé par les bureaux d'études.

Evolution de la composition du système d'information

Le domaine des systèmes d'information et de communication a certes une forte composante technologique et informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...). Mais c'est seulement un aspect de ce domaine qui est en fait beaucoup plus vaste. Il s'agit de concevoir comment circule et est stockée l'information de façon efficace et cohérente pour toutes les activités d'une entreprise, d'un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) d'entreprises, d'une administration publique, des relations entre entreprises, citoyens, gouvernements...

Le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) est vaste et concerne tous les domaines des activités humaines. Malgré cette ampleur, ce domaine a son unité scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...), construit autour de concepts, de constructions abstraites et concrètes, de composants de méthodes notamment qui sont indépendantes des activités concernées. Sans doute, un des maîtres mots de ce domaine des systèmes d'information est-il celui de modèle accompagné de celui de modélisation.

Par conséquent, dans les entreprises actuelles, le système d'information et de communication tend à s'orienter vers des ensembles plus globaux, l'information traitée par l'humain étant une connaissance à gérer.

Les économistes (Robert Solow, Daniel Cohen (économiste) ..) ont montré que les systèmes d'information ne généraient de gains de productivité que s'ils étaient accompagnés de changements. Le changement dans les organisations est donc indissociable du logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...). Cette nouvelle dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une...) impose à une science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) plutôt dure originellement de se tourner vers les techniques d'amélioration continue comme le Lean.

En complément du SI classique, une ingénierie des connaissances (en anglais Knowledge Management) s'articule autour des deux composantes suivantes, que l'on peut retrouver dans chaque domaine d'activité de l'entreprise :

  • La gestion de contenu (en anglais : content management), destinée à gérer les informations brutes et à les transformer en connaissances ou données mieux structurées ;
  • La gestion des accès, c'est-à-dire la gestion des flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) et des protocoles d'échange dans les réseaux de (télé-)communications internes ou partagés avec les partenaires.

En termes de management des systèmes d'information, une tendance actuelle correspond à leur externalisation auprès d'une ou plusieurs sociétés prestataires pouvant se voir confier la gestion de l'infrastructure informatique, des développements de logiciels ou encore de la gouvernance.

Autres composants possibles

D'autres composants peuvent être inclus dans un système d'information :

  • Applications métiers,
  • Bases de données de l'entreprise,
  • Dispositifs de sécurité.
  • Infrastructure réseau,
  • Postes de travail informatique,
  • Serveurs d'application,
  • Serveurs de données et systèmes de stockage,
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique