Système éducatif finlandais - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le système éducatif finlandais, considéré comme le meilleur de ceux qui ont été évalués par l'enquête internationale PISA en 2003, se divise en deux grands types de formations : les formations théoriques, dispensées par les écoles secondaires et supérieures et les universités, et les formations professionnalisantes dispensées par les écoles professionnelles.

Système éducatif en Finlande
Organisme de tutelle
Ministre de l'Éducation
Ministre de la Culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de...)
Ministère de l'Éducation
Sari Sarkomaa
Stefan Wallin
Budget 5,9 milliards d'euros
(1 100 € par habitant)
Langues Finnois et Suédois
Système mixte

Loi en vigueur
années 1970 - (à voir)
(à voir)
Public / privé (à voir)
Alphabétisation ()
 • Hommes
 • Femmes
100 %
100 %
100 %
Obligation scolaire
 • Élèves scolarisés
 • Primaire
 • Secondaire
 • Supérieur

n/a
99,7%
n/a
n/a
Pourcentage de diplômés
 • Secondaire
 • Supérieur

60% v.g., 45% v.p.
25% (de la population)

La mise en place de la réforme du système éducatif finlandais

Jusqu'au début des années 1970, la Finlande a connu un système éducatif élitiste. La sélection s'opérait alors dès l'âge de 11 ans, après seulement quatre années de primaire. Les meilleurs élèves pouvaient suivre une scolarité générale longue dans un collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) (5 ans) suivie éventuellement de trois années de lycée. La majorité des enfants poursuivaient deux années supplémentaires de scolarité d'école primaire. Jusqu'en 1972, au moins la moitié des élèves ne faisait pas d'études secondaires. La plupart des enfants des familles modestes quittaient l'école vers 13 ou 14 ans pour travailler ou suivre un apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation,...) professionnel.

En 1968, après 20 ans d'hésitation la réforme du système scolaire est adoptée en Finlande. La sélection à 11 ans est abolie. Tous les élèves sont accueillis dans les mêmes établissements primaires et secondaires jusqu'à 16 ans et reçoivent le même enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par...) fondamental. La réforme est mise en place progressivement par région : Laponie et extrême nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) en 1972, régions du nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) en 1973, du nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) en 1974, du sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) en 1975, du sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.) en 1976 et région d'Helsinki en 1977. Cette progressivité permet d'étudier de manière objective les résultats de la réforme en comparant le destin d'une classe d'âge touchée par la réforme et celui de la même classe d'âge non touchée par la réforme scolaire. Les analystes ont pu ainsi arriver à la conclusion que la réforme a entrainé une réduction des inégalités de 25%. Il convient cependant de préciser que la société finlandaise, comme toutes les sociétés nordiques contemporaines, est plus égalitaire. Les écarts de revenus entre les parents ont moins d'effets sur le destin des enfants que dans les sociétés anglo-saxonnes où les réformes de démocratisation de l'école n'ont pas réduit les inégalités sociales.

Enseignements primaire et secondaire

Système éducatif finlandais
Études académiques Études professionnelles Âge
doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le...) vie (La vie est le nom donné :) active
diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d'un organisme...) de 3e cycle
master école professionnelle supérieure
  2-3 a.
licence école professionnelle supérieure   3-4 a.
école secondaire supérieure école professionnelle 18-19
17
16
école primaire polyvalente 15
14
13
12
11
10
9
8
7
éducation pré-scolaire 6

Le système éducatif finlandais se fonde sur une école primaire polyvalente de 9 années obligatoires (peruskoulu en finnois, grundskola en suédois) que les élèves rejoignent à l'âge de 6 ou 7 ans. Après avoir quitté cette école à l'âge de 15 ou 16 ans, ceux qui désirent continuer leurs études ont le choix entre l'école secondaire supérieure (lukio) et l'école professionnelle (ammatillinen oppilaitos, yrkesinstitut). Contrairement au système suédois, ces deux filières sont bien séparées. Une expérience a été menée dans l'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) de les fusionner en une « école de jeunesse » comme en Suède mais les conclusions ont conduit les autorités à conserver leur séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il...). L'enseignement secondaire n'est pas obligatoire, mais une écrasante majorité des élèves le suit. Les enseignements primaire et secondaire sont financés par la collectivité ; la cantine y est gratuite.

L'école secondaire supérieure

L'école secondaire supérieure prépare à l'université ; on y enseigne donc des matières « générales ». La scolarité dans un tel établissement se conclut par un examen national d'inscription à l'enseignement supérieur (ylioppilastutkinto, studentexamen). Réussir cet examen est une condition sine qua non pour accéder à l'enseignement supérieur. Le système est conçu pour que les 5% des élèves les moins bien notés échouent et que 5% des élèves bénéficient de la note maximale. L'examen permet de décerner un diplôme de spécialisation en sciences naturelles ou en sciences sociales. Les universités peuvent utiliser la note à l'examen comme critère d'admission des élèves. Cet examen correspondait autrefois à l'examen d'admission à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) d'Helsinki ; il est toujours considéré comme très prestigieux. Chaque nuit de Walpurgis (Vappu), les étudiants portent la casquette blanche qui symbolise l'admission à l'université ; l'entrée à l'université est également un événement familial important, au même titre qu'un baptême, un mariage ou un enterrement.

L'école professionnelle

L'école professionnelle quant à elle développe des compétences professionnelles et de fait ne prépare pas à l'enseignement supérieur. Aucun examen national n'est nécessaire pour en valider le suivi, mais y sont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même proposés des programmes qui requièrent l'examen national d'inscription, ou permettent à certains élèves de préparer l'examen national tout en suivant une instruction (Une instruction est une forme d'information communiquée qui est à la fois une commande et une explication pour décrire l'action, le comportement, la méthode ou la tâche qui devra commencer, se terminer, être conduit, ou exécuté.) professionnelle. Cette dernière option n'est pas très populaire, car elle implique de suivre deux formations en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Page générée en 0.080 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique