Hermione (frégate)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'Hermione est le nom de la frégate qui conduisit le marquis de La Fayette de France vers les États-Unis d'Amérique en 1780 lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

Elle faisait partie, avec La Courageuse, la Concorde et la Fée, d'une série de quatre frégates mises en chantier à Rochefort.

Historique

  • 1779 : Construction en onze mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), à Rochefort, par le constructeur Henri Chevillard. Entre mai et décembre, le navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements...) est testé avec succès dans le golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) de Gascogne sous le commandement de le Vassor de la Touche.
  • 1780 : La Fayette embarque à Rochefort sur la frégate le 10 mars et après trente-huit jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :), débarque à Boston pour annoncer l'envoi de renfort français au général Washington. Il appareille le 2 juin et combat la frégate anglaise l' Iris et subit d'importants dommages.
  • 1781 : le navire reçoit à son bord le Congès américain en mai. Il combat à plusieurs reprise avec le vaisseau l' Astrée commandé par Jean-François de Lapérouse.
  • 1782 : après la fin de la guerre d'indépendance, la frégate rejoint la France en février. Elle accompagne alors une escadre en direction de l'Inde pour aider Pierre André de Suffren dans son conflit avec les anglais. La paix est cependant rapidement signé et le navire retourne à Rochefort en avril 1784.
  • 1792 : Le navire reprend du service contre l'Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent...). Il s'échoue sur des rochers le 20 septembre au large du Croisic, en France avec une importante voie d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) provoquant son naufrage.
  • 1997 : Début de la reconstruction de ce navire à Rochefort, en Charente-Maritime par une association.

Caractérisques

Il s'agit d'une Frégate dite "légère" car rapide et maniable.

Elle était armée de vingt-six canons tirant des boulets de douze livres (d'où le terme de Frégate de 12). Elle pouvait embarquer 255 hommes. Elle arbore les mensurations d'un navire de 1166 tonnes, d'une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet,...) de tête en tête de 44,2m, d'une largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite...) au maître couple de 11,24m et de 5,78m de creux.

Elle dispose de trois ponts : le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le passage d'hommes et...) de gaillard, le pont de batterie et le faux-pont. Le premier sert à la manoeuvre, le second à l'artillerie et le troisième à la vie (La vie est le nom donné :) des marins à bord.

La reconstruction

Elle a été décidée en 1997 et doit durer plus de 10 ans (le navire initial a été construit en moins de un an...). Elle a lieu dans l'une des deux formes de radoub situé à l'extrémité de la Corderie Royale à Rochefort.

Plusieurs modifications ont été faites sur le plan original pour des raisons de solidité et de sécurité : les planches sont en particulier boulonnées et non chevillées afin d'éviter le jeu secondaire à la durée de construction. De même, les mâts sont collés et non assemblées par des cercles métalliques, et ce, afin d'éviter les infiltrations d'eau. Les canons, pour des raisons de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle...) et également de sécurité, seront allégés et non fonctionnels. Le gréement (Le gréement d'un navire à voile est constitué de l'ensemble des espars (mâts, bômes, tangons, etc.), manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.),...) reste en chanvre (Le chanvre (Cannabis sativa L.), connu aussi sous son nom latin cannabis, est une espèce de plante annuelle, de la famille des Cannabaceae.) mais la voilure est prévue en synthétique afin d'avoir une meilleure solidité et un poids moindre permettant une manœuvre avec moins d'hommes.

Une motorisation est prévue en sécurité ainsi que des groupes électrogènes pour l'éclairage et un confort minimal.

Galerie

Photos de la reconstruction de l'Hermione à Rochefort en 2005

Photos de la reconstruction de l'Hermione à Rochefort en 2006

Page générée en 0.132 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique