Gestion de la production
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La gestion de la production est l'ensemble des activités qui participent à :

  • la conception,
  • la planification des ressources (matérielles, financières, ou humaines),
  • l'ordonnancement,
  • l'enregistrement des activités de production,
  • le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) des activités de production de l'entreprise.

L'objectif est d'optimiser les processus de valeur ajoutée en améliorant de manière continue les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus...) allant des fournisseurs aux clients.

L'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble),...) de ces activités doit être réalisé dans le respect des procédures établies (implicitement ou explicitement) par l'entreprise et tenir compte à la fois de la qualité de ses produits ou services, mais aussi de la sécurité de ses salariés ou de son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...).

Pour mener à bien ces différentes tâches, les entreprises s'aident d'outils informatiques, de la gestion de la production (La gestion de la production est l'ensemble des activités qui participent à :) assistée par ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits...) aux progiciels de gestion intégrés: PGI ou ERP en passant par la supervision.

Historique

  • Le système de production Ford (Ford Motor Company, généralement appelée simplement Ford, est un constructeur automobile américain.) (Voir Taylorisme et Fordisme)
  • Le système de production Toyota (Toyota est un constructeur automobile, originaire du Japon. Le siège du groupe est situé dans la ville de Toyota (qui a repris le nom de l'entreprise), à proximité de Nagoya.) (Voir Toyotisme)

Toyota a été pionnière dans l'élaboration des méthodes modernes de gestion de la production, aujourd'hui regroupées sous le nom des méthodes flexibles, méthodes agiles ou, faute de meilleur traduction de l'Anglais, " méthodes lean ".

Organisation (Une organisation est) de la production

L'organisation de la production diffère selon les entreprises et leur environnement, la clientèle, les fournisseurs et les produits. Mais les objectifs étant similaires, il s'agit de produire en essayant d'approcher les 5 zéros :

  • zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des...) stock
  • zéro défaut (La Qualité Totale (Total Quality Management en anglais) est une démarche de gestion de la qualité dont l'objectif est l'obtention d'une très large mobilisation et implication de toute l'entreprise pour parvenir à une qualité...)
  • zéro papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de...)
  • zéro panne
  • zéro délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose.  ».)

La gestion des flux

Plusieurs types de gestion des flux sont pratiqués :

  • flux poussés :
Lorsque une étape de la production d'un produit est terminée, le produit est 'poussé' vers l'étape suivante. C'est la disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou système est...) du produit venant de l'amont qui déclenche l'étape suivante de fabrication. Cette méthode de production implique le stockage des produits finis avant leur commercialisation. Par exemple, l'industrie sucrière n'est pas maitresse des périodes de récolte des betteraves, qui, par ailleurs, consomment leur sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le...) une fois récoltées. Il faut donc les transformer au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la Municipalité de Skive.) et à mesure de leur disponibilité et stocker le sucre, sans se préoccuper des ventes.
  • flux tirés :
Le déclenchement d'une étape de fabrication d'un produit ne peut se faire que s'il y a une demande par l'étape suivante.
La méthode kanban : méthode de gestion des réapprovisionnements des épiceries, dont l'application à la production industrielle, notoirement d'origine japonaise, consistant à créer un circuit d'étiquettes (kanbans), les unes accompagnant les conteneurs des produits gérés, les autres s'accumulant sur un tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) jusqu'au déclenchement du réapprovisionnement. Avec la méthode kanban, c'est l'aval (le client) qui commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) l'amont (le fournisseur).
  • flux tendus :
Le travail en flux tendu est équivalent au travail avec le minimum de stocks et d'en-cours. Souvent employée dans le cas de flux tirés, l'expression est similaire à " mise en ligne " et peut tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) aussi bien s'appliquer aux flux poussés qu'aux flux tirés.

(Voir aussi : Gestion des flux)

Gestion des stocks

Les modes de gestion des stocks peuvent se classer en trois grandes catégories :

  • production sur stock, à partir d'un seuil, ou quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) minimum de réapprovisionnement,
  • production juste à temps (Le juste-à-temps (JAT), de l'anglais just–in–time (JIT), peut désigner :), type kanban, en appel par l'aval,
  • production à la demande, sur commande

Typologie des ateliers de production

Il existe plusieurs types d'ateliers de production :

  • l'atelier à postes de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui...) (machines ou postes de travail manuel) isolés, en anglais jobshop; la production y est discontinue; certains postes peuvent être regroupés en îlots. (voir : Technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de groupe)
  • l'atelier a flux continu, en anglais flowshop, dont les postes sont mis en ligne (chaîne)
  • l'atelier ou la cellule flexible, à production discontinue, dont les transferts entre postes sont automatisés.

Planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener)

Les méthodes de planification principales sont :

  • la méthode PERT : Project Evaluation and Review Technique, de planification de projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...), initiée par l'US Navy dans les années 1950.
  • le calcul MRP : calcul des approvisionnements en fonction des besoins prévisionnels en produits finis (J. Orlicky, 1975).
  • la méthode OPT : planification des ordres de fabrication en priorité sur les outils de production à capacité limité (E. Goldratt, 1969).

Ordonnancement

L'ordonnancement se charge de lancer les ordres de fabrication ou d'achats (ou autre suivant le type de valeur ajouté de l'entreprise) auprès du service concerné, à la date planifiée.

Enregistrement des données (Vous venez d'apposer le bandeau {{Demande de traduction}} du Projet:Traduction/*/Demandes.) de production

Voir Manufacturing execution systems

Contrôle de la production

Le contrôle de la production se fait généralement sur le plan qualité et le plan prix de revient.

Voir aussi :

  • Life Cycle Cost
  • Coût total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est...) de possession

Méthodes et Outils

Les différentes méthodes, ou principes, de gestion de la production sont généralement formalisées sous forme d'outils facilitant leur mise en œuvre pratique.

Méthodes

  • Planification des besoins en composants ;
  • SMED (single minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute...) exchange of die) ;
  • le principe des 5S (rangement efficace du matériel) ;
  • la TPM, Maintenance Productive Totale ;
  • la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent...) des contraintes (TOC) ;
  • le Lean Management, l'entreprise " agile " (issu du Toyota Production System) ;
  • le kanban : autorégulation de la production en fonction des quantités consommées (T. Ohno, 1959).

Outils

  • Diagramme de Gantt (Le diagramme de Gantt est un outil utilisé (souvent en complément d'un réseau PERT) en ordonnancement et gestion de projet et permettant de visualiser dans le temps les diverses tâches composant...) et Réseau PERT (Le graphique PERT (PERT : initiales de Program (ou Project) Evaluation and Review Technique, litt. « technique d'évaluation et d'examen de programmes » ou « de projets »...) pour le gestion de projet ;
  • Diagramme (Un diagramme est une représentation visuelle simplifiée et structurée des concepts, des idées, des constructions, des relations, des données statistiques, de l'anatomie etc....) de Pareto pour la gestion de la qualité ;
  • Réseaux de Petri pour les enchaînements automatisés ;
  • Fiches de production ou de manutention sous forme d'étiquettes kanban.

Ces outils sont généralement informatisés :

  • progiciels ou logiciels de gestion de la production assistée par ordinateur ;
  • progiciels de gestion intégrés: PGI ou ERP ;
  • progiciels de gestion de projet ;
  • superviseurs servant à l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) ou au pilotage.
Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique