Alonzo Church
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Alonzo Church 14 juin 1903 - 11 août 1995 fut un mathématicien (logicien) américain à qui l'on doit certains des fondements de l'informatique théorique.

Il est connu principalement pour le développement du lambda-calcul, son application à la notion de fonction récursive (En informatique et en mathématiques, le terme fonction récursive désigne deux concepts liés, mais distincts. Plus généralement les termes « récursif », « récursivement », « récursion »,...), pour la première démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir...) de l'existence d'un problème indécidable et pour son rôle dans la création du Journal of Symbolic Logic. Les travaux de son équipe (Church, Kleenne et Rosser) précèdent le travail d'Alan Turing (Alan Mathison Turing (23 juin 1912 - 7 juin 1954) est un mathématicien britannique, auteur de l'article fondateur de la science informatique qui allait donner le coup d'envoi à la création des...) sur le problème de l'arrêt. C'est Church qui le premier a l'idée que l'on peut définir le concept de fonction calculable (Une fonction calculable (ou fonction récursive) est une fonction semi-calculable (ou fonction partielle récursive) qui est aussi totale, c'est-à-dire définie...) dans un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) très large, cette idée avait déjà entrevue par Herbrand, mais sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort...) prématurée ne lui avait pas permis de la pousser plus loin. Church en a eu l'idée par le lambda-calcul (Le lambda-calcul (ou λ-calcul) est un langage de programmation théorique inventé par Alonzo Church dans les années 1930. Ce langage a été le premier utilisé pour définir et...). Church démontre en 1936 l'existence d'un problème insoluble par des moyens mécaniques. Kleene démontre que le lambda-calcul de Church, les fonctions générales récursives (modèle dit de Herbrand- Gödel) et les machines de Turing ont des capacités équivalentes. L'équivalence démontrée ensuite qu'un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de formalisations mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les...) de la notion de traitement par des processus mécaniques ont des aptitudes en tous points semblables confirme l'intuition de Church. Cette constatation aboutit à la thèse de Church (appelée aussi thèse de thèse de Church-Turing). Elle s'appelle " thèse "parce qu'il s'agit d'un résultat qui ne peut pas être prouvé, car il affirme l'équivalence entre un concept intuitif, à savoir les fonctions mécaniquement calculables, et un concept formel, à savoir, les diverses définitions des fonctions récursives. Elle s'appelle la " thèse de Church " puisque c'est lui qui en a eu le premier l'idée. Elle s'appelle la " thèse de Church-Turing " puisque les machines de Turing donnent une véritable idée de ce que " mécanique " veut dire.

Parmi ses étudiants à Princeton, il eut des logiciens devenus célèbres, à savoir C. Anthony Anderson, Peter Andrews, Martin Davis, Leon (LEON est un processeur 32 bit RISC open source, compatible SPARC V8 (1987) développé par l'ingénieur suédois Jiri Gaisler pour l'ESA.) Henkin, John George Kemeny, Stephen Kleene, Michael O. Rabin, Hartley Rogers, Jr, J. Barkley Rosser, Dana Scott, Raymond Smullyan (Raymond Smullyan est un logicien, mathématicien et magicien américain né en 1919.) et Alan Turing. See (lien).

Ses travaux influencèrent les langages de programmation fonctionnelle (Un langage fonctionnel est un langage de programmation dont la syntaxe et les caractéristiques encouragent la programmation fonctionnelle. Le langage fonctionnel le plus ancien est le Lisp, créé en 1958...).

Sources et références

  • Stephen Kleene Origins of Recursive Function Theory in Annals of the History of Computing, Vol. 3 No. 1, Janvier 1981. Cet article raconte la période qui à vu à Princeton l'émergence du concept de fonction récursive.
  • Wilfried Sieg Step By Recursive Step: Church's Analysis Of Effective Calculability (1997), The Bulletin of Symbolic Logic, vol 3, n°2. Discute l'émergence du concept de récursivité dans la pensée de Church.
Page générée en 2.920 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique