Étienne Louis Malus - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Étienne Louis Malus
Étienne Louis Malus

Étienne Louis Malus (23 juillet 1775 – 24 février 1812) est un ingénieur, physicien et mathématicien français.

Biographie

Étienne Louis Malus naquit à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la...). Il entra à l’École du génie de Mézières dont il fut renvoyé comme suspect en 1793. Il fut ensuite envoyé à Dunkerque où un ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à...) des ponts et chaussées le remarqua et l’envoya à l’École Polytechnique (Promotion X1795). Il fut affecté au génie et participa de 1798 à 1801, à l’expédition en Égypte de Bonaparte. Il devint d’ailleurs membre de l’Institut d’Égypte. Après son retour, il resta dans le génie et devint major en 1810. Cette même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), Malus devint membre de l’Académie des sciences. Il fut également vers la fin de sa vie (La vie est le nom donné :) examinateur au concours d’entrée à l’École Polytechnique puis directeur des études (vers 1811).

Travaux

Ses travaux mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les...) sont presque entièrement liés à l’étude de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière...). Il étudia des systèmes géométriques appelés systèmes de raies (ray systems), assez proches des travaux géométriques de Julius Plücker. Il mena des expériences afin de vérifier les théories énoncées par Huygens sur la nature de la lumière et réécrivit celles-ci sous une forme plus analytique (Traité d’optique analytique) en 1807. Sa découverte de la polarisation ( la polarisation des ondes électromagnétiques ; la polarisation dûe aux moments dipolaires dans les matériaux diélectriques ; En électronique, la polarisation est le fait d'appliquer une...) de la lumière par réflexion fut publiée en 1809 et sa théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative,...) de la double réfraction (En physique des ondes — notamment en optique, acoustique et sismologie — le phénomène de réfraction est la déviation d'une onde lorsque la vitesse de celle-ci change entre deux milieux. Typiquement, cela se produit...) de la lumière (Théorie de la double réfraction de la lumière dans les substances cristallines) dans un cristal (Cristal est un terme usuel pour désigner un solide aux formes régulières, bien que cet usage diffère quelque peu de la définition scientifique de ce mot. Selon l'Union...) le fut en 1810 et lui vaut le prix de l’Académie des Sciences ainsi que la médaille Rumford de la Royal Society.

Sa découverte la plus célèbre est probablement la loi de Malus, qui donne l’intensité I, après passage dans un polariseur d’un faisceau lumineux d’intensité incidente I0 :

I = I0 cos2 θ

où θ est l’angle entre la direction de polarisation de la lumière incidente et l’axe du polariseur.

Bibliographie

André Chappert, E.L.Malus et la théorie corpusculaire de la lumière, Librairie philosophique Vrin, 1977.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.153 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique