Ensemble de lancement Vega - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

L'Ensemble de lancement Vega (abrégé ELV, parfois nommé ZLV, Zone de Lancement Vega) est un ensemble de lancement de fusées spatiales située au Centre spatial guyanais construit en 1973, destiné à l'époque au lancement de fusées Europa 2 (sous le nom CECLES) puis des fusées Ariane 1 (Ariane 1 est une fusée qui permettait de placer des satellites en orbite autour de la Terre, on parle aussi de lanceur.), 2 et 3 (sous le nom ELA-1, pour Ensemble de lancement Ariane 1), et, fin 2010, de la fusée (Fusée peut faire référence à :) Vega (Vega est un lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA) réalisé en collaboration avec l'Agence spatiale italienne (ASI), et le Centre...).

Historique

La création de l'ELA-1

Emplacement de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) de Colomb-Béchar en Algérie.

Depuis 1947, la France utilisait pour développer ses lanceurs spatiaux et missiles balistiques le Centre interarmées d'essais d'engins spéciaux, situé à Hammaguir, en Algérie. La guerre d'Algérie et l'indépendance qui en découla conduisit les autorités Françaises d'abandonner le centre. Grâce à des « clauses secrètes » dans les Accords d'Évian, signés le 18 mars 1962, la France eut l'autorisation de disposer pour 5 ans encore de la base. C'est ainsi que décolla le 26 novembre 1965 une fusée Diamant-A avec à son bord le premier satellite artificiel (Un satellite artificiel est un objet fabriqué par l'homme, envoyé dans l'espace à l'aide d'un lanceur et gravitant autour d'une planète ou d'un satellite naturel comme la Lune. La vitesse imprimée par la fusée au...) Français, Astérix (A-1). Le centre est évacué en 1967.

Dès la signature des accords, le ministère de la défense français planifia la création d'une nouvelle base dans les Landes à Biscarosse, le Centre d'Essais de Lancement de Missiles. Ce centre ne permet cependant pas de profiter de la rotation terrestre pour mettre en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) un satellite (Satellite peut faire référence à :), puisque les lancements ne peuvent se faire que vers l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), direction opposée aux zones habitées.

Plan du centre spatial Guyanais (Le Centre spatial guyanais (CSG) est une base de lancement française et européenne, située près de Kourou en Guyane française qui a été mise en service en 1973. Les...).

Le Centre national d'études spatiales (CNES) décide alors de créer sa propre base de lancement (Une base de lancement ou un astroport, dans le domaine de l’astronautique, est un lieu où sont réunis un ou plusieurs ensembles de lancement, des moyens logistiques...). 14 sites seront étudiés, à l'étranger comme dans les départements d'outre-mer. La Guyane sera finalement retenue le 14 avril 1964, pour sa stabilité politique, l'absence de tremblements de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est...), de cyclones et son positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible,...) par rapport à l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de 106 000 000 km² en fait le deuxième par la taille derrière l'océan Pacifique. Il s'est formé par...), autorisant des lancements vers l'est sans risque de retombée de débris du lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) sur des zones habitées. De plus, la proximité du centre par rapport à l'équateur (5°23' nord) permet des lancements « économiques » en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.), et donc en poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...).

Un premier ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de trois pas de tir pour fusées-sondes est achevé dès 1968. L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante verra la construction de l'ensemble Diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute pression, qui...). Le pas de tir adapté à Europa 2, nommé CECLES, ne sera terminé qu'en 1971.

La fusée Vega.

L'échec du vol F-11 d'Europa 2 le 5 novembre 1971 provoqua l'arrêt du programme, et les vols des fusées Diamant sont stoppés en 1975. Le centre est mis en sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus...) jusqu'à l'arrivée du nouveau lanceur européen Ariane, prévu pour 1977. Les seuls lancements pendant cette période furent ceux des fusées-sondes météorologiques Super Arcas.

Pour des raisons économiques, Ariane devra réutiliser le pas de tir CECLES conçu pour Europa 2. Mais celui-ci s'avère trop petit. Il faut donc « gagner de la hauteur ». Avec d'énormes vérins, la tour de lancement d'un poids de 1200 tonnes est rehaussée de 6 mètres, pendant que, par-dessous, de nouveaux éléments sont intégrés. Le massif (Le mot massif peut être employé comme :) de béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un...) qui supporte le lanceur sera lui, « enterré » de 6 mètres.

La première Ariane 1 s'envolera le 5 novembre 1971 de ce pas de tir, rebaptisé ELA-1.

Par la suite, l'ELA-1 subira des modifications légères en 1981 pour lancer quelques exemplaires des versions Ariane 2 (vols 18, 23, 26, 28 et 30) et Ariane 3 (vols 10, 11, 12, 13 ,15, 19, 21, 24 et 32).

L'abandon

Après 25 tirs d'Ariane, l'ELA-1 est fermé en juillet 1989. La tour est détruite en juin 1991. Au sol, il reste le massif en béton et le château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers châteaux étaient construits en bois...) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), qui seront réutilisés 18 ans plus tard par le nouveau lanceur Vega.

ELV : Réutilisation du pas de tir par la fusée Vega

En 1998, l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est...) (ESA) décide la création d'un nouveau lanceur de plus faible puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) qu'Ariane 5 (Ariane 5 est un lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA), développé pour placer des satellites sur orbite géostationnaire et des...), proposant des lancements à coût moins élevés (21 millions d'euros contre 110 millions d'euros pour un lancement double d'Ariane 5). L'année suivante, il est proposé d'utiliser l'ELA-3, le pas de tir d'Ariane 5. La complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri...) de ce lanceur empêche de s'en servir ; l'attention se tourne vers l'ELA-2, voué à Ariane 4, encore employée à l'époque. Celui-ci est trop grand, et c'est donc l'ELA-1, renaissant sous le nom d'ELV (Ensemble de Lancement Vega) qui se chargera d'accueillir Vega dès son premier lancement, planifié en octobre 2010.

L'ELA-1 a dû subir des ajouts et des modifications, comme l'édification d'un nouveau portique.

Page générée en 0.060 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique