ClamAV
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
ClamAV
Développeurs Tomasz Kojm[1]
Dernière version 0.92.1 (le 11 février 2008)
Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...) Multiplate-forme (Un logiciel multiplate-forme ou multiplateforme est un logiciel conçu pour fonctionner sur plusieurs plates-formes, c’est-à-dire le couple liant ordinateur et système d’exploitation. En anglais on parle souvent de...)
Langue Anglais
Type Antivirus
Licence GPL
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur...) www.clamav (Clam AntiVirus (ClamAV), est un logiciel antivirus très utilisé sous UNIX. Il est généralement utilisé avec les serveurs de courriels pour filtrer les courriers comportant des virus. Les virus ciblés sont très...).net

Clam AntiVirus (ClamAV), est un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de...) antivirus très utilisé sous UNIX. Il est généralement utilisé avec les serveurs de courriels pour filtrer les courriers comportant des virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme intracellulaire (à...). Les virus ciblés sont très majoritairement des virus s'attaquant au système d'exploitation Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement destinés aux ordinateurs...) et non pas aux systèmes sur lesquels ClamAV s'installe, qui sont peu menacés par les virus.

Le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la...) antivirus est la bibliothèque libclamav écrite en C.

Il existe une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour...) graphique pour ClamAV du nom de Clamtk écrit en perl et en GTK (GTK+ (The GIMP Tool Kit) est un ensemble de bibliothèques logicielles, c'est-à-dire un ensemble de fonctions informatiques, développé originellement pour les...) ainsi qu'une interface dédiée à KDE : KlamAV.

Évolutions

En configurant ClamAV, le logiciel effectue la mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien...) automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des...) de la liste des virus; celle-ci est directement téléchargé sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en...).

ClamAV a la chance d'être libre et évolue très rapidement, notamment grâce aux utilisateurs qui envoient régulièrement aux développeurs de nouveaux virus pour les intégrer à la liste de souches connues.

La base de donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un...) des virus connus est basée sur celle de l'ancien projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) libre antivirus OpenAntiVirus, celle-ci contenait environ 7000 virus.

En février 2005, la base de donnée est de 30 000 souches connues.

Début avril 2006, elle atteint les 50 000 souches connues.

Le 17 mars 2007, la base de donnée atteint 100 000 logiciels malveillants connus[2].

En août 2007, ClamAV est l'un des meilleurs anti-virus du marché, classé second derrière Kaspersky dans une étude[3][4].

Le 17 août 2007 ClamAV a été racheté par la société Sourcefire[5], société qui a déjà acquis Snort. Sourcefire dit vouloir offrir du support et de la formation à ClamAV dès le dernier trimestre 2007. Sourcefire affirme que ClamAV restera sous licence GPL[6]. Pour l'équipe de développement de ClamAV, cette acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) par Sourcefire offrira des moyens supplémentaires financiers et humains, et surtout une excellente base de signatures.

Début septembre 2007, il dépasse la barre des 150 000 logiciels malveillants reconnus.

Début février 2008, il dépasse la barre des 200 000 logiciels malveillants reconnus.

Utilisation de ClamAV en milieu professionnel

ClamAV est utilisé dans la future version des pare-feux Check Point (Graphie) " NGX VPN-1 Edge Embedded " ainsi que dans les pare-feux Barracuda Network, en tant qu'antivirus filtrant les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans les...) en transit.

Page générée en 0.151 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique