Barrage de Mattmark
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le glacier de l'Allalin, cause de la catastrophe de 1965.
Le glacier de l'Allalin, cause de la catastrophe de 1965.

Barrage en enrochement (terre) de la vallée de Saas dans le Valais en Suisse mis en service en 1967.

Le lundi 30 août 1965, à 17h15, un pan du Glacier (Un glacier est une masse de glace plus ou moins étendue qui se forme par le tassement de couches de neige accumulées. Écrasée sous son propre poids, la neige expulse l'air qu'elle contient, se soude en une masse compacte...) de l'Allalin, en surplomb sur une falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut distinguer les falaises basses (hauteur inférieure à 2 mètres), les falaises moyennes (entre 2 et 10 mètres) et les falaises hautes (plus...) dominant Mattmark, s'effondre sur le chantier d’excavation du barrage-digue en construction. Plusieurs baraquements, cantine, ateliers magasins bureaux et hangars de réparation sont ensevelis sous deux à trois-cents mille m3 de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.), de rochers et de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...). La catastrophe (Une catastrophe est un événement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant généralement la mort et la destruction à grande échelle pour conséquence.) fait 88 morts dont 57 ouvriers saisonniers italiens et 23 travailleurs suisses.

Un des problèmes de sécurité du barrage (Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et destiné à réguler l'écoulement naturel de l'eau pour permettre l'écoulement recherché.), se trouve dans la possibilité de crues importantes dans la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée fluviale) ou un glacier (vallée glaciaire)....) de Saas. Pour le résoudre, le canton du Valais a donc investi dans l'aménagement d'un volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de barrage libre, en rehaussant de deux mètres le plan d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) ainsi que l'évacuateur de crues. Cela permettra de retenir l'eau à la source pour limiter les risques d'inondation (Le terme inondation fait traditionnellement référence au débordement d'un cours d'eau qui submerge les terrains voisins. Il doit évidemment être étendu aux débordements des ouvrages artificiels tels que les réseaux d'assainissement.).

Données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) techniques

  • Hauteur : 120 m
  • Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) du couronnement : 780 m
  • Volume de l'ouvrage : 10 500 000 m3
  • Volume du lac : 101 millions de m3
  • Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle...) du lac : 1,76 km2
  • Altitude : 2197 m
  • Bassin versant : 37.1 km2
Page générée en 0.052 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique