DragonFly BSD
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
DragonFly BSD
Famille BSD
Type de noyau Hybride
Plates-formes i386
Entreprise/
Développeur
Matt Dillon
Licence BSD
Dernière version stable 1.8.0 / 30 janvier, 2007
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web...) www.dragonflybsd.org

DragonFlyBSD est un système d'exploitation de type BSD. Il résulte d'un fork (Fork est un mot anglais signifiant « fourche », « fourchette ». Il vient du mot latin furca (qui est également à l'origine de plusieurs mots en français comme bifurcation), via le normo-picard forque....) de FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans l'anglais courant, et d'autre part de BSD (Berkeley...) 4.8 mené par Matt Dillon, jugeant le nouveau système de threading et SMP de FreeBSD 5 peu performant et difficile à maintenir.

Ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) s'annonce donc comme la continuation (En informatique, la continuation d'un système désigne son futur, c'est-à-dire la suite des instructions qu'il lui reste à exécuter à un moment précis. C'est un point de vue...) logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à...) de FreeBSD 4. Il est disponible sous forme de " LiveCD ".

Améliorations techniques

Principaux systèmes
d'exploitation
BSD
FreeBSD - NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).) - OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec...)
DragonFly BSD (DragonFlyBSD est un système d'exploitation de type BSD. Il résulte d'un fork de FreeBSD 4.8 mené par Matt Dillon, jugeant le nouveau système de threading et SMP de FreeBSD 5 peu performant et difficile à...) - PC-BSD (PC-BSD est une distribution fondée sur FreeBSD, un système d'exploitation réputé pour sa robustesse mais à la mise en place peu accessible pour les novices et les utilisateurs venant...)
GNU/Linux (Liste)
Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un système d'exploitation basé...) - Fedora - Gentoo
Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.) - Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises dédiées aux logiciels Open Source les plus...) - Slackware
SuSE - Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (une distribution Linux) et commandité par la...)
Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour...)
Système 5 - 6 - 7 - 8 - 9
Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée sur tous les Macs vendus actuellement. Mac...) -.0 -.1 -.2 -.3 -.4 -.5 - Server
MS-DOS (DOS disk operating system est le nom générique employé pour désigner les anciens systèmes d'exploitation dont les fonctionnalités étaient orientées manipulation aisée des périphériques contenant des fichiers.) - Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement...)
1.0 - 2 - 3.x - 95 - 98 - Me
NT - 3.5x - 4.0 - 2000 - XP
2003 - Vista
Seven (en développement)
Autres
AmigaOS (AmigaOS est le système d'exploitation natif des ordinateurs Amiga. Bien que ce modèle d'ordinateur ait radicalement changé (passage au PowerPC), le système est toujours maintenu (en 2005), et la dernière version est conçue...) - BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un...) - Inferno
LynxOS (LynxOS est un système d'exploitation temps réel et de style UNIX de la société LynuxWorks pour systèmes embarqués. Parfois appelé tout simplement "Lynx", LynxOS...) - Haiku OS - OS/2 (OS/2 est un système d'exploitation créé par Microsoft et IBM, qui ensuite a été développé par IBM seul. Le nom OS/2...)
QNX - Solaris - UNIX - MVS
OS/360 (OS/360 était un système d'exploitation développé par IBM pour leur nouvelle série d'ordinateurs System/360, annoncée en 1964. OS/360 a été parmi les premiers systèmes d'exploitation...) - OS/390 - OS/400 (OS/400 est le système d'exploitation d'IBM conçu pour ses machines de la gamme AS/400, iSeries et i5 (ou System i). Il s'agit d'un système dédié à...) - Plan 9 (Plan 9 from Bell Labs, appelé usuellement Plan 9, est un système d'exploitation expérimental développé par Bell Labs, le descendant de Unix Time-Sharing...)
ReactOS (ReactOS est un projet de système d'exploitation en développement se voulant compatible avec les programmes et pilotes Microsoft Windows.) - VMS - ZETA (ZETA est un système d'exploitation de la société allemande YellowTAB. Il est une évolution de BeOS.) - FreeDOS (FreeDOS a pour but d'être un système d'exploitation complet, libre, et 100% compatible MS-DOS.)

La façon d'implémenter le SMP, et son impact sur l'organisation (Une organisation est) d'un noyau Unix, constitue une des raisons ayant motivé la création de DragonFly BSD.

Alors que FreeBSD 4 utilisait un seul gros verrou pour empêcher deux tâches d'accéder simultanément au noyau, FreeBSD 5 emploie de nombreux mutex fins pour verrouiller certaines portions de code. Cela pose, aux yeux de Matt Dillon, de nombreux problèmes de complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par...), rendant le code difficile à maintenir, et de performance.

À la place, DragonFly utilise un système de serializing tokens ne posant pas ces problèmes, mais surtout un système puissant nommé LWKT.

LWKT

LWKT, annoncé officiellement sur les listes de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un...) de FreeBSD, constitue un système puissant d'échange de messages entre les threads légers noyau, leur permettant de coopérer efficacement.

Réécriture de la couche VFS

La réécriture de la couche VFS héritée de 4.4BSD est un projet que FreeBSD et DragonFly BSD envisagent tous deux. Dans ce dernier, elle utiliserait alors LWKT, et permettrait d'avoir des systèmes de fichiers en espace utilisateur (Quand le processeur d'un système informatique possède au moins deux modes de fonctionnement, dont un mode dit superviseur qui n'impose pas de restrictions sur les instructions exécutées, et un...) (" userspace ").

Système de paquets

Les systèmes BSD libres utilisent traditionnellement une hiérarchie de fichiers nécessaires pour compiler une application à partir des sources, nommé " ports " sous FreeBSD et OpenBSD, et " pkgsrc " sous NetBSD. En parallèle, il existe aussi un système de " paquetages " pour installer une application à partir de binaires pré-compilés.

Matt Dillon considère que DragonFlyBSD, s'adressant à des administrateurs et des utilisateurs n'ayant ni l'utilité, ni le désir de compiler l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) de leurs applications, devra employer principalement un système de " paquetages " ne présentant pas les problèmes habituels, tels les conflits de bibliothèques, et les interdépendances complexes, compliquant les mises à jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du...). Le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) sans omettre la possibilité de compiler à partir des sources pour adapter l'application aux besoins de chacun.

Page générée en 0.056 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique