Audiogalaxy
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Logo Audiogalaxy
Logo Audiogalaxy

Audiogalaxy était un système de partage de fichier centralisé sur Internet très populaire. Le site met aujourd'hui à disposition de la musique en ligne via la plateforme Rhapsody.

Le système peer-to-peer ( ) initial

Créé par Michael Merhej et David McArthur, le système initial reposait sur l'installation d'un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus...) minimaliste qui indexait les fichiers MP3 présents sur les ordinateurs : le satellite. Les fichiers présents sur les disques durs des utilisateurs étaient alors listés sur le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World...) d'Audiogalaxy (Audiogalaxy était un système de partage de fichier centralisé sur Internet très populaire. Le site met aujourd'hui à disposition de la musique en ligne via la plateforme Rhapsody.). Un moteur de recherche (Un moteur de recherche est une application permettant de retrouver des ressources (pages Web, forums Usenet, images, vidéo, fichiers, etc.)...) permettait de trouver les fichiers qui pouvaient alors être téléchargés, toujours via le satellite. Accessible en permanence, avec un système de reprise des téléchargements interrompus, le site a très vite attiré les utilisateurs quittant la plateforme Napster (Napster est souvent considéré comme le premier réseau P2P. Son architecture était centralisée : les éléments du réseau annoncaient les fichiers dont ils disposaient à...) (2001). Cependant, la structure centralisée d'AudioGalaxy rendait le système encore plus vulnérable que Napster aux poursuites judiciaires.

La mission d'AudioGalaxy était de faciliter le transfert de musique. Le système était réputé pour sa communauté, notamment gràce aux fonctions de chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui une cinquantaine de races différentes...) dans les groupes et de forums par artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :). On pouvait non seulement recevoir, mais aussi envoyer un fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier...) à un autre utilisateur.

Même si le système était conçu pour le partage de musique, les fichiers de n'importe quel type pouvaient également être partagés, simplement en les renommant. Pour partager foobar.zip, il suffisait de le renommer foobar zip .mp3.

Audiogalaxy Gold

Audiogalaxy a très tôt mis en place une version payante en plus de la version gratuite : les abonnés payants avaient accés à :

  • un serveur dédié au lieu du site audiogalaxy.com (censé être plus rapide)
  • une version spéciale du satellite, avec priorité pour la connexion au réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud...), sans spywares ni publicités
  • un forum réservé aux inscrits

Les problèmes judiciaires

Face aux menaces de la RIAA qui estimait que le site proposait des fichiers en téléchargement (En informatique, le téléchargement (en anglais download) est l’opération de transmission d’informations — programmes, données,...) illégalement, Audiogalaxy a commencé à metttre en place un premier filtrage. Cependant, ces premiers filtres se sont révélés être peu efficaces dans leur sélection : bien qu'AudioGalaxy prétende coopérer avec l'industrie musicale pour bloquer les chansons sous copyright, le système continue à permettre l'échange de MP3 illégaux.

En mai 2001, AudioGalaxy implémente des " groupes " qui permettent à leurs membres de s'échanger des chansons. Certains bidouilleurs utilisérent cette " backdoor " pour contourner les règles filtrant les restrictions sur certains titres de chansons (bloqués par AudioGalaxy pour des raisons de droit d'auteur).

Le 9 mai 2002, AudioGalaxy impose la présence des fichiers dans le dossier partagé de l'utilisateur pour pouvoir être envoyés. Il était auparavant possible d'envoyer n'importe quelle chanson en éditant les paramètres du CGI. La protection est vite contournée en créant un dossier partagé fantôme et en lancant une chanson avec le même nom. Le système de hachage permettait tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même de lancer le fichier correct malgré le fichier fantôme.

Devant l'inefficacité du filtrage, la RIAA décide de poursuivre Audiogalaxy en justice le 24 mai 2002. Ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée...), le site bloque la possibilité d'envoyer des fichiers identifiés comme protégés par le droit d'auteur.

Le 17 juin 2002, AudioGalaxy obtient un accord à l'amiable avec la RIAA. L'accord autorise AudioGalaxy à utiliser un système de filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) qui nécessite que pour chaque fichier mis à disposition, l'auteur, l'éditeur et la société d'enregistrement doivent donner leur accord. Le partage de la quasi-totalité des fichiers est bloqué.

Après la fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) de son service d'échange de fichiers, une partie des incsrits sont partis pour Mediaseek ou GLT Poliane, deux clones d'Audiogalaxy, mais ceux-ci n'ont jamais atteint la popularité de l'original.

Le nouvel Audiogalaxy

Le 8 septembre 2002, AudioGalaxy repris à listen (Listen est un lecteur audio libre.).com un système de streaming (Le streaming (de l'anglais stream, "courant"), lecture en flux ou lecture en continu, aussi appelé lecture directe, lecture en transit, diffusion en mode continu ou encore diffusion de...) payant nommé Rhapsody et cessa son service de P2P basé sur une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre...) web.

Bien que les fichiers ne soient plus partagés, certains forums sont toujours actifs (exemples : Radiohead, Rush et General Discussion).

Page générée en 0.081 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique