Chambre à fils - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Une chambre à fils (ou plus précisément chambre proportionnelles multifilaires) est un détecteur de particules ionisées inventé en 1968 par le prix Nobel de physique Georges Charpak.

Ce détecteur a rapidement remplacé les chambres à bulles qui nécessitaient de photographier les évènements résultant des expériences. Avec une chambre à fils (Une chambre à fils (ou plus précisément chambre proportionnelles multifilaires) est un...) un traitement informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) est rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) possible, permettant ainsi de déterminer avec précision la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) des particules qui traversent la chambre à fils.

Description

Ce détecteur (Un détecteur est un dispositif technique (instrument, substance, matière) qui change...) se présente sous la forme d'une chambre remplie d'un gaz noble (On appelle gaz nobles, ou plus couramment gaz rares, les éléments chimiques du groupe 18...) comme l'argon (L’argon est un élément chimique, de symbole Ar et de numéro atomique 18.), avec à l'intérieur plusieurs grilles composées d'un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de fils disposés parallèlement. Toutes les grilles sont sous tension (La tension est une force d'extension.) et placés les unes sur les autres en alternant les cathodes et les anodes.

Lorsqu'une particule chargée pénètre dans la chambre elle ionise le gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...), séparant les atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut...) en électrons chargés négativement et en ions chargés positivement. Les électrons sont ensuite attirés par anodes et les ions vers les cathodes. La présence de la particule est ensuite détectée par une pulsation électrique sur les fils de l'anode (L'anode est l'électrode où a lieu une réaction électrochimique d'oxydation (menant à la...).

Sources

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.045 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique