Broncho-pneumopathie chronique obstructive
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Classification internationale
des maladies
CIM-10: J44.9

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, abrégée BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d'origine respiratoire, atteignant les bronches. Au Québec, la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) est appelée maladie pulmonaire obstructive chronique, ou MPOC.

Définition

Au niveau respiratoire, la BPCO est caractérisée par une obstruction lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) et progressive des voies aériennes et des poumons caractérisée par la diminution non complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité...) réversible des débits expiratoires. Il s'agit principalement de la bronchite chronique (La bronchite chronique se définit par une toux productive (avec crachats) tous les matins pendant au moins trois mois de suite dans l’année et au moins deux années consécutives.) et de l'emphysème.

L'inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection,...) chronique des poumons est suspectée d'entraîner les dysfonctionnements constatés au niveau musculaire. Chez le patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) atteint de BPCO, le métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la...) anaérobie (On appelle milieu anaérobie un milieu où il n'y a pas présence de dioxygène (O2).) se retrouve préférentiellement sollicité, au détriment du métabolisme aérobie (Aérobie désigne la capacité d'un organisme ou micro-organisme de se développer dans l'air ambiant et plus particulièrement dans un milieu saturé en oxygène.). La sur-utilisation de cette filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) énergétique entraîne une hyperlactatémie et une acidose chronique. Par effet de rétro-contrôle, l'hyperlactatémie va déclencher une augmentation de la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) respiratoire et une aggravation de la dyspnée. L'entretien et la restauration du fonctionnement du métabolisme aérobie apparaît aujourd'hui comme un enjeu majeur de réadaptation (En ergothérapie, la réadaptation est le processus visant à réduire les incapacités d'une personne. La réadaptation s'inscrit dans la suite logique :...) en faveur de la qualité de vie (La qualité de vie d’une population est un enjeu majeur en sciences économiques et en science politique. On utilise les notions proches d’utilité et de...) des patients BPCO.

La cause principale de cette maladie est le tabagisme (Le tabagisme est le fait de consommer du tabac, produit manufacturé élaboré à partir de feuilles séchées de plantes appartenant à la famille des...).

Il est rare qu'un patient souffre d'emphysème pur ou de bronchite (La bronchite est une inflammation des bronches des poumons, qui entraîne l'arrêt du fonctionnement des cils des cellules épithéliales.) chronique pure, c'est pour cette raison que le terme de BPCO est apparu.

Épidémiologie

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, abrégée BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d'origine respiratoire, atteignant les...) atteint les adultes de plus de 40 ans et sa fréquence augmente avec l'âge.

La BPCO est la cinquième cause de mortalité dans le monde (Le mot monde peut désigner :), après l'infarctus (Un infarctus est défini par la mort brutale et massive de cellules (nécrose irréversible d'une partie d'un organe), en rapport avec un manque d'oxygène.), les accidents vasculaires cérébraux, les infections respiratoires communautaires et la tuberculose (La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du...). La mortalité par BPCO a augmenté de 47% entre 1979 et 1993 aux Etats-Unis et a doublé chez la femme entre 1980 et 1995 au Canada. La BPCO est en augmentation constante depuis 20 ans avec plus de 44 millions de malades dans le monde, soit 4 à 10% de la population adulte. Elle atteindrait près de 10% de la population adulte des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine....) occidentaux.

L'Organisation (Une organisation est) Mondiale de la Santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) (OMS) estime à 2,7 millions le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de morts dus à la BPCO en 2000 dans le monde. Pire, elle prévoit qu'en 2020, cette affection sera la troisième cause de mortalité par maladie dans le monde en raison du tabagisme, notamment celui des femmes.


En France, la BPCO concerne 3 à 4 millions de personnes, soit 6 à 8% de la population adulte. Parmi celle-ci, 100 000 sont au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est...) de l'insuffisance respiratoire (En médecine, l'insuffisance respiratoire désigne l'incapacité de l'appareil respiratoire à assumer correctement sa fonction, à savoir oxygéner le...) chronique. 16 000 en meurent chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) (Source : Ministère de la Santé (Le Ministère de la Santé peut faire référence :), juillet 2005). En 1993, 20% des patients atteints de BPCO étaient des femmes. Aujourd'hui, elles représentent 40 à 45% des malades. Cela s'explique par le fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer (Fumer est une pratique consistant à brûler une substance pour en inhaler la fumée par la bouche ou le nez.). Actuellement, 30% des Françaises fument.

Diagnostic

Le diagnostic précis est basé sur les valeurs d'une épreuve fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le terme a...) respiratoire qui quantifie l'obstruction à l'expiration. Cependant, les valeurs considérées comme seuils en deçà desquelles on parle de BPCO varient légèrement d'un pays à l'autre ce qui rend les comparaisons difficiles.

Cette exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.), qui est loin d'être systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers....), entraîne le non diagnostic d'une proportion importante de patients (40 à 50 % en Grande-Bretagne).

Examens complémentaires

  • Epreuve fonctionnelle respiratoire ;
  • Radiographie (La radiographie est l'ensemble des techniques permettant de réaliser des clichés à l'aide de rayons X des structures internes d'un patient ou d'un composant mécanique (la radiographie en général). Le cliché...) pulmonaire pour les épisodes aigus ;
  • Gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière...) du sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent...) artériel ;
  • Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) des expectorations.( ECBC )
Page générée en 0.010 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique