Time-To-Live
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le Time-to-live (TTL , temps de vie) indique le temps pendant lequel une information doit être conservée, ou le temps pendant lequel une information doit être gardée en cache.

Le Time-to-live sur les paquets IP

Il s'agit d'une donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) placée au niveau de l'en-tête du paquet IP qui indique le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de routeurs traversés. C'est une valeur (définie par l'application qui utilise la couche IP, les systèmes Unix la fixent généralement à 64) qui est décrémentée à chaque passage d'un routeur (Un routeur est un élément intermédiaire dans un réseau informatique assurant le routage des paquets. Son rôle est de faire transiter des paquets d'une interface réseau vers...). Dès que cette valeur atteint 0, le paquet est détruit par le routeur.

Ceci évite qu'un paquet boucle à l'infini (Le mot « infini » (-e, -s ; du latin finitus, « limité »), est un adjectif servant à qualifier...) s’il existe un problème au niveau de son routage (En informatique, le terme routage désigne le mécanisme par lequel les données d'un équipement expéditeur sont acheminées jusqu'à leur destinataire en examinant les informations situées au niveau 3 du modèle OSI (IP par...), et a aussi permis l'utilisation d'outils traceroute (Traceroute est un outil réseau qui permet de suivre le chemin qu'un paquet de données (paquet IP) va prendre pour aller d'une machine A à une machine...).

Le Time-to-live (Le Time-to-live (TTL , temps de vie) indique le temps pendant lequel une information doit être conservée, ou le temps pendant lequel une information doit être gardée en cache.) sur le protocole DNS

Dans le protocole utilisé par les serveurs DNS, une donnée Time-to-live est présente et indique le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) pendant lequel l'information donnée par le serveur (le plus souvent un nom de domaine (Dans le système de noms de domaine, un nom de domaine (NDD en notation abrégée française ou DN pour Domain Name en anglais) est un identifiant de domaine internet.) ou un autre serveur DNS) doit être conservée en cache. Passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) ce délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera...), l'information doit être considérée comme obsolète et être mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un outil...).

Anecdote

Historiquement, le Time-to-live (TTL) d'un paquet d'information transitant sur un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on...) représente le nombre de secondes pendant lesquelles il est autorisé à passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) dans les divers routeurs ponctuant sa route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.). Concrètement, à chaque routeur, le TTL est décrémenté du nombre de secondes que le paquet y passe avant de continuer sa route. Le problème est que, de nos jours, les routeurs sont devenus tellement rapides qu'il est très rare qu'un paquet passe plus d'une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est...) dans un routeur. Comme le TTL ne dispose pas d'une notation décimale, il est donc décrémenté d'une unité même lorsqu'il passe moins d'une seconde dans un routeur. C'est pourquoi on tend à croire que le TTL représente le nombre de sauts autorisés alors qu'en fait, un paquet peut très bien passer 2 secondes dans un routeur et ainsi être décrémenté de 2 en un seul passage.

Page générée en 0.041 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique