Marat (cuirassé) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Marat
Histoire
A servi dans : Marine soviétique Pavillon
Quille posée : juin 1909
Lancement : septembre 1911
Armé : janvier 1914
Statut : Coulé en 1941
Caractéristiques techniques
Type : Navire de ligne (Le navire de ligne est le navire de guerre qui fut le fondement de la guerre navale entre les marines européennes, du début du XVIIe siècle au milieu...)
Longueur : 180 mètres
Maître-bau : 27 m
Tirant d'eau : 9,20 m
Déplacement : 24 000 tonnes normal
27 à 28 000 tonnes à pleine charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui...)
Propulsion : 4 turbines à engrenage Parsons, 25 chaudières Yarrow (Yarrow est un générateur cryptographique de nombres pseudo-aléatoires inventé par Bruce Schneier, John Kelsey et Niels Ferguson.), 4 hélices
Puissance : 42 000 ch
Vitesse : 23 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage : de 230 à 254 mm
Armement : 12 canons de 305 mm
10 canons de 120 mm
6 canons de 76 AA
8 de 37 mm
8 ML 12,7
4TLT 533 mm SM
Rayon d'action : 4 000 milles à 16 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage : 30 officiers et 1 100 hommes
Chantier : Chantiers de la Baltique

Le Marat est un navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...) de ligne soviétique, mis en service en 1914, coulé lors de l'offensive Allemande en 1941, par le pilote de stuka (L'abréviation allemande StuKa est l'abréviation de "SturzKampfflugzeug", soit en français "bombardier en piqué". Elle désigne l'ensemble des appareils allemands ayant été utilisés à des fins de bombardement en piqué, que ce...) Hans Rudel.

Histoire

Le Marat est à l'origine un dreadnought (Le sixième HMS Dreadnought, de la Royal Navy, fut le prototype du cuirassé dit monocalibre. Il eut une telle influence que son nom devint synonyme de ce type de navire qui fut le cuirassé moderne. Il a été le premier grand...) créé avant la 1re guerre mondiale, en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) que ses trois sister-ships le Sevastopol, le Gangut et le Poltava . Il s'appelait alors Petropavlovsk.

Il fut nommé Marat en 1921, lors de sa remise en service (en même temps que deux de ses sister-ships), en l'honneur du révolutionnaire Français Jean-Paul Marat. A cette occasion, le Sevastopol devint Parizhkaia Kommuna ("commune de paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne...)" une autre référence à la France), et le Gangut devint Oktyabrskaya Revoluciya ("révolution d'octobre"). Le quatrième modèle (la Poltava, renommé Frunze), tres endommagé à la suite des révolutions russes, servit de magasin à pièces de rechange pour les trois autres cuirassés. Cette reconstruction d'anciens dreadnoughts était à l'époque courante, et permettait de ralonger la durée de vie (La vie est le nom donné :) de grands bâtiments, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en faisant de substantielles économies.

Au début de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) guerre mondiale, ces navires vieillissants furent affectés comme artillerie et DCA flottante côtière. Lors de l'offensive allemande de 1941, le Marat fut touché par une seule bombe sur, semble-t-il, sa soute (Une soute est la partie d'un bateau aménagée dans l'entrepont ou la cale où l'on entrepose le matériel ou les provisions et les vivres.) à munitions. Il commença à couler, mais étant amaré sur des hauts fonds, resta à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...). Son épave continua donc de servir de plate-forme de tir. Il fut renfloué après le conflit.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.057 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique