Copyleft
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le C
Le C " inversé " est le symbole du copyleft , il n'est actuellement pas reconnu comme symbole légal. L'"opposé" est le symbole copyright.

Le copyleft, littéralement copie laissée ou "copie gauche" en anglais (opposé à copyright, " droit de copie " ou " droit d'auteur " ; le jeu de mot peut être transposé en français en opposant les expressions " gauche d'auteur " et " droit d'auteur "), est la possibilité donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique (Un programme informatique est une liste d'ordres indiquant à un ordinateur ce qu'il doit faire. Il se présente sous la forme d'une ou plusieurs séquences d'instructions, comportant souvent des...), etc) à l'utilisateur de copier, utiliser, étudier, modifier et distribuer son œuvre, avec la restriction/obligation que celui-ci devra laisser l'œuvre sous les mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues. Autrement dit, l'utilisation du copyleft est contagieuse.

Le copyleft a été inventé par Don Hopkins (Don Hopkins est un artiste et un programmeur spécialisé dans l'interaction homme-machine et dans l'infographie. Il a inventé le menu radial et le concept de copyleft popularisé par Richard Stallman[réf. nécessaire]....) et popularisé par Richard Stallman de la Free Software Foundation en 1984. Le terme copyleft est un double jeu de mots faisant référence d'une part au copyright traditionnel (opposition right (droit, dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement, suivi...) légal du terme) et left (gauche)) et d'autre part à l'expression copy left (copie laissée ou copie autorisée). Il est parfois traduit de la même façon en français par gauche d'auteur en opposition à droit d'auteur, mais en perdant la visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit...) de la notion de copie autorisée.

Toutefois le fondement juridique du copyleft est le droit des contrats : la licence est un contrat, qui respecte les exigences légales de la propriété intellectuelle. Cette licence fait alors office de loi entre les parties.

La licence libre la plus connue utilisant le copyleft est la licence publique générale GNU (La Licence publique générale GNU, ou GNU GPL pour GNU General Public License en anglais, est une licence qui fixe les conditions légales de distribution des logiciels libres du projet GNU....), mais il existe aussi d'autres licences, spécifiquement créées pour certains domaines très divers (art, jeux de rôle, revue scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...), etc.), qui peuvent être considérées comme des " licences copyleft ".

Toutes les licences de logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits...) ne sont pas basées sur le principe du copyleft. Il n'y a alors pas de contagion possible, et le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement,...) libre peut être exploité sans aucune limitation.

Apparition du terme

Tiré de Le Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) par Richard Stallman :

" En 1984 ou 1985, Don Hopkins (dont l'imagination était sans borne) m'a envoyé une lettre. Il avait écrit sur l'enveloppe plusieurs phrases amusantes, et notamment celle-ci : "Copyleft - all rights reversed." (N.d.T. : " Gauche d'auteur - tous droits inversés."). J'ai utilisé le mot copyleft pour donner un nom au concept de distribution que je développais alors. "

Les licences Copyleft

  • la GPL, pour " General Public License " ;
  • la GFDL, pour " GNU Free Documentation License " ;
  • la CeCILL, pour " CEA CNRS INRIA Logiciel Libre ", une licence libre française ;
  • Certaines licences Creative Commons (sont exclues les licences " NC " et " ND ") ;
  • la Licence Art Libre ;
  • Design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels, esthétiques et...) Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) License (GNU)
  • Davantage de licences libres ici.
Page générée en 0.311 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique