Ubuntu - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Ubuntu
Ubuntu logo.svg
Bureau de la version Ubuntu 10.04

Famille Linux
Type de noyau Monolithique (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du...) modulaire (Linux)
État du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) en développement
Plates-formes i386
AMD64 (AMD64 est le nom de l'architecture des premiers microprocesseurs 64 bits de la...)
PowerPC (Le PowerPC est une architecture de microprocesseurs développée conjointement par Apple, IBM et...)
UltraSPARC
Entreprise/
Développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des...)
Canonical Ltd.
Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en...) Foundation
Licence Multiples
(la plupart libres)
États des sources Logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication...)
Open Source
Dernière version stable 10.04.1 (Lucid Lynx)
Dernière version avancée 10.10 beta (Le genre Beta appartient à la famille des Chénopodiacées, tribu des Cyclolobae.)
Méthode de mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à...) APT
Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface...) graphique GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre...)
Gestionnaire de paquets dpkg
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une...) www.ubuntu.com

Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le...) (une distribution Linux) et commandité par la société Canonical.

La version par défaut utilisant le bureau GNOME s’est enrichie de nombreuses , notamment Kubuntu (Kubuntu est un système d'exploitation libre de type GNU/Linux. C'est un projet visant à...) qui utilise le bureau KDE (KDE est un projet de logiciel libre historiquement centré autour d'un environnement de bureau...).

Présentation

Ubuntu est une distribution GNU/Linux basée sur Debian et qui se destine à proposer un système convivial, ergonomique, libre et gratuit y compris pour les entreprises, une nouvelle version mise a jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) est disponible tous les 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...). Initialement conçu pour les ordinateurs de bureau (fixe et portable), Ubuntu se destine aussi à des utilisations plus variées et spécifiques, avec :

  • Ubuntu Netbook Edition, une version légère optimisée pour les netbook ;
  • Ubuntu Server Edition, une version pour serveur.

Ubuntu se décline en de nombreuses variantes, dont les officielles sont :

  • Edubuntu, variante spécialement conçue pour le monde (Le mot monde peut désigner :) de l'éducation ;
  • Kubuntu qui est la variante utilisant le bureau KDE ;
  • Xubuntu (prononcer « Zoubountou »), variante destinée à des ordinateurs de configuration modeste, utilisant le bureau Xfce.

Concept

Philosophie

Ubuntu affiche comme ambition de principe la volonté que le monde entier puisse équitablement profiter du logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...), et pour ce faire que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) utilisateur d'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...) puisse être libre de télécharger, d'utiliser, de copier, de distribuer, d'étudier, de partager, changer et améliorer le logiciel pour toutes utilisation sans payer de droit de licence. Il est stipulé aussi que l'utilisateur doit pouvoir choisir la langue dans laquelle il l'utilise, et qu'il puisse avoir l'opportunité d'utiliser le logiciel même s'il est handicapé.

Le nom

En rapport avec ces principes de bases, son nom provient d’un ancien mot bantou (famille de langues africaines), quelqu'un d'ubuntu désignant une personne sachant que ce qu'elle est, est intimement lié à ce que sont les autres, donc il est parfois traduit en l'appliquant au "je" : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». C'est un concept fondamental de la philosophie de la réconciliation développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...) par Desmond Mpilo Tutu avec l'abolition de l'apartheid. L'utilisation en informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) est une récupération de ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) philosophique et politique tel qu'il se trouve expliqué dans le travail de la Commission de la vérité et de la réconciliation. Les attendus philosophiques pratiques du sens fondamental permettent de mieux saisir par exemple la mission technologique socialement durable de la Fondation Shuttleworth (ci-dessous) et relayée en France dans les travaux de philosophes comme Barbara Cassin et Philippe-Joseph Salazar.

Identité visuelle

Ancien logo
Logo actuel
Ancienne icône (En ce sens, il arrive que le mot soit écrit icone, sans accent circonflexe.)
Icône actuelle

Depuis sa création, l'identité visuelle de la distribution s'est basée sur un thème baptisé « Human » (humain), utilisant principalement des teintes brunes et orangées ; ainsi on retrouvait, à chaque sortie de version, un écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent...) de démarrage, un fond d'écran, un écran de connexion, ainsi que le logo de la distribution basée sur ces caractéristiques.

À partir de la version 10.04 (Lucid Lynx), une nouvelle étape dans l'identité visuelle d'Ubuntu est franchie. Le thème principal s'appelle désormais « Light » (lumière), et bénéficie d'une teinte revue basée essentiellement sur un couple violet/orange. Le logo a également été refondu, avec une fonte, tout en conservant la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...) orange qui a longtemps caractérisé le système d'exploitation.

Distribution

Installation

(Ubuntu 10.04 LTS Live Mode)

Ubuntu est proposé par défaut sous forme d'un LiveCD appelé desktop (bureau). Un redémarrage permet d'utiliser directement Ubuntu et de l'installer. Cette version permet, sans corrompre le système utilisé, sans le modifier, de tester la compatibilité d'une (nouvelle) version avec un ordinateur. Une version alternate (alternative) ne permet pas le démarrage live mais inclut des procédures d’installation avancées, plus proches de Debian. Avant Ubuntu 6.06, la version live ne permettait pas l'installation. La version DVD (Le DVD officiellement Digital Versatile Disc - même si d'autres dénominations sont...) permet les deux modes.

L’environnement graphique est GNOME par défaut, KDE pour Kubuntu, Xfce pour Xubuntu, et aucun pour la version serveur. Il est possible d'en changer ou d'en ajouter.

Technique

Les distributions Ubuntu sont toujours des variantes stables de la branche dite instable de Debian (surnommée Sid). L’architecture générale (dont le système de paquets APT) est donc celle de la distribution Debian.

La différence principale est que la convivialité générale (procédure d’installation, choix de logiciels par défaut...) se fait parfois hors du cadre éthique très strict de Debian. Par contre, les versions stables de Debian suivantes intègrent ou adaptent certaines des avancées mises en place pour Ubuntu.

Ubuntu mise sur l'utilisabilité ; le système tient sur un seul LiveCD compressé. Avec l'approche One Application Per Task (une application par tâche), le CD ne contient que les programmes nécessaires pour une utilisation courante. À partir de la version 7.04 (nom de code Feisty Fawn), le système d'installation inclut un assistant de migration depuis le système d'exploitation Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées...) et transfère les données personnelles (Les données personnelles sont les informations qui permettent d'identifier directement ou...) (dossier Mes Documents) ainsi que les fonds d'écrans, les favoris internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services...), etc.

Dans un souci d'homogénéité et de performance globale du système, seules les applications GTK+ (pour le bureau GNOME) sont proposées par défaut dans Ubuntu. Pour Kubuntu, ce sont des applications Qt, plus adaptées au bureau KDE, qui sont préférées. Ubuntu inclut aussi un système de mise à jour automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la...) pour corriger les bogues et les failles de sécurité.

À la différence de la plupart des distributions linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche,...), le compte root ou administrateur est désactivé par défaut pour faciliter l'administration du système (choix donnant souvent lieu à des polémiques concernant la sécurité) ; c'est donc l'utilisateur qui effectue les tâches administratives temporairement et pour une tâche déterminée avec les droits d'administrateur (ou super utilisateur).

Ubuntu est disponible, officiellement pour les architectures x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel...) (Intel et compatibles), AMD64 et SPARC (L'architecture SPARC est une architecture de processeur ouverte. « SPARC » est...), mais non officiellement pour PowerPC (arrêt du support avec la version 6.10), IA-64 (Intel Itanium) et PlayStation 3 (processeur Cell dérivé du PowerPC d'IBM).

Avec la version 9.04 Jaunty Jackalope est venu le support officiel de l'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans,...) ARM9, grâce au projet Ubuntu Mobile.

Historique

Mark Shuttleworth.

Le projet est initié en 2004 par le sud-africain Mark Shuttleworth. Devenu millionnaire après la vente de sa précédente entreprise, cet ancien développeur Debian souhaite une version plus facile d'accès pour les novices et se consacre à la réalisation de ce projet.

Pour le mener à bien, il crée parallèlement Canonical, société sponsor officiel du système d'exploitation, et Ubuntu Foundation, une association sans but lucratif chargée en cas d'échec de l'entreprise de pérenniser le projet communautaire selon ces critères idéologiques de disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on...) pour tous (et doté de 10 millions de dollars bloqués à cette fin).

Avant sa sortie pour le grand public, le projet très secret avait comme nom de code no-name-yet, « pas encore de nom ». Il annonce une nouvelle version tous les six mois et des cycles de développement de 2 ans (détails dans Versions). Sur le portail (Launchpad) chargé entre autres de lister les bugs d'Ubuntu, le premier bug constaté est resté célèbre : Mark Shuttleworth dénonce le fait que Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions...) ait une part de marché écrasante, et qu'il soit difficilement possible d'acquérir un ordinateur dans un magasin sans Windows pré-installé. Ce bug a été confirmé dans de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...), notamment en Belgique, au Canada, en France et en Suisse, et c'est un des buts d'Ubuntu de le réparer, selon les termes mêmes de Mark Shuttleworth.

En 2005, un an après sa création, Ubuntu suscite l'intérêt de nombreux internautes.

En 2006, Ubuntu 6.06 LTS (de nom de code « Dapper Drake ») est la première version issue d'un cycle de développement (Il existe différents types de cycles de développement entrant dans la réalisation d'un logiciel....) de 2 ans. L'installeur Ubiquity apparaît sur le LiveCD, et équipe depuis lors l’ensemble des LiveCD. Canonical passe des accords avec Sun Microsystems (Sun Microsystems (NASDAQ : JAVA) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de...).

En 2007, la version Ubuntu 7.04 inaugure les effets 3D avec Compiz (Compiz est un logiciel libre ainsi qu'un gestionnaire de fenêtres permettant des effets graphiques...) (désactivés par défaut) et le rapatriement, via une interface graphique, du dossier « Mes Documents », des fonds d’écrans, des favoris Internet, et des contacts (courrier électronique et messagerie instantanée) depuis un ancien système d’exploitation. En France, l'Assemblée nationale s'équipe d'ordinateurs Ubuntu. Intel passe un contrat avec Canonical pour développer une plate forme mobile : Ubuntu Mobile. Dell (Dell est une entreprise américaine, actuellement deuxième plus grand constructeur...) vend des portables et des ordinateurs avec Ubuntu préinstallé depuis le 24 mai 2007 (le support Dell d'Ubuntu est effectué via Canonical). Ces ordinateurs sont également disponibles en France depuis le 8 août 2007.

En janvier 2008, en France, la gendarmerie nationale annonce son abandon de Windows et la migration de tous ses postes informatiques vers Ubuntu d'ici 2013, soit environ 70 000 ordinateurs. En Mars 2009, cela représentait une économie de 50 millions d'euros depuis 2004..
En avril sort la deuxième version issue d'un cycle de développement de 2 ans, la version Ubuntu 8.04 LTS, nom de code Hardy Heron (le héron robuste).
En juin, l’intégration de Gobuntu — version libre d’Ubuntu — à Ubuntu en tant qu’option d’installation est annoncée.
En septembre, en Suisse, les 9 000 ordinateurs des écoles genevoises auront entièrement abandonné les logiciels Microsoft Office (Microsoft Office est une suite bureautique propriétaire. Elle est propriété de...). Dans un deuxième temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), Windows sera également abandonné pour migrer vers Ubuntu.

Un exemple plus proche est le choix d'Ubuntu en 2008 pour tous les serveurs de Wikipédia (Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle,...) (au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) 400, qui gèrent au moment de l'annonce 684 millions de visiteurs par an).

Le 9 avril 2010, Chris Kenyon, vice-président de Canonical, annonce que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'utilisateurs d'Ubuntu, qui était estimé à 8 millions en 2008, est désormais estimé à 12 millions.

Page générée en 0.508 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique