SUSE - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

SUSE
OS11.2-menu-dolphin.png

Famille GNU/Linux
Type de noyau Monolithique (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du grec ancien λιθος -lire lithos-(la pierre).)
État du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) en développement
Plates-formes x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits) par Intel pour ses processeurs...), x86-64, PPC
Entreprise/
Développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les...)
Novell (Novell (NASDAQ : NOVL) est un éditeur de logiciel réputé pour son système d'exploitation réseau NetWare lancé en 1983 pour la plateforme PC...) /
communauté openSUSE
Licence GNU (GNU est un projet de système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) GPL
États des sources Logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits correspondant à ces...), Open Source et Propriétaire
Méthode de mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien...) YaST, Zypper
Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) graphique KDE (KDE est un projet de logiciel libre historiquement centré autour d'un environnement de bureau pour systèmes UNIX. Ce projet a évolué et il se compose maintenant d'un...)
GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU au plus grand nombre ; cette...)
Gestionnaire de paquets RPM
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) www.opensuse.org
www.novell.com/linux

SUSE (prononciation : /su:zə/, "souzeu" en français) est une distribution Linux (Une distribution Linux (ou distro, distrib), appelée aussi distribution GNU/Linux pour faire référence aux bibliothèques et logiciels du projet GNU, est un...) majeure, d'origine allemande et principalement développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...).

La première version de cette distribution apparut au début de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1994, faisant de SUSE la plus ancienne distribution commerciale encore existante. Elle est renommée pour son outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus...) de configuration YaST.

En 2003, elle a été rachetée par la société américaine Novell, membre fondateur de l'Open Invention Network. Novell ouvrit largement le développement de la distribution aux contributeurs extérieurs en créant en 2005 le projet communautaire openSUSE.

Historique

La société

La compagnie S.u.S.E. a été fondée le 2 septembre 1992 à Nuremberg, en Allemagne, par quatre personnes : Roland Dyroff, Thomas Fehr, Burchard Steinbild et Hubert Mantel, tous dans leur vingtième année. Trois des fondateurs étaient toujours à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...), étudiant les mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels...); Thomas Fehr avait déjà obtenu un diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d'un...) et travaillait en tant qu'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la...) logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement,...).

L'idée originale était que la compagnie fasse le développement de logiciels et offre des services de consultation UNIX (UNIX (marque déposée officiellement comme UNIX, parfois aussi écrit comme Unix avec des petites capitales) est le nom d'un système d'exploitation multitâche et multi-utilisateur créé en 1969,...). Selon ce que dit l'un des fondateurs, Hubert Mantel, cette idée ne s'est pas concrétisée de manière appréciable, le travail dans ce secteur d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) étant difficile à obtenir, et, après un certain temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), le groupe s'orienta vers la distribution de Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus...), offrant en parallèle le service et la vente de logiciels.

Le nom "S.u.S.E" était originellement un acronyme allemand pour "Software und System-Entwicklung", signifiant "Développement de logiciels et de systèmes"; le nom complet n’a jamais été employé et la compagnie a toujours été connue comme étant "S.u.S.E.", raccourci en "SuSE", en octobre 1998.

Une rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme recouvre donc des réalités très...) officieuse suggère que le nom serait un hommage à l'informaticien (On nommait dans les années 1960-1980 informaticien ou informaticienne une personne exerçant un métier dans l'informatique. La variété et le peu de rapport des métiers en question a fait tomber le terme en...) allemand Konrad Zuse, un des pères de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de...), qui développa la première machine informatique électronique en 1938, "SuSE" et "Zuse" se prononçant d’une manière similaire en allemand, à l'exception de la consonne initiale.

L'emblème de la distribution est un caméléon vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande passante est axée sur cette...), prénommé officiellement "Geeko" (contraction de "Gecko" et "geek (Le terme geek (/gik/) est un anglicisme désignant une personne passionnée, parfois de manière intense, par un domaine précis. Il s’emploie entre autres dans le...)") suite à un concours organisé par SUSE; son dessin a passablement évolué au fil du temps.

Les origines

Historique des versions
3/94 basée Slackware
7/94 basée Slackware
11/94 basée Slackware
4/95 basée Slackware
8/95 basée Slackware
11/95 basée Slackware
4.2 mai 1996
4.3 septembre 1996
4.4 mai 1997
5.0 juin 1997
5.1 novembre 1997
5.2 23 mars 1998
6.0 21 décembre 1998
6.1 7 avril 1999
6.2 12 août 1999
6.3 25 novembre 1999
6.4 27 mars 2000
7.0 27 septembre 2000
7.1 24 janvier 2001
7.2 15 juin 2001
7.3 13 octobre 2001
8.0 22 avril 2002
8.1 30 septembre 2002
8.2 7 avril 2003
9.0 15 octobre 2003
9.1 23 avril 2004
9.2 25 octobre 2004
9.3 16 avril 2005
10.0 6 octobre 2005
10.1 11 mai 2006
10.1bis 13 octobre 2006
10.2 7 décembre 2006
10.3 4 octobre 2007
11.0 19 juin 2008
11.1 18 décembre 2008
11.2 12 novembre 2009
11.3 15 juillet 2010

La société a ainsi débuté comme compagnie de service, offrant des manuels UNIX et Linux, et des logiciels, parmi lesquels se trouvaient les distributions SLS et Slackware, et proposant son assistance technique. SLS (Softlanding Linux System), fondée par Peter McDonald et aujourd’hui disparue, était la première véritable distribution à intégrer des éléments piliers comme X Window System (X Window System (communément appelé X Window ou X11 ou plus simplement X) est un système qui gère l'interaction homme-machine par l'écran, la souris et le clavier de certains ordinateurs en...) et TCP/IP. La distribution Slackware, maintenue encore à l’heure actuelle par Patrick Volkerding, un ancien contributeur de SLS, fut largement basée sur cette dernière.

Ainsi, la société envoyait un jeu de quarante disquettes Slackware aux personnes qui désiraient obtenir Linux. Par la suite, les scripts de Patrick Volkerding furent traduits, faisant de la distribution originelle S.U.S.E. Linux 1.0 une version allemande de Slackware, développée en étroite collaboration avec son auteur. Le jeu de disquettes fut converti en CD, lors de la généralisation (La généralisation est un procédé qui consiste à abstraire un ensemble de concepts ou d'objets en négligeant les...) de ce support. Selon les souvenirs de Bodo Bauer, un des premiers employés de la société, les dirigeants de S.u.S.E. décidèrent qu’il valait mieux développer leur propre distribution plutôt que de toujours corriger les mêmes bugs de Slackware, Patrick Volkerding ne prenant pas en compte les correctifs proposés par la société et ne les incluant pas dans ses nouvelles versions. Également, ils prirent conscience qu’un meilleur outil d’installation et de configuration était nécessaire. S.u.S.E prit pour point (Graphie) de départ la distribution Jurix, qui n’existe plus aujourd’hui, son auteur Florian LaRoche se joignant à l’équipe S.u.S.E, et commença de développer YaST, l'outil d'installation et de configuration qui allait devenir le point de renommée de la distribution. À noter que Jurix, plus ancien, n’est pas un dérivé de Slackware.

En 1996, la première véritable distribution de l'entreprise fut publiée sous la dénomination S.u.S.E Linux 4.2. Le choix du numéro de version a suscité beaucoup de discussions : il aurait pu être simplement version 1.1, mais c'était avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le départ d'une nouvelle distribution, et la version 1.1 fut finalement rejetée; on s’est alors tourné vers le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) 42, une référence intentionnelle à la réponse de la "Grande Question sur la Vie (La vie est le nom donné :), l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) et le Reste" de la série de romans de science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et cinématographique) structuré par des...) H2G2 de l'écrivain anglais Douglas Adams : The Hitchhiker's Guide to the Galaxy. Le numéro de la première version de YaST, 0.42, s'inspire également des mêmes sources.

L'expansion

Alors que S.u.S.E. Linux incorporait plusieurs fonctionnalités de Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises dédiées aux...) Linux, dont son gestionnaire de paquets RPM et sa structure de configuration /etc/sysconfig, le nombre de CD de la distribution commença à augmenter, passant de 1 à 2, puis 3, 4…

S.u.S.E. était le distributeur numéro un (Numéro Un est une référence à un modèle de personnages fictifs de la série télévisée Battlestar Galactica, interprété par Dean Stockwell. Il leur est souvent fait référence en...) en Allemagne, reconnu comme un partenaire privilégié pour tout ce qui a trait à Linux, quand en 1997, S.u.S.E., LLC fut créée à Oakland (Californie) pour se frayer un chemin sur le marché Linux américain, tandis que Red-Hat y était omniprésente; la popularité de la distribution Linux de SuSE continuait également de grandir en Europe: SuSE était particulièrement populaire en Allemagne, son pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...) d'origine, ainsi que dans les pays nordiques tels que la Finlande et la Suède, Linus Torvalds (Linus Benedict Torvalds, né le 28 décembre 1969 à Helsinki en Finlande, est un informaticien finlandais. Il est connu pour avoir créé en 1991 le noyau Linux dont il...), le créateur du noyau Linux (Le noyau Linux est un noyau de système d'exploitation de type UNIX. Le noyau Linux est un logiciel libre développé essentiellement en C par une large communauté de contributeurs. Formellement,...), l'ayant lui-même utilisée. Cependant, le succès de cette distribution dans le monde (Le mot monde peut désigner :) francophone resta mitigé, une distribution concurrente, Mandrake, d'origine française, connaissait alors ses heures (L'heure est une unité de mesure  :) de gloire en France. Cela n'empêcha pas SuSE de bientôt devenir une société mondiale avec l'établissement de bureaux aux États-Unis (1997) et au Royaume-Uni (1999).

Cependant, l'optimisme et une expansion trop rapide de la société ont mené à un point, en 2001, où la compagnie fut forcée de réduire sa voilure pour pouvoir survivre. Ainsi, SuSE conclut le rachat de la société alsacienne Arkane Media, une des premières sociétés françaises entièrement dédiée à Linux et au monde du logiciel libre et qui en assurait l'assistance technique francophone. Elle en fit sa filiale française, puis la ferma quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard. Une discipline financière plus stricte, l'édition des versions pour entreprises, l'amélioration croissante des affaires ont replacé la compagnie sur une base saine.

Le rachat par Novell

Les bureaux de SUSE/Novell à Nuremberg

Le 4 novembre 2003, la société Novell annonça qu'elle désirait acquérir SuSE pour deux cent dix millions de dollars. L'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) fut conclue en janvier 2004 et le nom de l'entreprise fut alors changé en SUSE Linux. « SUSE » n'a dès lors plus de signification officielle.

Selon J. Philips, stratège en technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) chez Novell pour la région Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des...) - Pacifique, Novell n'altérerait pas à moyen terme la voie de développement de SUSE. Au rassemblement annuel BrainShare de Novell en 2004, tous les ordinateurs tournèrent sous SUSE Linux, pour la première fois. Lors de ce rassemblement, il a également été annoncé que le programme d'administration propriétaire de SUSE, YaST2, serait publié sous licence GPL, rendant ainsi la distribution entièrement libre, selon la Free Software Foundation.

Le projet communautaire openSUSE

Le 4 août 2005, le porte-parole et directeur des relations publiques (Les relations publiques se définissent comme un ensemble de techniques de communication destinées à donner une image favorable à une personne ou une organisation publique ou privée,...) de Novell, Bruce Lowry, annonça que le développement de SUSE Linux deviendrait plus ouvert et, qu'avec le lancement du projet communautaire openSUSE, similaire au projet Fedora de son concurrent direct Red Hat, ils essaieraient d'atteindre une plus grande proportion des utilisateurs et des développeurs.

Le but du projet openSUSE est de procurer un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...) rendant la distribution SUSE la plus facile d'accès, et la plus adaptée aux goûts de l'utilisateur moyen et du développeur expérimenté, pour en faire la distribution et la plateforme de développement open-source la plus utilisée.

Le système d'exploitation, avait déjà, par définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les...), un code open source, et le processus de développement serait plus ouvert qu'avant, permettant aux développeurs ainsi qu'aux utilisateurs de collaborer: auparavant, le travail de développement était fait in-situ par SUSE, et la version 10.0 fut la première à être offerte au public, pour essai. Pour la première fois, les bureaux GNOME et KDE sont mis sur un pied d'égalité, alors que la distribution était habituellement orientée vers le bureau KDE.

Ce changement de philosophie mena, suivant les traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du...) de la plupart des projets open - source, à la sortie de la distribution en téléchargement (En informatique, le téléchargement (en anglais download) est l’opération de transmission d’informations — programmes, données, images, sons, vidéos — d’un...) gratuit direct avec accès à un serveur de mises à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) en ligne; un délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu...) de deux mois était auparavant obligatoire pour qui n'avait pas acheté la boîte. Une version téléchargeable gratuitement, en version entièrement open source ou non (OSS : Open Source Software), et une édition en boîte sont disponibles.

En quelques mois, la distribution SUSE est passée d'un statut très fermé à un statut plus ouvert, accroissant sa popularité et son succès. Au vu de la confusion qu'il y avait entre les dénominations openSUSE, pour la communauté, et SUSE Linux, pour la distribution, il a été décidé, lors des premiers essais de la version 10.2, de renommer la distribution en "openSUSE" et de garder l'appellation "SUSE Linux" pour les produits du secteur entreprises de Novell

Une nouvelle dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son...)

Le 3 novembre 2006, la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) mère Novell a signé un accord historique avec la société Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars en 2006 et...) portant sur trois volets : l'amélioration de l'interopérabilité (L’ interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à...) de SuSE avec Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft,...), une licence réciproque (La réciproque est une relation d'implication.) sur l'utilisation des brevets et un accord sur la commercialisation et la promotion des deux solutions.

Depuis le rachat par Novell en 2003, SuSE Linux est passée d'un statut de distribution incluant des fonctionnalités protégées, avec publications différées, restrictives, et dotée d'un développement fermé, à celui d'une distribution libre, avec la publication de YaST, l'outil central de la distribution, avec un modèle de développement communautaire et avec disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou...) gratuite immédiate pour tous.

Sa popularité ne cesse de grandir, par son ouverture et l'importance des infrastructures mises à la disposition du public, mais avec certaines réticences concernant la collaboration entre Novell et Microsoft, de la part d'une partie de la communauté des utilisateurs de Linux.

Historique des versions

openSUSE a un cycle de développement (Il existe différents types de cycles de développement entrant dans la réalisation d'un logiciel. Ces cycles prendront en compte toutes les étapes de la conception d'un logiciel.) théorique de huit mois et une durée de vie, avec disponibilité des mises à jour critiques, de deux ans.

Couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) Signification
Rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) Ancienne version; non supportée
Jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) Ancienne version; toujours supportée
Vert Version courante
Bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle...) Version future
Nom du projet Version Date de sortie Version noyau
S.u.S.E. Linux

(base Slackware)

3/94 1994-03-??  ?.?.?
7/94 1994-07-??  ?.?.?
11/94 1994-11-??  ?.?.?
4/95 1995-04-?? 1.2.9
8/95 1995-08-??  ?.?.?
11/95 1995-11-??  ?.?.?
S.u.S.E. Linux 4.2 1996-05-??  ?.?.?
4.3 1996-09-??  ?.?.?
4.4 1997-05-??  ?.?.?
5.0 1997-07-?? 2.0.30
5.1 1997-10-??  ?.?.?
5.2 1998-03-23 2.0.33
5.3 1998-09-10 2.0.35
SuSE Linux 6.0 1998-12-21 2.0.36
6.1 1999-04-07 2.2.6
6.2 1999-08-12 2.2.10
6.3 1999-11-25 2.2.13
6.4 2000-03-09 2.2.14
7.0 2000-09-27 2.2.16
7.1 2001-01-24 2.2.18
7.2 2001-06-15 2.4.4
7.3 2001-10-13 2.4.9
8.0 2002-04-22 2.4.18
8.1 2002-09-30 2.4.19
8.2 2003-04-07 2.4.20
SUSE Linux 9.0 2003-10-15 2.4.21
9.1 2004-04-23 2.6.4
9.2 2004-10-25 2.6.8
9.3 2005-04-16 2.6.11
10.0 2005-10-06 2.6.13
10.1 2006-05-11 2.6.16
10.1bis 2006-10-13 2.6.16
openSUSE 10.2 2006-12-07 2.6.18
10.3 2007-10-04 2.6.22
11.0 2008-06-19 2.6.25
11.1 2008-12-18 2.6.27
11.2 2009-11-12 2.6.31
11.3 2010-07-15 2.6.34

Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique