Toronto Transit Commission
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Un rame de métro à la station Museum (pour le Musée royal de l'Ontario).
Un rame de métro à la station Museum (pour le Musée royal de l'Ontario).

La Toronto Transit Commission (TTC, ou "Société de transport de Toronto"; avant 1954 c’était la "Toronto Transportation Commission") est responsable de toutes les formes de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) en commun urbain dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) de Toronto, Ontario, Canada. Elle opère quatre lignes de métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc...), des tramways au centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu...), et des autobus (Un autobus (ou bus), comme un autocar (ou car), est un véhicule automobile pour le transport en commun de voyageurs. Le mot bus et autobus vient d'Omnés Omnibus qui était le slogan du chapelier Omnés à Nantes où stationnait le premier...) dans toute la ville.

Un seul ticket ou jeton par voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et...) suffit pour effectuer gratuitement la correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt...) entre plusieurs lignes et/ou modes de transport dans un délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose....) prescrit.

Trams, omnibus (À Nantes, au début du XIXe siècle, un jeune homme, Étienne Bureau, imagine un véhicule pour transporter les employés de son grand-père, un armateur, entre ses bureaux de la rue Jean-Jacques Rousseau et les services de la...), autobus et trolleybus (Le trolleybus est un véhicule de transport en commun de voyageurs.)

Le premier mode de transport (Un mode de transport, ou moyen de transport, ou système de transport, est une forme particulière de transport qui se distingue principalement par le véhicule utilisé, et par...) en commun à Toronto était la service omnibus de Williams, établie en 1849, qui circulait dans la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) Yonge, la rue centrale faisant l'axe nord-sud de la ville. En 1861 la concession est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent....) au Toronto Street Railway ("Chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de...) de la rue de Toronto") qui a remplacé les omnibus par des tramways hippomobiles; en 1891 la Toronto Railway Company ("Compagnie de chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie...) de Toronto") succède au TSR et introduit rapidement les tramways électriques. Ceux-ci resteront le mode principal de transport en commun dans la ville jusqu’à la fin de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) Guerre mondiale.

En 1921 le gouvernement municipal a créé la TTC pour remplacer le TRC et d'autres opérateurs privés, qui n’offraient pas un bon service. La TTC a modernisé le reseau de tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont...) en installant une nouvelle voie et des nouveaux véhicules, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en expérimentant des autobus et des trolleybus. Après la guerre elle a éliminé beaucoup de lignes de tramway en faveur des autobus, des trolleybus, et enfin du métro; pour les nouvelles lignes, les autobus ont été fortement préférés. L’élimination des tramways se termina vers 1975,puis dans les anneés 1990 les trolleybus ont été à leur tour supprimés et remplacés par des autobus.

Les trams modèle CLRV et ALRV (L’ALRV ou Articuled Light Rail Vehicle est un type de tramway actuellement utilisé par le Toronto Transit Commission (TTC) de Toronto au Canada.) restant servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) principalement la partie plus ancienne de Toronto, le centre-ville d’aujourd’hui. Le matériel roulant le plus récent a une vingtaine d’années.

À plusieurs stations de métro la correspondance commode sans formalité est assurée avec les lignes d’autobus ou de tramways, et aussi entre celles-ci, en les faisant pénétrer à l’intérieur de la zone tarifaire. A l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...) de ces endroits et d’une station souterraine de tramway -(509/510) à Queens Quay-, les trams et autobus de la TTC n’ont pas de stations. Ils ont beaucoup d’arrêts dans les rues, où ils ne s’arrêtent que si quelqu'un veut monter ou descendre. Pour y faire la correspondance gratuite, on emploie un ticket papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un matériau de...) de correspondance ("transfer" en anglais).

Il y a maintenant onze circuits de trams:

501 Queen 502 Downtowner 503 Kingston Road 504 King
505 Dundas 506 Carlton 508 Lake Shore 509 Harbourfront
510 Spadina 511 Bathurst 512 St Clair

Le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) d’autobus comprend aujourd’hui plus que 150 lignes de jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...) et encore environ une vingtaine de nuit. Presque tous les services font une correspondance avec le métro, desquelles beaucoup entrent dans la zone tarifée des stations.

Métro

Un plan du métro de Toronto.

En 1954, la TTC a ouvert sa première ligne du métro, en remplacement de la ligne de tramway la plus chargée de la ville : encore celle de la rue Yonge. Cette ligne relie Union Station au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) (la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) centrale de Toronto utilisée aujourd'hui surtout par les trains de GO Transit et de Via Rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée....) Canada) avec un terminus suburbain à l’avenue Eglinton. La ligne comprenait alors 12 stations, et le voyage en métro ne durait plus que 14 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le...), en comparaison de la demi-heure par l'ancien tram .

La croissance du réseau fut rapide jusqu'aux années 1970, après quoi le développement du réseau fut plus lent. En 2007, le métro de Toronto est composé de quatre lignes et de 69 stations ; il y a des correspondances avec les lignes d’autobus et/ou de trams à chaque station. Les lignes de métro sont :

Ligne Route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) Ouverte Prolonguée Distance Stations
Yonge-University-Spadina Downsview ↔ Union ↔ Finch 1954 1963, 1973, 1974, 1978, 1996 30,2 km 32
Bloor-Danforth Kipling ↔ Kennedy 1966 1968, 1980 26,2 km 31
Scarborough Kennedy ↔ McCowan 1985 6,4 km 6
Sheppard Sheppard-Yonge ↔ Don Mills 2002 5,5 km 5

En anglais, les lignes Yonge-University-Spadina, Bloor-Danforth et Sheppard sont appelées les "subways", parce qu'elles sont souterraines dans leur grande partie. Un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de...) de six voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises,...) comporte soit 396 ou soit 456 places assises, selon le modèle, et peut transporter plus de mille personnes pendant les heures (L'heure est une unité de mesure  :) de pointe. Il faut distinguer la ligne courte de Sheppard où les trains n'ont que quatre voitures.

La ligne Scarborough s'appelle en anglais simplement le "RT" ("Rapid Transit") ou le "Scarborough RT". Elle se situe en partie au niveau du sol, et en partie en aérien ; elle emploie des trains légers dont quatre voitures ne comportent que 120 places assises. Ils sont actionnés par des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie...) linéaires; la conduite est automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements théoriques les mathématiques, la théorie du...), mais un opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) est présent avec la fonction de serrer un bouton de marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en ayant...) à chaque station.

Page générée en 0.211 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique