Mandriva
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Nom officiel : Mandriva
Site Web : www.mandriva.com/

Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus...), dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.

La société Mandriva est le résultat de la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules...) de 4 autres sociétés : Mandrakesoft en France, Conectiva au Brésil, Edge IT en France et Lycoris aux États-Unis.

Informations financières

Mandriva est une société cotée en bourse, au Marché Libre sur Euronext (Paris).

Date Situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) en Bourse
Juillet 2001 introduction en bourse. Le prix d'introduction est de 6,20 € ; 688 480 titres sont mis sur le marché
16 janvier 2003 le cours est à 2,75 € à la clôture ; capitalisation boursière : 8,3 millions d'euros
2001-2002 résultat financier : perte d'environ 4 608 000 €
chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d'affaires : 4,7 millions d'euros pour l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 2001-2002 et 3,7 millions d'euros pour l'année 2000-2001
fin 2002 le Mandrakeclub représente 1,2 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un...) d'euros
janvier 2003 Mandrakesoft est placée en procédure de redressement judiciaire après avoir déposé bilan et le cours de l'action stagne à moins de 2,5 €
2004 la société sort de la procédure de redressement judiciaire après 14 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) et un bénéfice fin 2003 de 270 000 € après avoir divisé par 5 les coûts de fonctionnement pour un chiffre d'affaires de 1,42 million d'euros
décembre 2004 Mandrakesoft réalise une augmentation de capital de 3,05M €, ce qui permet de faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) les fonds propres de -3.7M € à +1.94M €, ce qui répond aux conditions d'accès sur un marché réglementé
2005 l'exercice 2003-2004 s'est terminé sur un bilan très prometteur avec un chiffre d'affaires de 5,2M € et un résultat net de 1,4M €
avril 2005 le cours en bourse de Mandriva est maintenant valorisé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au...) de 7,60 €, soutenu par les bons résultats de la société et le rachat de la société Conectiva
mai 2005 Pour le premier semestre de l’exercice 2004-2005, La société a réalisé un chiffre d'affaires de 2,76 M.
août 2005 Pour le troisième trimestre de l’exercice 2004-2005, le chiffre d'affaires est de 1,38M € mais la perte d'exploitation atteint 0,5M €. La valeur de l'action oscille entre 6,5 et 6 €.
Décembre 2005 La société annonce le lancement d'une augmentation de capital d'au maximum 5,5M €, par attribution gratuite de BSA à prix d'exercice fixé à 5,25 €. Cette opération est entre autre destinée à rembourser les dettes résiduelles (0,9M €) du plan de continuation (En informatique, la continuation d'un système désigne son futur, c'est-à-dire la suite des instructions qu'il lui reste à exécuter à un moment précis. C'est un point de vue pour décrire...) mis en place à la sortie du redressement judiciaire, ce qui est un préalable au transfert de la cotation sur le marché Alternext. Mandriva mentionne également la poursuite de la stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) de croissance externe. Le titre s'échange sous les 5,5 €.
Janvier 2006 L'Autorité des marchés financiers demande à Mandriva la rédaction d'un prospectus décrivant le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le...) de l'augmentation de capital, comme c'est l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) en cas d'appel public à l'épargne. Mandriva suspend l'opération, le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) nécessaire à la rédaction du prospectus et à l'obtention du visa de l'AMF. Le titre s'approche des 5 € mais l'annonce d'un partenariat majeur avec HP pour l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) lui permet de reprendre quelques couleurs.
Février 2006 La société publie ses résultats pour l'exercice 2004-2005. Le chiffre d'affaires est en légère croissance, à 5,45 millions d'euros, mais en baisse de 6% à base comparable (excluant les sociétés Conectiva et Edge-IT acquises en cours d'année). Le résultat d'exploitation plonge dans le rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), à -1,1 millions d'euros, contre +0,9 un an auparavant. Le résultat net est proche de l'équilibre, mais inclue des éléments positifs non récurrents à hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de 1,45 millions d'euros. À la suite de cette annonce, le titre touche les 4,99 €, mais se reprend ensuite pour finir le mois à 5,63€.
Mars 2006 Publication des comptes du premier trimestre de l'exercice 2005-2006. À 1,59 millions d'euros, le chiffre d'affaires progresse de 10% par rapport au T1 de l'exercice précédant, mais les pertes d'exploitation se creusent, pour atteindre 0,5 millions d'euros. L'action perd 25% de sa valeur en quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....), touchant le cours de 4 €. Le rebond qui va suivre lui permettra de repasser légèrement au dessus des 5 €, pour peu de temps.
Mai 2006 Publication des chiffres du second trimestre de l'exercice 2005-2006. Accentuée par le coût d'un plan de restructuration, la perte d'exploitation dépasse les 0,6 millions d'euros. Le résultat net est négatif de 1,03 M€ sur le trimestre et de 1,62M€ sur le semestre. Dans les semaines qui suivent, le cours de l'action touchera les 3 euros.
Août 2006 Le troisième trimestre de l'exercice 2005-2006 est en légère amélioration. Les actions mises en oeuvre au début de l'année permettent au résultat d'exploitation de progresser sensiblement, puisqu'il n'est négatif que de 240 K€. Cette relative embellie est à mettre sur le compte d'une légère progression des ventes et d'une nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien...) réduction des coûts. Néanmoins, l'équilibre n'est toujours pas atteint, et la perte nette pour l'année fiscale courante s'élève déjà à 2 M€. Le cours de l'action ne dépassera plus 3,50€.
automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 2006 Le 5 octobre, Mandriva annonce le rachat de l'éditeur/SSLL Linbox, pour 1,365 M€ en actions à émettre. Le 9 octobre, Mandriva annonce la clôture (Une clôture désigne tout obstacle naturel ou fait de la main de l'homme (barrière) et suivant tout ou partie du pourtour d'un terrain afin de matérialiser ses limites ou...) de l'opération BSA qui a finalement rapporté 1,586 M€, dont 1,318 M€ correspondent aux engagements pris par Jacques Le Marois et François Bancilhon (A supprimer). Après un nouveau plus bas en 30 mois à 2,79€ le 12 septembre, le titre rebondit jusqu'à 3,48€ le 9 novembre.
Décembre 2006 En l'absence de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...),...) sur les résultats de l'année fiscale 2005/2006 close le 30 septembre, et sans convocation de l'AGE nécessaire à la validation par les actionnaires du rachat de Linbox, le cours décroche à nouveau et touche les 2,38€ le 12 décembre.
Février 2007 Le cours de l'action atteint les 1,20€.
Avril 2007 Le cours de l'action passe la barre des 1€, et tombe à 0,68€ (le 20 Avril 2007)

Histoire

Aucun des membres fondateurs de la société n'y est encore en activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.). Son Président Directeur Général est François Bancilhon.

23 juillet 1998 Création de la distribution Mandrake Linux par Gaël Duval.
22 janvier 1999 Création de l'entreprise Mandrakesoft par Jacques Le Marois, Gaël Duval et Frédéric Bastok.
30 juillet 2001 Entrée en bourse (voir plus haut).
13 janvier 2003 Déclaration de cessation de paiements, avec période d'observation d'au moins six mois.
8 mars 2004 Reprise de la cotation du titre Mandrakesoft sur le Marché Libre (Euronext).
30 mars 2004 Sortie définitive du redressement judiciaire par voie de continuation, et sans recapitalisation préalable.
1er juillet 2004 Rachat de la société française de support et de service Edge-IT.
2 février 2005 Mandrakesoft rachète l'éditeur Linux brésilien Conectiva.
7 avril 2005 Suite à la fusion avec Conectiva et des litiges avec Hearst Corporation, Mandrakesoft annonce le nouveau nom de l'entreprise : Mandriva.
15 juin 2005 Mandriva rachète Lycoris (autrefois appelée Redmond Linux Corp), une société américaine qui développait aussi une distribution GNU/Linux simple d'emploi, à destination du grand public.
5 octobre 2006 Mandriva annonce de rachat de Linbox, société française éditrice de solutions d'infrastructures informatiques.

Litiges

Dans le procès qui l'oppose depuis début 2000 à Hearst Holdings et King Features Syndicate (Syndicate est un jeu vidéo développé par Bullfrog Productions et édité par Electronic Arts en 1993 sur Amiga et MS-DOS. Il s'agit d'un jeu mêlant action et stratégie en temps réel dans un univers...) Inc, propriétaires de la marque Mandrake le Magicien, MandrakeSoft a été condamnée en première instance par le tribunal (Le tribunal ou juridiction (de jus dicere : littéralement, « dire le droit ») est un lieu où est rendue la justice. C'est là que...) de grande instance de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la...) le 12 décembre 2003 à ne plus utiliser la marque Mandrake en France. La société fit appel de cette décision. Elle utilisa ensuite les marques Mandrakesoft et Mandrakelinux, avant de prendre le nom de Mandriva après sa fusion avec Conectiva. Le 18 juillet 2005, un accord à l'amiable est intervenu entre les deux parties, mettant fin au litige, pour un montant non révélé.

Page générée en 0.231 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique