Ingénieur du son
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Ingénieur du son en régie
Ingénieur du son en régie

L'ingénieur du son (également appelé chef opérateur de prise de son) a pour but de centraliser la gestion du son dans un secteur d'activité quelconque.

Il n'y a en 2006 en France, que 3000 personnes environ travaillant dans le son. C'est une voie très bouchée, et dont 80% des emplois concernent les secteurs de l'audiovisuel (cinéma, télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou,...), radio) et du multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur,...) (20% pour la musique, sonorisation (La sonorisation est le renforcement d'une ou plusieurs sources sonores trop faibles afin de leur permettre d'être entendues par un auditoire plus large.) de concerts)

Les activités de l'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...) du son sont multiples :

  • Au cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.)
    • Pour le chef-opérateur du son, s'assurer du bon enregistrement du son en collaboration avec le perchiste (perchman). Il gère les niveaux d'enregistrement.
    • Pour le monteur son, de chercher les meilleurs sons pouvant s'adapter au scénario d'un film (bruitages, sons d'ambiance...)
    • Pour le mixeur son, de gérer les différentes sources sonores et leur mix (mélange), ainsi que de créer le "son panoramique" (son surround) en 5.1 pour le cinéma en spatialisant le son sur cinq sources différentes, plus un caisson de basses.
  • En sonorisation
    • S'assurer que le public entende correctement
    • Gérer tous les phénomènes d'acoustique (L’acoustique est une branche de la physique dont l’objet est l’étude des sons et des ondes mécaniques. Elle fait appel aux...)
      • larsens
      • delay
      • spatialisation (La spatialisation, dans le domaine de l'astronautique, est l'action de spatialiser, c’est-à-dire d'envoyer dans l'espace.)
      • restitution des harmoniques (analyse sptectrale sur bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation...) rose)
    • dimensionnement des systèmes de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un...) (retours, façade)
    • positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et...) des systèmes de diffusion
    • Éventuellement l'ingénieur du son et le sonorisateur peuvent ne former qu'une seule personne

Nota : en France, aucun diplôme n'est obligatoire pour remplir cette fonction, le titre d'" ingénieur " appartenant au langage commun. En revanche, il est très fortement conseillé de posséder une carte professionnelle : celle-ci est délivrée par le CNC en fonction du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de films effectués comme assistant (perchman). L'obtention du diplôme de l'école Louis Lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière...) permet d'obtenir plus rapidement la carte d'assistant. On peut accéder à cette école avec un niveau BAC + 2 le BAC + 3 étant recomandé. 2 orientations sont intéressantes : un cursus MIME à la faculté ou un BTS audiovisuel option métiers du son

Les formations au métier d'Ingénieur du son

  • France :
    • Pour débuter dans les métiers du son, il existe des formations de niveau Bac+2. Douze BTS publics en France proposent un Brevet de technicien supérieur - Métiers de l'audiovisuel, formation entièrement gratuite. Certains d'entre eux proposent une option "son", en générale très sélective... .
    • Après le BTS, une poursuite d'études est possible dans des écoles plus spécialisées. ENS Louis Lumière, Femis, SAE Institute, ARFIS, EMC, Groupe ESRA - Option ISTS, CNSMDP, EICAR, ITEMM...
  • Belgique : IAD, INSAS, SAE Institute, dans une moindre mesure INRACI...

(lien)

Quelques ingénieurs du son connus

  • Robert Caplain
  • André Charlin
Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique