Hyderâbâd (Inde)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.


Ex-principauté
d'Hyderâbâd
Fondateur Asaf Jah
Fondée en 1724
Dynastie Asaf Jahi
Religion islam
Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface »...) 224 722 km²
Salve 21 guns

Hyderâbâd était un État princier autonome de l'Inde de 1724 à 1948, avec à sa tête un Nizâm héréditaire.

La ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages) dans...) d'Hyderâbâd (Haidarâbâd)

Histoire de la principauté

La principauté devint un État indien de 1948 à 1956. Sa capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans...), la ville d'Hyderâbâd, étant, durant la majeure partie de cette période, une des quatre plus grandes villes de l'Inde.

Hyderâbâd fut fondée en 1586 par Muhammad Qulî Qutb Shâh, le cinquième sultan de la dynastie des Qutb Shâhi de Golkonda. En 1686, l'empereur moghol Aurangzeb faisait campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville,...) dans le Deccan pour contrôler les prétentions des Marathes et pour faire la conquête des sultanats du Deccan. Avant cette campagne, le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de géographie de...) moghol s'arrêtait à la Godâvarî. Lorsqu'Aurangzeb eut conquis Golkonda et Bijapur en 1687, son empire s'étendit jusqu'au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de la Krishnâ.

Cependant, l'empire ne tarda pas à s'affaiblir après la disparition d'Aurangzeb. En 1724, Un fonctionnaire moghol, Asaf Jah, défit le gouverneur moghol des provinces méridionales de l'empire et s'établit à leur tête, se déclarant Nizâm-al-Mulk de Hyderâbâd, l'empereur, affaibli et occupé à lutter contre les Marathes, ne pouvant s'y opposer. En 1763, le Nizâm Ali Khan déplace la capitale de son État d'Aurangâbâd à Hyderâbâd.

Hyderâbâd, un des États princiers les plus importants et les plus riche du Raj britannique, comme le prouve sa salve de 21 coups, s'étendait sur 212 000 km². À son apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le...), durant les années 1930, le Nizâm était l'un des hommes le plus riches au monde (Le mot monde peut désigner :), son palais employant quelques 11 000 domestiques.

Quand l'Inde devint indépendante le 15 août 1947, le Nizâm, de religion musulmane, refusa d'intégrer sa principauté dans l'Union indienne, bien que son territoire fût entièrement enclavé, exigeant la création d'un État séparé - cette possibilité ayant été prévue - de 18 millions d'habitants, en très forte majorité hindou, la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre...) inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1...) de celle du Cachemire. Après une courte guerre, du 13 au 17 septembre 1948, les troupes de l'armée indienne s'empare de la principauté qui est incorporée comme État de l'Inde l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante.

En novembre 1956, l'État d'Hyderâbâd est divisé suivant des considérations linguistiques, la région nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) de langue télougou, comprenant la ville de Hyderâbâd, composant l'État de l'Andhra Pradesh, tandis que région occidentale de langue kannada formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle se caractérise par son timbre...) le Karnataka, et le Marathwada, la région du nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.), de langue marathe, intégrant l'état de Bombay, d'ou est issu le Maharashtra.

Dirigeants : Nizâm

  • 1724 - 1748 : Qamar ad-Din Chin Qilij Khan, Asaf Jah I à partir de 1738
  • 1748 - 1750 : Nasir Jang Mir Ahmad
  • 1750 - 1751 : Muhyi ad-Din Muzaffar Jang Hidayat
  • 1751 - 1761 : Asaf ad-Dowla Mir Ali Salabat Jang
  • 1761 - 1803 : Ali Khan Asaf Jah II
  • 1803 - 1829 : Mir Akbar Ali Khan Asaf Jah III
  • 1829 - 1857 : Naser ad-Dowla Farkhunda Ali Asaf Jah IV
  • 1857 - 1869 : Afzal ad-Dowla Mahbub Ali I Khan Asaf Jah V
  • 1869 - 1911 : Fath Jang Mahbub Ali II Khan Asaf Jah VI
  • 1911 - 1950 : Fath Jang Mir Osman Ali Khan
Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique