Anode
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'anode est l'électrode où a lieu une réaction électrochimique d'oxydation (menant à la production d'électrons) par opposition à la cathode où se produit une réaction électrochimique de réduction (menant à la consommation d'électrons) .

  • Il s'agit du pôle négatif (-) dans une pile électrique (Une pile électrique (ou plus simplement pile) est un dispositif électrochimique transformant l'énergie d'une réaction chimique en énergie électrique. Dans une...) qui débite.
  • En revanche, dans le cas d'un électrolyseur, l'anode (L'anode est l'électrode où a lieu une réaction électrochimique d'oxydation (menant à la production d'électrons) par opposition à la cathode où se produit une réaction...) est reliée au pôle positif du générateur extérieur.
  • C'est également un dispositif utilisé pour protéger une structure en métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques...) (coque de navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de...),...) de la corrosion . Voir l'article protection cathodique.

Étymologie

Ce terme fut créé en 1834 à partir du grec ?νοδος (anodos càd ascension) par William Whewell à qui Michael Faraday avait demandé[1] quelques nouveaux noms nécessaires pour publier l'un de ses travaux sur l'électrolyse (Dans l'industrie chimique, l'électrolyse est une méthode de séparation d'éléments ou de composés chimiques liés utilisant l'électricité.), processus récemment découvert. Dans cette publication, Faraday explique que lorsqu'une cellule électrolytique est orienté pour que le courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un matériau conducteur. Ces déplacements sont imposés par...) traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et l'inclinaison, et transmettre au ballast les...) le "corps qui se décompose" (électrolyte) de l'Est vers l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou...), ou, pour soulager la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.), de la façon dont le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...) semble se déplacer, l'anode est celle par laquelle le courant entre dans l'électrolyte, du côté Est : "ano vers le haut, odos un chemin ; la façon dont le soleil se lève" ([2], réédition : [3]).

L'utilisation de l'Est pour décrire le chemin entrant (plus précisément qui entreEstle soleil qui se lèvevers le haut) peut sembler artificiel. Auparavant, Faraday avait utilisé le mot "eisode", plus transparent (la porte par laquelle le courant entre). Il choisit d'utiliser "l'électrode de l'Est" (d'autres candidations : "eastode", "oriode", "anatolode") pour immuniser sa définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) à un éventuel changement ultérieur du sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) conventionnel du courant électrique, dont la nature exacte n'était pas connu à l'époque. La référence qu'il utilisait était donc la direction du champ magnétique terrestre (La Terre possède un champ magnétique produit par les déplacements de son noyau externe – composé essentiellement de fer et de nickel en fusion conducteurs – qui se comporte comme une gigantesque dynamo.) qu'on tenait pour immuable à l'époque.

Page générée en 0.097 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique